Déploiement des antennes 4G : les opérateurs accélèrent

Continuant à garder un œil attentif sur le déploiement progressif des antennes 4G en France, l'ANFR fait état d’une accélération des délivrances d’autorisation et des mises en service effectives d’antennes 4G en octobre.

L'observatoire du déploiement mobile de l'Agence Nationale des Fréquences (ANFR) offre tous les mois un bon aperçu du déploiement progressif du réseau 4G en France. En octobre, les résultats montrent clairement une accélération de la diffusion de cette technologie sur le territoire.

Si tous les opérateurs progressent, la vitesse de déploiement varie cependant de l'un à l'autre : on observe notamment ce mois-ci une forte activité de Free Mobile (laquelle doit cependant être relativisée) et l'arrivée de Numericable-SFR dans la bande des 1 800 MHz.

De nombreuses antennes 4G installées ou autorisées en octobre

La mise en service des nouvelles antennes 4G à travers le territoire français se poursuit au mois d'octobre, et connaît même une certaine accélération de bon augure pour le respect du calendrier de déploiement fixé par l'ARCEP. Tous opérateurs confondus, plus de 1 200 nouvelles antennes (1 222 exactement) ont été déployées au cours du mois dernier. On compte désormais un total théorique de 23 824 sites équipés d'antennes 4G, en France métropolitaine et en Outre-mer. Un chiffre en progression de 2,83 % (865 nouveaux sites équipés). En prenant en compte les sites doublons utilisés par plusieurs opérateurs de téléphonie mobile, le total est cependant ramené à 19 162 supports 4G au 1er novembre 2015.

Les autorités publiques, parallèlement, continuent à délivrer des autorisations pour des sites supplémentaires. 22 110 sites sont désormais autorisés à diffuser en 4G, soit 2,1 % de plus qu'au 1er octobre. Les opérateurs exploitent donc déjà de façon effective plus de 86 % des sites, ce qui constitue un résultat très satisfaisant. Les nouvelles autorisations délivrées concernent indifféremment la bande 800 MHz (12 874 sites, en progression de 4,8 %), celle des 1 800 MHz (7 587 sites, + 5 %) et enfin le 2,6 GHz (15 406 sites, + 2,3 %).

Free Mobile est le plus actif…

Si l'on s'en tient strictement aux chiffres, Free Mobile est l'opérateur qui affiche la progression la plus impressionnante. Avec 542 nouvelles antennes 4G déployées, dont 516 sur des sites auparavant non couverts, la firme de Xavier Niel se montre particulièrement active pour étendre sa couverture. Elle n'est pourtant pas celle qui a le plus grand retard à rattraper : avec un total de 5 191 sites couverts au 1er novembre 2015, Free Mobile arrive en troisième place devant Numericable-SFR, qui ne possède à l'heure actuelle que 3 697 supports 4G et n'en a pourtant déployé « que » 190 de plus au cours du mois d'octobre.

Plus avancés dans le déploiement de la 4G, Orange et Bouygues Telecom ne connaissent logiquement pas le même rythme de mise en service. Le numéro un des télécoms français a installé 126 sites supplémentaires en octobre, pour un total de 8 028 sites. Bouygues Telecom arrive non loin derrière, avec un total de 6 789 sites dont 33 mis en service en octobre. Attention : pour rappel, ces chiffres publiés par l'ANFR se basent sur des informations communiquées par les opérateurs eux-mêmes.

…mais sa couverture effective est à relativiser

La forte activité de Free Mobile ne se traduit pas nécessairement par une augmentation rapide de sa couverture 4G sur le territoire.

La quasi totalité de ses antennes exploitent en effet la bande très haute fréquence des 2,6 GHz, sensiblement moins efficace en termes de portée et de pénétration des bâtiments. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Free Mobile doit déployer un nombre aussi conséquent d'antennes pour maintenir sa progression.

Vers une démocratisation du 1 800 MHz

Si la firme de Xavier Niel, à la différence de tous les autres opérateurs, ne dispose d'aucun accès à la bande des 800 MHz, il tente de combler son handicap en mettant en service ses premières antennes dans les fréquences en 1 800 MHz récemment accordées pour la 4G de Free Mobile : 27 sites diffusent désormais sur ce spectre de fréquences au 1er novembre, alors qu'un seul était opérationnel au 1er octobre. Un résultat d'autant plus remarquable que l'opérateur ne dispose pour l'instant en propre que de 5 MHz sur cette bande.

Pour rappel, les 1 800 MHz étaient pour l'instant exploités uniquement par Bouygues Telecom, qui en a fait le fer de lance de son réseau 4G avec plus de 6 000 antennes déployées à ce jour. Orange et Numericable-SFR restent pour l'instant absents de ces fréquences en vertu d'une décision de l'ARCEP, qui a certes déjà délivré des autorisations aux deux opérateurs (161 pour Numericable-SFR, 42 pour Orange), mais pour une mise en service à compter du 25 mai 2016 seulement.

De timides progrès pour la 3G de Free

Alors que son contrat d'itinérance avec Orange subit les attaques et les plaintes récurrentes de ses concurrents, Free Mobile continue le déploiement de son réseau 3G en propre à un rythme modéré mais constant.

181 antennes actives supplémentaires ont vu le jour au mois d'octobre portant le total à 5 840 antennes, en augmentation de 3,2 %. Ce chiffre est toutefois à relativiser face au réseau bien plus fourni des autres opérateurs (de 12 000 pour Bouygues Telecom à plus de 19 000 pour Orange).

Forfait bloqué = sérénité

Restez maitre de votre consommation téléphonique (ou de celle de vos enfants) en optant pour un forfait bloqué. JeChange vous a sélectionné un TOP 5 des forfaits bloqués !

Je découvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - 8 avis