Financer ses études : quelles possibilités et quelles démarches ?

Plusieurs possibilités pour financer ses études. Quelles sont-elles ? Comment ça marche ? CréditUnique by JeChange vous dit tout.

  • Publié le

Penser au financement des études

En France, le gouvernement encadre un nombre important d’établissements d’études supérieures. Il n’existe pas moins de 76 universités publiques. On dénombre à travers l’hexagone 3500 établissements d’enseignement supérieur, qu’ils soient publics ou privés. Quel que soit le domaine d’études choisi, les coûts varient d’un établissement à l’autre, et certains proposent des tarifs qui leur sont propres. Pour l’accès à certaines grandes écoles privées, les frais d’inscription et de scolarité sont plus élevés, et le reste à charge plus important. C’est un choix certes coûteux, mais aussi prometteur que bon nombre d’étudiants choisissent. Mais alors, comment financer ses études ?

Mutuelle étudiante

L’éducation des enfants passe par la scolarité, obligatoire jusqu’à 16 ans en France. Si les études supérieures quant à elles ne le sont pas, elles sont fortement conseillées pour l’insertion professionnelle.

On estime à ce jour que 88 % des étudiants continuent après le Baccalauréat. En effet, cela permet au jeune d’asseoir sa légitimité. Les jeunes aujourd’hui savent bien qu’il est compliqué de s’appuyer sur son unique diplôme et ce, bien souvent, sans expérience. Un futur bachelier, de fait, doit réfléchir avec son entourage à ce qu’il souhaite réaliser comme études et à comment les financer.

Comment financer ses études ?

Tout d’abord, il existe des aides pour les étudiants. Dans le secteur public, le coût sera moindre, car les tarifs sont en partie pris en charge par l’Etat. Pour le logement, il y a des logements mis à dispositions par le Crous (centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Si vous n’y avez pas accès, vous pouvez aussi bénéficier d’aides comme les APL (aide personnalisée au logement), par exemple. Des établissements proposent aussi, de manière générale, des aides au financement. Pour connaître ces aides, n’hésitez pas à contacter l’établissement choisi pour vous renseigner sur leur mise en place.

Néanmoins, pour le reste à charge, il existe plusieurs possibilités pour financer ses études.

Besoin d’un crédit ?

Trouvez le mpoyen de financement adapté à chacun de vos projets.
Nos experts financiers vous accompagnent afin de trouver LA solution adaptée à votre situation.
Donnez vie à vos projets, étude gratuite et sans engagement.
 

Le prêt étudiant pour financer ses études

Avant toute démarche, il faut définir vos besoins. Ces derniers impliquent donc des dépenses plus ou moins importantes. Par exemple :

  • Vous souhaitez étudier dans une grande ville, voire à l’étranger ;
  • faire une école de commerce ou bien une école d’ingénieur, peut-être faire médecine ;
  • vous aurez peut-être besoin de vous déplacer. Ce point implique l’achat d’un véhicule.

Pour la réalisation de tout cela, le crédit étudiant est une option intéressante. Il vous permet de prendre en compte les différents frais liés à vos études. Par exemple, les frais de scolarité, mais aussi les dépenses courantes telles que l’achat de matériel ou le paiement de votre loyer et de l’assurance habitation. Le prêt étudiant est une offre souple et le remboursement de ce dernier peut être différé. De même, les taux d’intérêts sont souvent attractifs. En revanche, une caution parentale pourra vous être demandée.

     Bon à savoir :

Si vous n’avez pas de parents ou de proches pour se porter garant, l’Etat peut le faire pour faciliter l’obtention du prêt, et ce à hauteur de 70 % de ce dernier.

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation, et quelques conditions viennent l’encadrer. On distinguera deux déclinaisons du prêt étudiant :

  • Le prêt étudiant classique, qui est un crédit à la consommation pouvant aller jusqu’à 45 000 € en moyenne. Les fonds de ce dernier peuvent être débloqués en une ou plusieurs fois. La durée de remboursement est variable et peut aller jusqu’à dix ans.
  • Le prêt étudiant à taux zéro.  La plupart des établissements le proposent pour un emprunt allant de 1000 à 1500 €, sans intérêt. Il permet de financer une dépense liée aux études, mais pas l’intégralité de la formation.

Quelques conditions viennent encadrer le prêt étudiant. En effet, pour en bénéficier, il vous faut être de nationalité française ou avoir la nationalité d’un des Etats membres de l’Union européenne, être âgé de moins de 28 ans, et être inscrit dans un établissement. Que ce soit dans le but de passer un concours ou bien celui d’obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur, vous devrez justifier de l’acceptation de l’établissement.

Quel est le montant de l’emprunt ?

Pour calculer le montant à emprunter, n’hésitez pas à faire le point sur vos besoins. En effet, ce dernier va dépendre de plusieurs facteurs. Par exemple :

  • Les études que vous envisagez
    • université
    • classe préparatoire
    • BTS, etc.
  • Le logement et la ville dans laquelle vous allez résider.
    • En effet, le prix des loyers n’est pas le même dans une grande ville qu’en province reculée. Pour la location d’un studio, le loyer peut s’étaler entre 300 et 800 €.
  • Ne pas oublier les frais liés à la vie courante
    • Vous aurez sans doute besoin de prendre en compte la mutuelle, votre accès internet, les repas…

Comment obtenir un prêt étudiant ?

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation. Si vous vous tournez vers un établissement bancaire, vous n’avez pas besoin d’être client de ce dernier pour faire votre demande. De nombreux organismes vous demanderont d’avoir une personne se portant garante pour couvrir le financement si vous n’êtes plus en mesure de le faire.

L’ensemble des jeunes est éligible au prêt étudiant. Il n’y a pas de conditions de revenus pour y accéder. Néanmoins, une banque se réserve le droit d’accepter ou non de vous accorder le financement. L’établissement analysera donc votre projet et s’assurera de vos capacités de remboursement.

Le prêt étudiant garanti par l'État

Le soutien parental avec un crédit à la consommation

Vos enfants envisagent des études supérieures, et vos priorités changent. En effet, le financement de ces dernières est un poids considérable. Toutefois, vous avez la possibilité de recourir au prêt personnel.

Le prêt personnel est un crédit à la consommation. Il vous permet d’emprunter une somme d’argent sans avoir à justifier l’utilisation de celle-ci. Cela signifie que vous pouvez utiliser le montant de l’emprunt à votre guise. En effet, vous pouvez recourir à ce type d’emprunts pour un voyage, faire l’acquisition d’un bien ou bien financer les études de votre enfant.

Pour bénéficier d’un crédit, il vous faut être majeur, recevoir des revenus stables et ne pas être inscrit au Fichier national des incidents de paiement.

Une solution pour financer ses études, le rachat de crédits

Le principe du rachat de crédits est de remplacer un ou plusieurs prêts existants en un seul crédit. Qu’ils soient immobiliers, renouvelables, à la consommation, etc., tout type de crédits peut être inclus. Ce nouveau prêt vous permet de n’avoir qu’une mensualité, et ce à un taux d’intérêt unique. Dans ce cas, c’est l’allongement de la durée du prêt qui vous permet des mensualités moins élevées.

Le rachat de crédit étudiant

Comme nous l’avons vu, tout type de crédits est éligible au rachat. Soit, vous pouvez faire racheter votre crédit étudiant.

En effet, le prêt étudiant fait partie des crédits à la consommation.

     Bon à savoir :

Vous ne pourrez faire un rachat de prêt étudiant que lors de votre entrée dans la vie active. Votre formation diplômante devra donc être terminée.

Le rachat de votre crédit étudiant peut être une bonne solution pour une entrée dans la vie professionnelle sans encombre. Il vous permet de bénéficier de mensualités supportables en incluant une trésorerie supplémentaire, pour constituer une épargne ou financer de nouveaux projets.

Vous êtes parent, comment financer les études de vos enfants ?

La question du financement des études de vos enfants peut devenir une priorité. En revanche, votre budget est déjà serré et vous avez déjà des crédits en cours de remboursement. Vous avez du mal à appréhender une nouvelle mensualité mais ne voulez pas nuire au futur de vos enfants ?

Vous pouvez opter pour une restructuration de vos finances. Un rachat de crédits va vous permettre de regrouper toutes vos mensualités en une seule. Après l’opération, votre reste à vivre sera plus important. Grâce à cela, vous pourrez réduire le montant du remboursement mensuel tout en vous dégageant une trésorerie supplémentaire. Par ce biais, vous pourrez vous porter garant de votre enfant, voire prendre en charge le financement de ses études.

En effet, cette solution peut être LA solution. Vous pouvez alors maîtriser de nouveau votre budget, et cela vous permet de financer les frais liés aux études de votre enfant. Entre autres, les frais d’inscription et de scolarité, les frais de déménagement, les dépenses courantes et, pourquoi pas, quelques loisirs.

Vous souhaitez faire le point sur la situation et connaître vos possibilités ? N’hésitez pas à faire appel à un expert CréditUnique. Il fera avec vous et gratuitement l’étude de votre dossier dans le but de vous trouver la meilleure solution.

Un peu d’air dans votre budget !

1 + 1 + 1 crédits = 1 seul crédit ! Avec le rachat de crédits, vous regroupez toutes vos dettes en une seule, et réduisez ainsi le montant global de vos remboursements… Difficile à croire ?
Simulez vos économies pour voir !

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.6/5 - 5 avis