Quel bilan pour le marché de l'énergie au 3ème trimestre 2016 ?

Le dernier observatoire des marchés de détail du gaz et de l’électricité, établi pour la période du troisième trimestre 2016, confirme la mutation profonde que traverse actuellement ce secteur clé de l’économie française.

Observatoire de la CRE au T3 2016
Sur le marché de l'électricité, certains fournisseurs proposent de profiter d'une réduction comprise entre 6 et 7 % par rapport aux tarifs réglementés.

Selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les fournisseurs alternatifs sont toujours aussi compétitifs par rapport aux tarifs réglementés des opérateurs historiques, et recrutent donc un nombre croissant de particuliers séduits par les économies à réaliser.

La tendance au recrutement reste également très nette chez les professionnels, mais n’arrive pas pour autant au niveau du mouvement massif observé en début d’année après la suppression des tarifs réglementés pour un bon nombre d’entre eux.

Une dynamique toujours marquée chez les particuliers

Après des années de croissance timide, le marché ouvert de l’électricité confirme une tendance favorable en 2016. Au 30 septembre, la CRE recensait officiellement 4,224 millions de foyers abonnés à une offre de marché – dont 99,79 % d’entre eux ailleurs que chez EDF. En trois mois seulement, 207 000 foyers supplémentaires ont ainsi franchi le pas (+5,1 %) et ont choisi de signer un contrat chez l’un des fournisseurs alternatifs disponibles comme Lampiris, Direct Énergie ou encore Engie.

Nombre de sites résidentiels en offre de marché en électricité
Nombre de sites résidentiels en offre de marché en électricité - Source : CRE

Le degré d’ouverture du marché de l’électricité reste malgré tout assez faible. Les abonnés à une offre de marché ne représentent encore que 13,21 % du total (12,61 % au 30 juin), et pèsent donc assez peu face aux 27,752 millions de foyers encore abonnés aux tarifs réglementés EDF.

L’ouverture à la concurrence a également le vent en poupe sur le marché du gaz naturel. Au 30 septembre 2016, on dénombrait 4,808 millions de foyers ayant choisi d’accorder leur confiance à une offre de marché pour leur fourniture en gaz naturel, soit 147 000 de plus (+3,15 %) par rapport à la fin du trimestre précédent. ENGIE (ex-GDF Suez) est toutefois moins à plaindre qu’EDF, son homologue sur le marché de l’électricité.

Nombre de sites résidentiels en offre de marché en gaz naturel
Nombre de sites résidentiels en offre de marché en gaz naturel - Source : CRE

Avec à lui seul 2,461 millions de clients, ENGIE compte davantage de particuliers abonnés à ses offres de marché que l’ensemble des fournisseurs alternatifs réunis ! Au total, 45,32 % des foyers consommateurs de gaz naturel ont fait la transition vers une offre de marché, contre 43,89 % à la fin du second trimestre.

Professionnels : une croissance stable et modérée

À la différence de la situation qui prévaut encore chez les particuliers, les professionnels sont désormais largement majoritaires à avoir changé de fournisseur de gaz et ainsi opté pour une fourniture au tarif du marché. Ils sont 579 000 « sites non résidentiels », selon la terminologie de la CRE, à bénéficier d’une offre de ce type au 30 septembre 2016, soit 87,72 % du total.

À peine plus de 4 000 clients supplémentaires ont rejoint les rangs en trois mois. Le signe d’un retour à une croissance lente et modérée, après les recrutements massifs enregistrés en début d’année et dus à la suppression des tarifs réglementés pour tous les clients non résidentiels consommant plus de 30 MWh par an.

À la date du 30 septembre 2016, sur le marché de l’électricité, 1,508 million de professionnels profitent d’une offre de marché pour leur fourniture d’énergie, soit un gain net de 46 000 abonnés en seulement trois mois.

Rappelons toutefois que le niveau d’ouverture du marché reste moindre que pour le gaz. Les professionnels disposant d’un compteur d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA – soit la grande majorité d’entre eux – conservent le droit de bénéficier des tarifs réglementés EDF, et sont encore 69,82 % à faire ce choix.

Certaines formules toujours très attractives

Comme chaque trimestre, la CRE recense les offres les plus économiques actuellement proposées aux consommateurs. Sur le marché de l’électricité, les fournisseurs Direct Énergie, EkWateur et Alterna arrivent en tête du peloton et permettent de profiter d’une réduction comprise entre 6 et 7 % par rapport aux tarifs réglementés (simulations réalisées pour un client avec un compteur de 6 kVA en tarif « Base », et pour un autre client disposant d’un compteur 9 kVA et de l’option heures pleines/heures creuses).

Les réductions à attendre sur le marché du gaz naturel sont dans la même fourchette, et s’étalent de -5 à -7 % garantis par rapport aux tarifs réglementés selon le type d’abonnement (« Base Cuisson », avec consommation modeste, ou formule type « B1 » pour le chauffage). Eni, Dyneff, Alterna et Direct Énergie tirent particulièrement leur épingle du jeu.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)