Comment bien assurer son objet connecté ?

Tablette, thermostat, enceinte connectée, volet roulant : les objets connectés se font une place de plus en plus importante dans nos intérieurs. Souvent très pratiques, ils sont aussi coûteux et fragiles. Avez-vous pensé à correctement les assurer ?

  • Publié le
  • Écrit par

Loin d’être une mode passagère, les objets connectés envahissent peu à peu notre quotidien. Néanmoins, leur fragilité les met à la merci des accidents domestiques : incendie, problème électrique, dégât des eaux… et leur valeur peut attirer la convoitise des cambrioleurs. Ils peuvent aussi être utilisés frauduleusement afin de récupérer et d’exploiter vos données personnelles. Heureusement, plusieurs solutions existent pour vous protéger de ces désagréments. Découvrez-les ci-dessous !

Ce que prévoit votre assurance habitation multirisque

Comme pour n’importe quel autre objet de valeur, les dommages subis ou occasionnés par vos objets connectés peuvent être couverts par votre assurance multirisque habitation. À condition seulement d’avoir souscrit les bonnes garanties, comme celles concernant les dommages électriques, le vol ou les dégâts des eaux par exemple.

Pour espérer obtenir une indemnisation à la hauteur du préjudice subi, pensez à bien conserver les factures de vos objets connectés. Elles vous seront souvent réclamées par votre assureur en cas de sinistre afin de chiffrer le montant de votre indemnisation.

Pour connaître précisément ce que couvre votre assurance habitation, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre assureur, quitte à en profiter pour souscrire des garanties supplémentaires ou à vous tourner vers une solution alternative.

En effet, bien qu’à l’étude par la plupart des compagnies d’assurance, il n’existe pas encore de garantie spécifique « objets connectés » liée à un contrat multirisque habitation classique.

Garantie « valeur à neuf » ou « rééquipement à neuf »

Le champ d’application des garanties de votre assurance habitation est presque toujours limité. Ainsi, en cas de sinistre, l’application d’un taux de vétusté peut réduire significativement le montant de l’indemnisation des dégâts causés à vos objets connectés.

Si vous possédez de nombreux objets connectés, il peut être judicieux de souscrire une garantie « valeur à neuf », voire même une garantie « rééquipement à neuf ». Certes vous payerez plus cher votre assurance chaque mois mais ces garanties ne prennent pas en compte la vétusté, ou de manière moins importante qu’avec une garantie classique. Pour la garantie « rééquipement à neuf », en cas de sinistre, l’indemnisation correspondra théoriquement à la valeur à neuf des biens concernés.

Marre de payer trop cher ?

Assurer son logement à moindre coût, c’est possible en comparant les devis. JeChange travaille avec plusieurs assureurs partenaires et vous aide à trouver la meilleure offre pour protéger votre logement. A la clé : de grosses économies !

Je compare

L’assurance spécifique pour les appareils nomades

En parallèle de l’assurance habitation multirisque, vous pouvez souscrire une assurance « appareils nomades », aussi appelée « assurance multimédia ». De plus en plus souvent proposé, ce type d’assurances permet de couvrir un ou plusieurs appareils connectés en cas de vol ou d’utilisation frauduleuse.

Cependant, elles ne s’appliquent généralement que pour des objets de moins de 5 ans et ne vous promettent une indemnisation que si le sinistre a lieu en dehors de votre domicile.

Elles s’avèrent donc peu utiles pour les nombreux objets connectés à usage essentiellement domestique. De plus, le plafond maximal d’indemnisation prévu par ces assurances est souvent assez bas.

Assureur Garanties  Souscrire
Homeserve

5€99/mois

– Assistance téléphonique illimitée pour l’aide au paramétrage et la réparation à distance

– Indemnisation si l’objet connecté est irréparable 

– 2 indemnisations /an

– Jusqu’à 500€ / indemnisation

Avantage : Une Google Home Mini pour toute nouvelle souscription

Devis gratuit en ligne
Parachut

19€99/mois

Appareils couverts : appareils multimédia, de mobilité urbaine, de santé et beauté, de sport, d’équipement de la maison, de jardin de bricolage et d’électroménager.

Risques couverts : casse, panne, oxydation, vol, perte.

Avantage : 30 € offerts pour toute nouvelle souscription

Devis gratuit en ligne

Les contrats d’assistance pour les appareils électroménagers

Une solution intéressante pour assurer vos objets connectés consiste à souscrire un contrat d’assistance auprès d’une société spécialisée, comme celui proposé par la société Home Serve en partenariat avec JeChange. Ces contrats ne sont pas à proprement parlé des contrats d’assurance mais peuvent les suppléer très efficacement.

En cas de panne, ou de sinistre, un technicien se déplace à votre domicile pour réparer l’objet concerné. Si le montant de la réparation dépasse le prix d’achat de l’appareil ou que l’appareil est mis définitivement hors d’usage, ces contrats d’assistance vous proposent une indemnisation à hauteur de son prix d’achat, une solution qui s’avère plus complète et plus avantageuse qu’un contrat d’assurance classique.

Les assurances « constructeur » au cas par cas

Il est de plus en plus courant que les constructeurs d’objets connectés vous proposent eux-mêmes une assurance dès l’achat. Si l’appareil concerné est coûteux et que les garanties de votre assurance habitation sont limitées, cette option peut s’avérer intéressante.

Néanmoins, avant de vous engager, pensez à bien prendre connaissance des conditions proposées. Notez cependant qu’avec ce type d’assurance, vous ne protégez qu’un seul objet à la fois.

Ainsi, si vous prenez une assurance « constructeur » spécifique pour chaque objet connecté que vous achetez, la note totale peut vite grimper. Si vous êtes un grand amateur d’objets connectés, il peut être préférable de privilégier une solution qui les assurera tous à la fois, comme un contrat d’assistance global.

La cyber-assurance pour se protéger du vol de vos données

Vous avez assuré vos objets connectés contre les dommages qu’ils pourraient subir, mais avez-vous également pensé à vous assurer contre l’utilisation frauduleuse qui pourrait en être fait ? Vos appareils connectés peuvent être victime d’une intrusion et une personne mal intentionnée peut en profiter pour s’emparer de données personnelles vous concernant.

Pour vous prémunir contre ce risque, de nombreuses assurances spécifiques ont récemment vu le jour. Elles vous permettent d’être indemnisé à la hauteur du préjudice financier et/ou psychologique subi.

Avant de souscrire une assurance contre les cyber-risques, mesurez la « dangerosité » potentielle de chacun de vos objets connectés et des informations qu’ils sont susceptibles d’héberger. Si le risque est réel, n’hésitez pas à souscrire une assurance spécifique en comparant bien les différentes offres, toutes ne se valent pas.

Faites baisser le montant de votre assurance

Les objets connectés coûtent souvent chers à l’achat mais, bonne nouvelle, ils peuvent aussi vous faire gagner de l’argent ! Store automatique, alarme connectée, système d’éclairage automatique : tous ce qui rend votre maison plus sûre plaira à votre assureur qui pourra vous proposer en contrepartie une ristourne sur le montant de votre prime.

Une maison davantage protégée, c’est une maison qui a moins de chance d’être cambriolée. N’hésitez donc pas à informer votre assureur dès que vous installez un système connecté. C’est un bon argument pour négocier une baisse de vos cotisations !

icone-idee Besoin d’assurer un appareil nomade ?


Découvrez l’assurance et l’assistance nomade de chez Home Serve à 5,99€/mois seulement.
La souscription se fait directement en ligne en quelques clics.

J’en profite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 31 avis