EDF prépare sa réorganisation

Afin de préserver l’activité nucléaire du groupe EDF, le gouvernement se prépare en ce moment à procéder à une profonde réorganisation de l’entreprise. Cela pourrait entraîner de nouvelles augmentations du prix de l'électricité pour les consommateurs.

La tour EDF dans le quartier de la Défense

Le monde politique et énergétique attend le lancement de la restructuration d'EDF, prévue pour le 28 mai, qui débutera par une réunion du comité de la stratégie de son conseil d'administration. La réorganisation du groupe va-t-elle affecter les consommateurs ?

Une réorganisation d'EDF pour protéger les intérêts du nucléaire mais pas seulement

Pourquoi procéder à une réorganisation d'EDF ? Le gouvernement, qui possède près de 84% de parts dans le capital de l'entreprise, estime que le modèle actuel d'EDF ne supportera pas le fardeau des défis économiques et politiques auxquels il sera confronté dans les années à venir. La seule solution serait une réforme totale de la structure du groupe.

En effet, le gouvernement veut isoler le risque financier que représente le nucléaire aujourd'hui et mieux contrôler les prix de vente de l'électricité. Les coûts liés à la maintenance du parc nucléaire d'EDF sont de plus en plus élevés. Avec la nouvelle génération de réacteurs qui doit apparaître en 2030, le groupe étant déjà lourdement endetté, l'équilibre financier d'EDF est menacé. Son président veut s'assurer de la capacité financière d'EDF de faire face à des investissements importants, au moment où le groupe renouvelle son parc nucléaire afin de prolonger sa vie.

Par ailleurs, le gouvernement veut garantir un revenu permanent au nucléaire, ce qui n'est pas possible pour le moment en raison des fortes fluctuations du prix de l'électricité en France.

Pour Emmanuel Macron, président de la République, le nucléaire « est une activité régalienne qui ne doit pas subir les sursauts de la bourse ou des marchés. » Se profile donc à l'horizon une renationalisation de l'activité nucléaire d'EDF.

Une réforme du groupe EDF qui pourrait toucher les consommateurs

Réorganisation, réforme, division, renationalisation... qu'est-ce qui va vraiment changer chez EDF ?

EDF pourrait être divisé en deux parties :

  • une entité publique, entièrement réglementée, qui assurerait la rentabilité du groupe et engloberait toute l'activité nucléaire ;
  • une entité privée chargée de développer toutes les activités de commercialisation de l'électricité et des énergies renouvelables, et dans laquelle l'État n'aurait aucune participation. Bref, le futur fournisseur d'énergie EDF pour les particuliers !

Cependant, François Dos Santos, secrétaire CGT du Comité central d'entreprise (CCE) d'EDF, affirme que ce projet présente de grands risques d'augmentation de la facture d'électricité des consommateurs. Affaire à suivre donc.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,3/5 - 15 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆