Inflation, une solution pour la pallier : le rachat de crédits

Au vu de l'inflation généralisée, comment faire face efficacement ? Le rachat de crédits est-il une solution ?

  • Publié le

Un peu d’air dans votre budget !

1 + 1 + 1 crédits = 1 seul crédit ! Avec le rachat de crédits, vous regroupez toutes vos dettes en une seule, et réduisez ainsi le montant global de vos remboursements… Difficile à croire ?
 
Simulez vos économies pour voir !
 

Qu’est-ce que l’inflation ?

L’inflation est une situation dans laquelle il y a une augmentation générale et durable des prix. Souvent, elle engendre une baisse du pouvoir d’achat. La demande des consommateurs étant plus forte que l’offre du marché, les producteurs sont sûrs de vendre leurs produits. De fait, cela engendre une hausse des prix. A ce jour, suite à de nombreuses causes, dont la crise sanitaire, l’inflation est forte depuis quelque temps, ce qui inquiète les ménages. Faisons un tour d’horizon des secteurs les plus touchés en cette période. Comment le rachat de crédits peut vous aider à pallier cette situation ? Focus !

Une jeune femme écrit le mot « Inflation » sur un tableau noir

Quels sont les domaines les plus touchés par l’inflation ?

Le marché de l’énergie fortement impacté par l’inflation

Actuellement, il faut dire que celui-ci n’est pas au beau fixe. Toutes les conditions sont réunies pour une explosion des prix. La crise sanitaire ayant entraîné une gestion des stocks compliqués, ces derniers se sont retrouvés dilapidés lors de la reprise économique. Les tensions géopolitiques entre la Russie, les Etats-Unis et l’Europe n’arrangeant rien, le monde de l’énergie à ce jour connaît une période plus que délicate.

En Angleterre, on assiste à des faillites répétées de différents fournisseurs d’énergie. Certains pays, comme la Chine, ont connu des pénuries d’électricité difficiles avec des coupures de courant… En France, le gouvernement appuie le pouvoir d’achat des Français en multipliant les aides et les mesures pour pallier. Malgré tout, la situation reste critique avec une inflation importante sur ce marché. Les différents acteurs français de ce dernier s’inquiètent, et la situation semble vouloir durer.

Le secteur de l’automobile

La pénurie des semi-conducteurs, qui touche plusieurs secteurs technologiques, entraîne de gros ralentissements sur les chaînes de production et les délais des composants à valeur ajoutée. Par exemple, les puces électroniques pour les GPS, entre autres, ne sont plus trouvables si facilement. De fait, la distribution des voitures neuves subit des répercussions, et à court terme, le prix des voitures d’occasion augmente. Sur 400 concessionnaires interrogés, 65 % assument que leurs parcs de véhicules d’occasion s’amenuisent.

La hausse du prix des matières premières, quant à elle, provoque un manque de moyens et de rapidité pour la fabrication de véhicules neufs.

Ce qui en découle ? Comme le disent les concessionnaires interrogés, c’est que le marché arrive sur une période de tension entre l’offre et la demande. L’achat d’un véhicule neuf étant compliqué, pour trouver un véhicule d’occasion, il faut y mettre le prix. Les ménages déjà touchés par la crise sanitaire ayant besoin de changer leur voiture pour se déplacer reçoivent cette nouvelle de plein fouet. L’inflation dans le secteur automobile impacte directement la situation déjà fragilisée.

De fait, le crédit automobile, le prêt personnel ou encore la location avec option d’achat restent, à ce jour, des solutions.

icone-idee Je finance mon automobile avec un rachat de crédits


Regroupez vos crédits, bénéficiez d’une seule mensualité allégée et financez votre véhicule.

Nos experts CréditUnique vous accompagnent pour vous trouver la meilleure solution à votre situation.

Etude rapide, gratuite et sans engagement.

Je me lance !

Le marché de l’immobilier

L’augmentation des loyers est indexée sur le taux d’inflation de l’ensemble de l’économie (hors tabac), et fixée par l’INSEE. Cela est réalisé par le biais de son indice de référence des loyers (IRL). Une clause du bail prévoit une révision du montant du loyer une fois par an, à une date fixée dans le contrat. Si un propriétaire d’un bien souhaite augmenter son loyer, il devra comparer l’augmentation souhaitée à l’IRL du trimestre connu, afin de ne pas le dépasser. La révision se fait sur le loyer hors charges et concerne les baux en cours, sans besoin de recours à un avenant.

Alors que depuis les huit derniers trimestres, la hausse du loyer est inférieure à 1 %, on peut penser à des hausses modestes, mais constantes. Cet indice promet cependant d’augmenter avec le retour de l’inflation. En octobre dernier, en France, elle atteignait un taux de 2,6 %, après un mois de septembre marqué quant à lui par une hausse de 2,2 %.

Le pouvoir d’achat est mis à rude épreuve dans cette période d’inflation et de hausse du prix de l’énergie. La hausse potentielle des loyers a donc un impact supplémentaire sur le portefeuille des locataires.

Pour les propriétaires ou propriétaires en devenir, le prix de la pierre a, lui aussi, augmenté dans les grandes villes de l’hexagone. Cependant, investir dans l’immobilier permet une plus-value à la revente du bien. Pour concrétiser votre projet d’achat, il est fortement conseillé de faire appel à un courtier spécialisé qui pourra vous aiguiller et vous épauler dans les démarches.

Inflation : le prix du carburant au sommet

La hausse s’explique par la reprise économique mondiale. Cette dernière a engendré une forte demande. La fiscalité représente environ 60 % du prix total des carburants en France. En revanche, les 40 % restants viennent de la matière première, des coûts liés à sa transformation et la distribution. Depuis début 2020, le cours du baril de Brent a fortement progressé. Premièrement, une chute vertigineuse le faisant passer de 67,12 dollars fin 2019, à 18,38 dollars en avril 2020, au plus fort de la crise sanitaire. Le baril a repris de la valeur, atteignant 75,17 dollars en juillet.

Alberto Balboni, économiste chez Xerfi (institut d’étude privé spécialisé dans l’analyse de l’économie sectorielle), interrogé dans les colonnes du Figaro estimait que, pour le plein d’essence, «les prix des carburants devraient se stabiliser, voire reculer très légèrement, d’ici la fin de cette année».

Pallier l’inflation via le rachat de crédits, une solution pour tous

Le rachat ou regroupement de crédits est une solution de financement pour concrétiser des projets tout en préservant un reste à vivre plus confortable. Pourquoi ? Parce que les raisons aujourd’hui qui poussent les consommateurs à faire appel au crédit sont nombreuses, que ce soit pour les petits imprévus de la vie comme pour les grands projets. Une rachat de crédits, quant à lui, permet d’optimiser la situation financière d’une personne ou d’un ménage, et ce sur le long terme.

De fait, le rachat de crédits permet tout simplement de recalculer le taux, qui devient unitaire et fixe, avoir une seule mensualité, baissée jusqu’à 60 %. Aussi, vous n’aurez qu’une seule cotisation d’assurance emprunteur… En bref, elle n’est pas seulement une alternative avant le surendettement. N’hésitez pas à faire le point sur votre budget et gagner en pouvoir d’achat en passant par le regroupement de crédits.

Pour en parler, contactez gratuitement un expert CréditUnique. Ce dernier vous accompagnera tout au long de vos démarches jusqu’au financement, en vous conseillant au mieux pour vous guider dans vos projets.De nombreux clients sont satisfaits de nous avoir fait confiance, pourquoi pas vous ?

icone-idee Je retrouve du pouvoir d’achat


Le rachat de vos crédits est la solution pour diminuer vos échéances et retrouvez du pouvoir d’achat.

Cette opération vous permet d’optimiser vos charges en abaissant vos mensualités jusqu’à 60 % et de financer des imprévus !

Nos experts financiers vous trouvent LA meilleure solution adaptée à votre situation.

Etude rapide, gratuite et sans engagement.

Je découvre !

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 18 avis