Bilan 2012 de l'assurance auto

Les sinistres automobiles sont en cours de bilan pour l’année 2012. Les assureurs font déjà leurs comptes sur les huit premiers mois de l’année et s’aperçoivent que la fréquence des sinistres est en diminution par rapport à l’année précédente, mais que le montant total de ces sinistres augmente. Ce dernier constat ne sera pas sans incidence sur les cotisations d’assurance dès 2013.

La fréquence des sinistres automobiles diminue, mais leurs coûts augmentent

La fréquence des sinistres automobiles est en baisse, sur les mois de janvier à août 2012 et par rapport à la même période de l'année précédente. Les sinistres matériels sont en effet en diminution de 2 %, et les sinistres corporels le sont de 4 %. Mais leurs coûts sont, eux, en hausse : respectivement +2 % et +5 %. Et plus particulièrement même, le coût des vols de voitures a augmenté de 5 %, autant que celui des bris de glace.

Les sinistres corporels ont le rapport coût par sinistre le plus élevé. Ils représentent 2 % du nombre total des sinistres, mais 50 % de leurs coûts. Ce sont donc eux qui participent le plus à l'augmentation générale des réparations ou remboursements effectués par les assureurs.

Par exemple, les décisions judiciaires sont de plus en plus favorables à l'indemnisation des cas lourds – atteintes aux facultés physiques ou morales, ou réparation des préjudices moraux irréparables par exemple.

L'augmentation des coûts des pièces mécaniques et de leurs réparations entre également pour une bonne part dans l'inflation sur les coûts des sinistres matériels. Il faut savoir par exemple que les assureurs prennent à leur charge 85% des travaux de carrosserie, d'après l'Autorité de la concurrence.

Des facteurs allégeant la charge des assureurs ?

Tout d'abord, 60% seulement des conducteurs ont une assurance auto « tous risques ». Cela veut dire que les 40 % qui ont une assurance au tiers doivent prendre à leur charge les réparations des dégâts causés à leurs propres véhicules lorsqu'ils sont responsables des sinistres. D'autre part, la fréquence des sinistres automobiles a diminué depuis le début de l'année : -9 % par exemple pour les vols de véhicule et -15 % pour les bris de glace.

Par ailleurs, il est évalué que le nombre des déplacements effectués en voiture a diminué également, réduisant de fait le nombre des sinistres sur la même période. L'augmentation du prix des carburants est un facteur mis en avant pour expliquer ce constat. La rudesse de l'hiver dernier l'est aussi.

Enfin, l'augmentation du nombre des radars sur les axes routiers aura sans doute incité les conducteurs à plus de vigilance, et aura donc contribué également à la réduction du nombre des accidents sur la route.

Hausse des cotisations d'assurance automobile pour 2013

Il faut toutefois s'attendre à une augmentation des tarifs d'assurance automobile l'année prochaine, de +2 % à +3 % sans doute, dans un contexte où ces tarifs seront par ailleurs affectés dès le 21 décembre 2012 par une décision de la Cour de Justice de l'Union Européenne.

Celle-ci exige à cette date l'unification des tarifs d'assurance automobile entre hommes et femmes. Les assureurs français prenaient jusqu'à présent en compte la différence constatée des coûts des sinistralités entre les deux genres. Cette distinction ne pourra plus être. On estime qu'une femme de 20 ans verra dès lors ses cotisations augmenter de 9 % quand un homme du même âge les verra baisser de 7 %.

1 commentaire 1 note - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Jorge  -  Le 12 juin 2013 à 17h15

★ ★ ★ ★ ☆

Très intéressant quoique peu réjouissant...