Les tarifs réglementés du gaz ont augmenté de 7,45% le 1er juillet 2018

Le gouvernement a augmenté de 7,45% les tarifs réglementé du gaz en France le 1er juillet 2018, sur les recommandations de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Un homme surpris par le montant de sa facture de gaz

Cette évolution est provoquée principalement par les hausses des coûts de l'approvisionnement en gaz, de l'investissement dans les infrastructures du gaz, de la commercialisation des offres de gaz et de certaines taxes.

Pourquoi le prix du gaz augmente-t-il ?

La hausse des tarifs réglementés du gaz est la répercussion tout d'abord de la hausse des coûts d'approvisionnement en gaz. En effet, les fournisseurs achètent le gaz sur des marchés de gros. Le prix du gaz sur ces marchés a augmenté. C'est la conséquence notamment de la hausse du prix du pétrole.

Par ailleurs, cette hausse des tarifs réglementés du gaz permet également de compenser les investissements importants dans les infrastructures de transport, de stockage et de distribution du gaz - dont le déploiement des compteurs Gazpar - qui ont eu lieu ces dernières années.

Enfin, les nouveaux tarifs réglementés du gaz sont aussi conditionnés par l'augmentation des coûts de commercialisation des offres de gaz d'Engie : Gaz Ajust, notamment, pour les particuliers. Engie est en effet le seul fournisseur à commercialiser des offres de gaz aux tarifs réglementés.

Les tarifs réglementés du gaz devraient continuer à augmenter d'ici 2022, poussés notamment par la hausse de la TICGN, la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel. Cette taxe, qui fait partie du montant de la facture des particuliers, finance entre autres le chèque énergie.

Je consomme du gaz : qu'est-ce que la hausse des tarifs change pour moi ?

Engie est aujourd'hui le seul fournisseur à proposer des offres aux tarifs réglementés du gaz. Les clients Engie qui ont souscrit l'une de ces offres sont donc les premiers à souffrir de cette hausse des prix. Néanmoins, d'autres consommateurs verront également le montant de leur facture tiré vers le haut : les consommateurs de gaz qui ont souscrit une offre chez un fournisseur alternatif dont les prix sont indexés sur les tarifs réglementés du gaz seront facturés différemment. Seuls seront épargnés les clients qui ont choisi des offres dont les prix indexés ne sont révisables qu'à la baisse ou encore tout simplement des offres de marché à prix fixe.

Les budgets les plus impactés par la hausse seront bien sûr ceux des ménages qui consomment le plus de gaz. La facture d'un foyer utilisant le gaz pour se chauffer augmentera ainsi d'environ 90 euros par an.

Comment se protéger de la hausse du prix du gaz ?

Rares sont les consommateurs qui échappent totalement aux conséquences de la hausse du prix du gaz. Beaucoup d'entre eux ayant souscrit, même chez des fournisseurs alternatifs, des offres à prix indexés sur les tarifs réglementés.

Pourtant nombreux sont les fournisseurs alternatifs qui commercialisent des offres de marché de gaz, à prix fixe, bloqué pour un, deux ou trois ans selon la durée choisie pour votre contrat !

Pour vous protéger de la hausse programmée du prix du gaz ces cinq prochaines années, vous devez souscrire :

  • soit une offre à prix indexés révisables uniquement à la baisse,
  • soit une offre de marché à prix fixe.

Vous êtes encore client chez Engie et vous payez votre gaz au prix fort ? Demandez aux conseillers JeChange une simulation chez un autre fournisseur de gaz ! Vous constaterez par vous-même les économies que vous pouvez faire… Notre service est gratuit et on s'occupe de toutes vos démarches pour quitter Engie !

Le pouvoir d'achat, ses hauts, ses bas… chez JeChange on connait ! Vous saviez qu'un changement de fournisseur d'énergie peut vous aider à arrondir vos fins de mois ? Appelez-nous pour trouver l'offre idéale et retrouver un meilleur moral !
0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆