Depuis samedi, téléphoner en Europe coûte moins cher

Après de longues négociations et malgré les inquiétudes des opérateurs, c'est le début de la fin pour les frais de roaming !

roaming
Les frais de roaming vers les pays de l'Union européenne sont désormais plafonnés… jusqu'à leur disparition prévue pour le 15 juin 2017.

Après un séjour à l'étranger, de nombreux voyageurs ont déjà eu la mauvaise surprise de trouver à leur retour une facture de téléphonie mobile au montant record ! Les opérateurs prélevaient en effet des frais de « roaming » pour faire transiter vos communications voix et data depuis l'étranger vers la France ou inversement. Quelques semaines de séjour dans un pays voisin pouvaient alors vous coûter des centaines d'euros !

Ces mésaventures sont cependant appelées à disparaître, du moins pour vos voyages en Europe. Ce samedi 30 avril a en effet marqué l'entrée en application des nouveaux plafonds tarifaires fixés par la Commission européenne. Ces plafonds resteront en vigueur jusqu'au 15 juin 2017, date à laquelle les frais de roaming devraient complètement disparaître.

Une baisse drastique des frais de roaming au 30 avril…

Les habitués des déplacements à l'étranger peuvent avoir le sourire ! Depuis le 30 avril 2016, les frais de roaming facturés par votre opérateur pour tout déplacement dans un pays de l'Union européenne – ou la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein – ne peuvent plus dépasser les plafonds suivants (hors TVA) :

  • Les appels reçus pendant un séjour à l'étranger font désormais l'objet d'une surfacturation de 1,14 centime d'euro par minute, contre 5 centimes la minute auparavant. Cet abaissement du plafond permettra par exemple une économie d'environ 1,16 € pour une conversation d'une demi-heure.
  • Les appels émis depuis l'étranger restent évidemment plus chers, mais leur tarification connaît une évolution très favorable. Là où il fallait compter autrefois jusqu'à 19 centimes d'euro, la minute d'appel ne revient plus qu'à 5 centimes d'euro au maximum ! Une demi-heure de communication coûtera alors 4,20 € de moins que précédemment.
  • Quand l'ancien tarif maximal était trois fois plus élevé, un SMS envoyé depuis l'étranger ne sera plus facturé que 2 centimes l'unité.
  • Le changement le plus significatif concerne l'Internet mobile, principal responsable des factures surdimensionnées. L'ancien tarif permettait à l'opérateur de facturer jusqu'à 20 centimes d'euro le Mo. La nouvelle grille limite la surfacturation de la data à seulement 5 centimes d'euro.

Attention toutefois : à l'heure où la technologie 4G est largement rentrée dans les mœurs, ce prix en apparence modeste de la data mobile peut suffire à causer de très mauvaises surprises ! La consommation d'un Go pendant des vacances de deux semaines vous reviendra ainsi tout de même à 50 €.

…avant une extinction totale en 2017

Les nouvelles règles applicables au 30 avril 2016 ne constituent aux yeux de la Commission européenne qu'une simple phase transitoire. En ligne de mire, la suppression totale des frais de roaming à l'intérieur de l'Union européenne dès le 15 juin 2017. À partir de cette date, le tarif appliqué aux communications voix et data sera en principe le même dans votre pays d'origine et dans votre pays de destination. Cette mesure conclut un chantier engagé par les institutions communautaires il y a plus de dix ans, en vue de la création d'un marché unique des télécoms.

À noter que la suppression des frais de roaming est contestée par les opérateurs mais a été largement anticipée par ces derniers. On a notamment assisté à une multiplication des forfaits mobile avantageux proposant la gratuité du roaming pendant un certain nombre de jours par an dans une liste étendue de pays, y compris d'ailleurs hors de l'Union. Les prix auraient ainsi déjà diminué de 80 % depuis 2007. Selon la Commission européenne, la gratuité totale devrait coûter 28 millions d'euros supplémentaires aux opérateurs européens. Ce « manque à gagner » pourrait toutefois être compensé par une forte augmentation du trafic.

La gratuité sera-t-elle limitée dans le temps ?

Les réticences des opérateurs se cristallisent autour d'un scénario particulièrement redouté. Les clients d'un pays où les forfaits mobile sont onéreux pourraient décider de se tourner vers les offres d'un pays moins cher même s'ils utilisent leur téléphone uniquement dans leur pays d'origine. Pour éviter un tel « dumping téléphonique », les négociations en cours entre l'Union européenne et les opérateurs portent sur une limitation à l'année de la gratuité du roaming. Une durée de 45 à 60 jours par an pourrait être retenue. Elle parait en effet suffisante pour accommoder la plupart des déplacements touristiques, mais assez courte pour décourager les travailleurs frontaliers.

Une autre clause pourrait également faire son apparition dans l'accord-cadre qui sera soumis à la signature de la Commission européenne le 15 décembre prochain. « Dans des circonstances particulières et exceptionnelles », elle permettrait à un opérateur de « solliciter l'autorisation de facturer des frais supplémentaires ».

Quelles conséquences pour votre forfait ?

Vous disposez peut-être déjà d'un forfait téléphonique haut de gamme incluant la gratuité du roaming pendant deux ou trois mois par an, vers ou depuis des dizaines de destinations à travers le monde.

Dans ce cas, la nouvelle grille tarifaire européenne ne s'appliquera bien évidemment que lorsqu'elle est plus favorable que les conditions dont vous bénéficiez déjà.

Forfait bloqué = sérénité

Restez maitre de votre consommation téléphonique (ou de celle de vos enfants) en optant pour un forfait bloqué. JeChange vous a sélectionné un TOP 5 des forfaits bloqués !

Je découvre
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 1 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆