Antennes 4G : SFR s'active pour rattraper son retard

Selon l'observatoire du déploiement des réseaux mobiles de l'ANFR, le mois de décembre a été marqué par un important effort de la part des opérateurs, et en particulier SFR.

antenne 4G
Qualifié de « mauvais élève de la 4G » par l'ARCEP, SFR s'attèle à rattraper son retard : il a été l'opérateur le plus actif dans le déploiement d'antennes 4G en décembre.

Toujours soupçonnés de ne pas en faire assez ou de créer des inégalités géographiques injustifiées, les opérateurs télécoms français savent à quel point le déploiement de la 4G sur le territoire reste un sujet sensible.

Pour clôturer l'année 2015 en beauté, ils ont pour la plupart redoublé d'efforts au mois de décembre pour mettre en service de nouvelles antennes et augmenter ainsi leur couverture à travers toute la France. C'est en tout cas le constat dressé par l'ANFR à l'occasion de son traditionnel bilan mensuel relatif au déploiement des réseaux mobiles des opérateurs.

Décembre 2015 : un mois très prolifique pour la 4G

Tous opérateurs confondus, l'ANFR se montre globalement satisfaite pour le mois de décembre des efforts réalisés en commun sur le déploiement progressif des réseaux mobiles 4G. Par rapport au mois de novembre, le nombre d'antennes mises en service progresse notamment de 4,4 % alors que l'augmentation n'était que de 2 % le mois précédent.

Cette tendance se confirme en ce qui concerne les autorisations d'installation de nouvelles antennes, prélude indispensable à une mise en service. Les autorités publiques ont accordé un nombre d'autorisations en augmentation de 1,6 % par rapport au mois précédent, notamment sur des bandes de fréquences appelées à se développer très vite comme celle des 1 800 MHz.

Selon l'ANFR, le nombre total d'antennes 4G en service franchit un seuil symbolique à la fin du mois de décembre 2015 et atteint désormais 20 474 unités actives, pour 23 070 antennes autorisées. Il convient toutefois de rappeler que l'autorité se fonde sur des chiffres communiqués par les opérateurs eux-mêmes, sans possibilité de les vérifier dans le détail tous les mois.

SFR cherche à rattraper son retard

À la fin de l'année dernière, SFR avait reçu un carton rouge de l'ARCEP concernant son manque d'empressement à déployer son réseau 4G. D'après les derniers relevés publiés par l'autorité de régulation, SFR a fait pour l'instant le choix d'une hyper-concentration de ses antennes dans les grandes agglomérations, avec environ 39 % de la population couverte et à peine 3 % du territoire !

Le nouveau P-DG du groupe a depuis fait amende honorable et s'est engagé à rattraper le retard accumulé. Des actes aussitôt suivis d'effet si l'on en croit la forte activité de l'opérateur au mois de décembre. SFR a en effet installé 1 206 antennes supplémentaires pour atteindre un total de 5 963 antennes, soit une augmentation massive de 25 %. Le groupe est non seulement le plus actif de cette fin d'année pour les installations d'antennes, mais il a de plus concentré prioritairement son effort sur des supports encore non pourvus en 4G. 1 055 nouveaux sites ont ainsi été équipés, pour un nouveau total de 4 857.

Les autres opérateurs sont loin derrière en termes d'activité. Bouygues Telecom, deuxième du podium, a déployé 643 nouvelles antennes au mois de décembre (principalement en 800 MHz) pour un nouveau total très confortable de plus de 10 000 antennes. L'opérateur conserve donc aisément le deuxième meilleur réseau en 4G, avec environ 72 % de la population couverte et 24 % du territoire. Free Mobile est dans une situation légèrement moins favorable : il n'a déployé « que » 410 antennes de plus pour un total de 5 792, et a donc été dépassé par SFR. Attention toutefois : le nombre d'antennes n'est pas proportionnel à la couverture proposée. Free Mobile, avec 52 % de la population accessible à ses offres, conserve encore une solide avance sur son concurrent.

Orange ferme la marche avec seulement 258 antennes de plus, mais peut se le permettre. Fort de plus de 11 000 antennes actives, 76 % de la population couverte et 26 % du territoire, il reste le leader incontesté du déploiement 4G.

Premiers préparatifs pour la bande des 1 800 MHz

Avant même l'ouverture progressive des bandes 700 MHz récemment achetées aux enchères par les différents opérateurs, l'échéance à retenir dans l'immédiat est celle du 25 mai 2016. À cette date, Orange et SFR pourront commencer à diffuser leur réseau 4G via la bande des 1 800 MHz comme le font déjà Free Mobile et surtout Bouygues Telecom.

En prévision de ce basculement, l'ANFR a commencé à délivrer des autorisations dans des volumes de plus en plus importants. Au mois de décembre, Orange en obtient 26 de plus pour un total de 68. SFR bénéficie d'un sérieux coup de pouce avec 500 nouvelles autorisations pour un total de 1 071 antennes 1 800 MHz autorisées.

Et la 3G ?

Dans le domaine de la 3G, Free Mobile est l'opérateur ayant le plus grand retard à rattraper. Cette tâche est d'autant plus urgente que l'ARCEP vient de faire savoir qu'elle souhaite la fin prématurée de l'accord d'itinérance qui liait Free à Orange sur ce point.

La firme de Xavier Niel ne brille pourtant pas particulièrement au mois de décembre 2015 : avec 134 nouveaux sites activés, elle fait même moins bien que Bouygues Telecom (+ 152) et tout juste un peu mieux que Numericable-SFR (+ 124) et Orange (+ 102).

Marre du hors forfait ?

Vous êtes bavard(e) et un smartphone sans data internet est pour vous un cauchemar ?
Découvrez notre sélection de 5 forfaits ILLIMITES pour rester connecté à petit prix !

Je découvre
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 4 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆