Baisse des tarifs réglementés du gaz

Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel du fournisseur ENGIE baissent de 4,6% HT en moyenne au 1er mars 2020. Une aubaine pour les ménages frappés de plein fouet par l’augmentation du prix de l’électricité au mois de février.

  • Publié le

L’année 2020 débute sous de bons auspices pour les consommateurs de gaz.

Pour le troisième mois consécutif, les tarifs réglementés du gaz enregistrent une nouvelle baisse.

Après une diminution de 0,9% au mois de janvier et de 3,3 % en février, les tarifs réglementés de vente de gaz naturel connaîtront cette fois une baisse significative de 4,6% (hors taxes).

Quelles sont les raisons de cette évolution des prix ? Êtes-vous concernés ? Réponses.

Troisième baisse consécutive

Après une baisse de 0,9% au mois de janvier 2020 et de 3,3% au mois de février, le gouvernement, en accord avec la Commission de régulation de l’énergie (CRE), opte pour une nouvelle baisse des tarifs réglementés du gaz à partir du 1er mars.

Cette tendance s’explique par la diminution des coûts liés à la production et à ceux liés à l’approvisionnement du gaz sur les marchés de gros (- 0,180 c€/kWh).

Le prix du gaz facturé au consommateur final est en effet calculé de façon à couvrir les frais liés à son extraction, son stockage, son achat et sa distribution.

À cela, s’ajoute aussi les frais de commercialisation et les différentes taxes et contributions sur le gaz naturel, afin d’obtenir le prix consommateur.

Qui est concerné par cette évolution ?

Vous ! Dans la mesure bien-sûr où vous avez souscrit un contrat aux tarifs réglementés de vente ou un contrat à prix de marché indexé sur les tarifs réglementés.

En revanche, si vous avez opté pour un abonnement gaz naturel à prix de marché fixe, cela n’a pas d’incidence sur votre prochaine facture d’énergie puisque les prix sont bloqués pour une durée de 1 an, 2 ans ou 3 ans, selon les contrats.

Concrètement, cette nouvelle baisse devrait représenter une économie de 30 euros par an pour un foyer composé de quatre personnes qui se chauffent au gaz.

Il va de soi que le pourcentage de baisse diffère selon l’option tarifaire pour laquelle vous avez opté lors de la souscription de votre abonnement en fourniture de gaz.

Vers une suppression des TRV

Cette situation est-elle amenée à s’inscrire dans le temps ? Rien n’est moins sûr. Pour la simple et bonne raison que les tarifs réglementés de vente de gaz naturel seront supprimés à partir du 1er juillet 2023 pour les particuliers. 

Jusqu’à cette date, les contrats en cours sont maintenus mais leur commercialisation s’est arrêtée le 20 novembre 2019.           

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.1/5 - 66 avis