71,8 millions de cartes SIM en service en France selon l'ARCEP

Existe-t-il encore une place pour l’augmentation du nombre de cartes SIM en France ? Selon l'ARCEP, alors que le nombre théorique de cartes culmine à 71,76 millions, l'avenir du marché s'oriente de plus en plus vers le développement du MtoM.

mobile
La généralisation progressive des forfaits sans engagement contribue à l'essor du marché des forfaits mobile et au déclin des cartes prépayées.

Les derniers chiffres publiés par l'ARCEP dans son observatoire des marchés des communications électroniques (services mobiles) pour le troisième trimestre 2015 indiquent une modeste reprise de la croissance du parc total de ces petites puces électroniques chez les particuliers, et une bonne santé constante pour les forfaits du marché entreprise.

Pour autant, le vrai potentiel de développement sera visiblement à chercher ailleurs dans un avenir proche, et notamment dans l'essor de l'Internet des objets et des cartes SIM communiquant de machine à machine (« MtoM »).

Le parc des cartes SIM en service à nouveau en croissance

Au 30 septembre 2015, le nombre total théorique de cartes SIM en circulation (hors MtoM) atteint un record de 71,76 millions d'unités, soit 632 000 de plus qu'au 30 juin.

Par rapport au premier et au deuxième trimestres de l'année, le retournement de tendance est donc net : les cartes SIM en circulation avaient en effet diminué de 355 000 unités au cours des trois premiers mois de l'année, puis à nouveau de 190 000 unités au cours des trois mois suivants. Ce début d'année en demi-teinte explique que la croissance annuelle sur douze mois glissants affiche un niveau assez faible. On compte 0,6 % de cartes SIM en plus au 30 septembre 2015, alors que ce même taux était encore de 3,3 % au 30 septembre 2014.

Le nombre réel de cartes SIM actives (en service) est estimé par l'ARCEP à 69,63 millions, soit 97 % du total théorique. Ce chiffre maintient une croissance annuelle nette de l'ordre de 2,1 %. Calculé sur une estimation de la population française par l'Insee au 1er janvier de l'année précédente, le taux de pénétration des technologies mobiles repart à la hausse à 108,6 % au 30 septembre 2015, contre 107,7 % trois mois auparavant. Un chiffre qui reste légèrement inférieur au record de 108,9 % atteint en décembre 2014.

Les forfaits mobile changent progressivement de visage

Les forfaits de téléphonie mobile (ou « parc post-payé » dans le jargon de l'ARCEP) continuent à représenter le gros de l'offre, avec 58,65 millions de cartes SIM en circulation au 30 septembre 2015, soit 81,74 % du total. Ils continuent même à grignoter une part de plus en plus importante du gâteau et ont enregistré une croissance annuelle nette de 4,2 % sur les douze derniers mois.

Cette bonne santé est bien sûr à mettre en relation directe avec le déclin continuel du prépayé, qui ne compte plus que 13,11 millions de cartes SIM en circulation au 30 septembre. La chute du secteur prépayé tend même à s'accélérer, avec une croissance annuelle nette de - 12,9 % contre seulement - 5,6 % un an plus tôt.

Le succès des forfaits et le déclin du prépayé ont une seule et même cause : la généralisation progressive des forfaits sans engagement, qui représentent un compromis idéal pour une part croissante des utilisateurs depuis l'arrivée de Free Mobile en 2012. 58 % des forfaits fonctionnent désormais selon ce principe, une proportion en hausse de 2 % environ tous les trimestres depuis déjà plusieurs années.

On note enfin que l'essentiel de la croissance est actuellement capté par les grands opérateurs de réseau (Orange, Bouygues Telecom, Numericable-SFR et Free Mobile), qui ont délivré 395 000 cartes SIM supplémentaires au cours du dernier trimestre (en hausse de 3 % sur l'année). Les opérateurs virtuels (MVNO), en comparaison, connaissent certes un bon trimestre (239 000 unités en plus) mais qui ne suffit pas à effacer une année particulièrement mauvaise, avec un déclin de 15,8 % sur les douze derniers mois.

Le marché entreprise soutient la croissance du secteur

Les besoins des entreprises et des professionnels en matière de téléphonie mobile restent forts. 50 000 cartes SIM supplémentaires (hors MtoM) ont été diffusées au cours du dernier trimestre.

À l'inverse du marché des particuliers, le secteur n'a par ailleurs connu aucun repli depuis le début de l'année et affiche même une croissance annuelle de 3 % au 30 septembre 2015. Les cartes SIM professionnelles représentent désormais 10,98 % de l'ensemble du parc, contre 10,72 % un an plus tôt.

Internet des objets, M2M : les nouvelles tendances

La montée en puissance progressive des cartes SIM destinées à communiquer de machine à machine, ou « MtoM », ne se dément pas au troisième trimestre 2015, bien au contraire. Avec 856 000 unités supplémentaires mises en circulation, l'augmentation sur le trimestre est la plus importante jamais recensée ! Le parc total M2M franchit pour la première fois le seuil symbolique des 10 millions d'unités (10,03 millions exactement), et affiche sur l'année écoulée une croissance spectaculaire de 26,6 %.

La bonne santé du secteur s'explique en grande partie par le développement rapide des nouvelles technologies liées à l'Internet des objets (IoT, ou « Internet of Things » en anglais). De nombreux objets connectés ont en effet recours au réseau cellulaire pour envoyer et recevoir des informations.

Marre du hors forfait ?

Vous êtes bavard(e) et un smartphone sans data internet est pour vous un cauchemar ?
Découvrez notre sélection de 5 forfaits ILLIMITES pour rester connecté à petit prix !

Je découvre

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,7/5 - 3 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆