3 solutions pour l'assurance de votre location de vacances

S'il est vrai qu'il n'existe aucune obligation particulière de s'assurer pour une simple location de vacances, mieux vaut systématiquement savoir à quoi vous en tenir avant de faire vos valises. Suivez le guide !

Assurance location de vacances
Dans le cadre d'une location de vacances, de nombreux propriétaires proposent une couverture clé en main de leur bien via leur propre assurance habitation.

La réservation d'une location de vacances est synonyme de détente et de réjouissances pour toute la famille. Pour autant, de nombreux incidents plus ou moins graves peuvent émailler votre séjour : début d'incendie provoqué par l'imprudence de l'un de vos enfants, dégât des eaux lié à une tempête et à une grosse infiltration dans la toiture… Quelles sont les règles qui s'appliquent en matière d'assurance de location de vacances, et êtes-vous bien protégé ?

Il n'existe aucune règle commune concernant l'assurance des locations de vacances, ni même d'ailleurs aucune obligation légale. Selon les cas, vous serez couvert par l'assurance multirisques habitation du propriétaire des lieux ou par votre propre assureur. Mieux vaut savoir systématiquement à quoi vous en tenir avant de faire vos valises !

Location de vacances : l'assurance est-elle obligatoire ?

À la différence de la réglementation applicable en matière de location classique et « à l'année », il n'existe aucune obligation particulière de s'assurer pour une location de vacances. Cela vaut tant pour le propriétaire que pour le locataire.

Toutefois, en pratique, l'absence d'assurance est rarissime. Le propriétaire, de son côté, ne peut pas se permettre de laisser rentrer dans les lieux des vacanciers à ses risques et périls. Les locataires eux-mêmes pourraient être inquiétés au titre de leur responsabilité civile si jamais ils commettaient des dégâts importants au sein de l'habitation.

Première solution : l'assurance du propriétaire vous couvre

Du point de vue du futur locataire, l'obligation de souscrire une assurance couvrant les risques locatifs principaux (incendie, dégât des eaux) peut légitimement apparaître fastidieuse. À quoi bon s'engager dans cette démarche pour seulement une à deux semaines de présence dans le logement ?

Dégât des eaux en vacances
Un dégât des eaux fait partie des principaux risques locatifs justifiant la souscription d'une formule d'assurance habitation.

Afin d'éviter à leurs locataires successifs ce type de désagrément et de renforcer l'attractivité de leur bien, de nombreux propriétaires de logement de vacances proposent une couverture clé en main via leur propre assurance habitation. Deux solutions sont alors envisageables :

  1. Le propriétaire ajoute à son contrat une clause dite « d'abandon de recours » contre les tiers. Cela signifie simplement que l'assureur s'engage à ne pas se retourner contre un locataire qui aurait causé un incendie ou un dégât des eaux. Le locataire a donc la garantie de ne pas être inquiété. Attention, cette clause joue seulement pour les dégâts causés au logement lui-même, et pas ceux causés aux tiers (voisins, passants…).
  2. Le propriétaire souscrit lui-même une assurance « pour le compte de », comme s'il était le locataire. Le contrat, qui inclut toutes les garanties traditionnelles en matière de risques locatifs, est alors réputé être signé au nom du locataire qui occupe les lieux au moment de la survenue d'un sinistre. Il pourra jouer en cas d'incendie, explosion ou dégât des eaux, même lorsque ces sinistres affectent des tiers (garantie responsabilité civile du locataire).

Notez que l'assurance du propriétaire n'est évidemment pas un blanc-seing pour le locataire. Ce dernier reste redevable sur sa caution des dégradations plus classiques qu'il peut causer au logement et au mobilier pendant son séjour.

Marre de payer trop cher ?

Assurer son logement à moindre coût, c’est possible en comparant les devis. JeChange travaille avec 5 assureurs partenaires et vous aide à trouver la meilleure offre pour protéger votre logement. A la clé : de grosses économies !

Je compare

Deuxième solution : votre propre assurance vous couvre

De nombreux contrats d'assurance multirisques habitation contiennent une garantie en responsabilité civile « villégiature ». Cette clause permet notamment à votre assureur d'indemniser le propriétaire de la location de vacances – ou tout autre tiers – si des dégâts sont causés par votre faute. N'hésitez donc pas à vérifier ce point auprès de votre assureur avant de partir. Si vous êtes couvert, vous n'aurez plus à vous soucier des questions d'assurance avec le propriétaire du bien.

Location d'un appartement de vacances
Une RC « villégiature » permet au propriétaire de la location de vacances de recevoir une indemnisation pour d'éventuels dégâts causés par son locataire.

Soyez néanmoins vigilant sur les conditions d'application de cette garantie. La franchise et le plafond d'indemnisation doivent être adaptés à votre budget et à la valeur du logement dans lequel vous vous apprêtez à passer quelques jours de détente. De même, il est possible que la garantie ne s'applique pas dans tous les pays étrangers.

Allant même au-delà de la simple responsabilité civile, certains contrats proposent une véritable « garantie villégiature ». Votre assureur, dans ce cas, pourra aussi prendre en charge les dégâts subis par vos propres biens pendant vos vacances – meubles comme possessions personnelles – ou même vos blessures corporelles si cette garantie est assortie d'une individuelle accident.

Troisième solution : vous souscrivez une assurance spécifique

Si ni vous ni le propriétaire n'êtes assurés, et que ce dernier refuse d'engager une démarche en ce sens, alors, la seule solution consiste à souscrire une assurance locataire temporaire pour votre location de vacances.

Location d'une maison de vacances
À l'image d'une assurance auto temporaire, il est possible d'assurer une location de vacances pour quelques jours, voire quelques semaines.

Contactez votre assureur avant votre départ en vacances et munissez-vous de l'ensemble des détails utiles relatifs au logement pour un contrat personnalisé. Tout comme l'assurance auto temporaire, l'assurance d'une location de vacances peut être souscrite pour une période libre allant de 1 à 90 jours. Pour passer un séjour serein, protégez-vous au minimum contre les principaux risques locatifs (incendie, explosion, dégât des eaux, tempête…) et au titre de votre responsabilité civile vie privée.

Besoin d’un conseil ?

Quelles garanties choisir pour votre logement ? Comment souscrire une assurance habitation rapidement ? Comment résilier votre ancien contrat ? Nos conseillers JeChange répondent gratuitement à toutes vos questions ! Appelez-nous pour faire le point !

Rappel gratuit

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 2 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆