Baisse des TRV du gaz de 0,3% à partir du 1er juillet prochain

Encore une bonne nouvelle pour les abonnés au gaz ! Après des mois de baisse, le tarif réglementé du gaz diminuera encore de 0,3% au 1er juillet 2020, une conséquence directe de la crise sanitaire que nous venons de traverser.

  • Publié le

Le prix du gaz est directement lié à la loi de l’offre et de la demande.

Plus la demande est forte, plus les cours mondiaux du gaz augmentent et plus les coûts d’approvisionnement pour les fournisseurs sont élevés.

En bout de chaîne, ce sont les consommateurs qui voient alors le montant de leurs factures s’envoler.

En paralysant une partie de l’économie mondiale, la pandémie de Covid-19 a entrainé une chute des cours du gaz qui profite aux consommateurs.

Quel mécanisme permet d’établir le tarif réglementé du gaz ?

Le tarif réglementé de vente gaz est fixé par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) puis validé par le gouvernement.

Il n’est strictement appliqué que par Engie, le fournisseur historique de gaz en France. Néanmoins, il sert de référence aux fournisseurs alternatifs qui l’utilisent pour établir leur propre grille tarifaire.

La hausse ou la baisse du TRV impacte donc directement le montant des factures de tous les abonnés aux gaz qui ont souscrit une offre à prix indexé sur les tarifs réglementés.

Pour déterminer le tarif réglementé du gaz, la CRE examine l’ensemble des coûts prévisionnels d’approvisionnement et hors approvisionnement d’Engie pour permettre au fournisseur historique de conserver une marge commerciale satisfaisante.

Une baisse limitée pour lisser les effets d’une hausse attendue l’hiver prochain

Si le tarif réglementé du gaz baissera de 0,3% le 1er juillet prochain, cela ne reflète pas pour autant la baisse des coûts totaux d’Engie qui elle est estimée à plus de 5% depuis le 1er juin.

En ne répercutant pas exactement cette baisse des coûts d’approvisionnement et hors approvisionnement sur le tarif réglementé du gaz, la CRE anticipe une hausse attendue des cours mondiaux du gaz à l’hiver prochain en adoptant un mécanisme de lissage.

Pour le dire plus simplement, les pouvoirs publics préfèrent limiter la baisse aujourd’hui pour ne pas être obligé d’augmenter trop brusquement le TRV du gaz dans les mois à venir.

Pour rappel, les prix du gaz ont baissé de plus de 25% en Europe depuis le 1er janvier 2019, une chute historique qui fait redouter un rééquilibrage brutal à la hausse d’ici la fin de l’année.

Fin des tarifs réglementés du gaz en juillet 2023 

En attendant la disparation définitive des tarifs réglementés du gaz prévue au 1er juillet 2023, il n’est d’ores et déjà plus possible de souscrire une offre aux tarifs réglementés auprès d’Engie. D’ici juillet 2023, tous les anciens abonnés d’Engie devront obligatoirement basculer vers une offre de marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 15 avis