Abonnés Bouygues : attention à votre consommation de data !

À compter du 15 février 2016, le dépassement du fair use de data des abonnés Bouygues donnera lieu, par défaut, à une surfacturation. Qui est concerné par ce changement et comment se prémunir contre les mauvaises surprises ?

La modification peut paraître anodine, un tantinet technique et même un peu obscure, mais elle devrait avoir un impact très important sur la facture des clients les moins prévoyants. À compter du 15 février 2016, Bouygues Telecom met officiellement un terme à l'activation par défaut du débit réduit en cas de dépassement de l'enveloppe mensuelle de data 3G ou 4G.

En cas de consommation trop importante, un utilisateur court le risque de subir un doublement, voire un triplement du montant normal de son forfait… Un choix parfaitement réfléchi de la part de l'opérateur, qui cherche à reconstituer ses marges et entend bien faire contribuer ses 20 % de clients qui dépassent régulièrement l'enveloppe qui leur est allouée. Des solutions existent cependant pour préserver le portefeuille des plus étourdis.

Le débit réduit ne sera plus l'option par défaut au 15 février 2016

Jusqu'à présent, un client Bouygues Telecom qui consommait un peu trop de vidéos au cours du mois et dépassait son plafond de data n'était pas excessivement pénalisé. En lieu et place de son accès en haut ou très haut débit (3G ou 4G), il passait automatiquement à un débit beaucoup plus réduit et entièrement gratuit. Si la fin du mois était encore loin, il avait bien sûr la possibilité d'acheter une enveloppe supplémentaire pour 500 Mo ou 1 Go par exemple.

À partir du 15 février 2016, l'option appliquée par défaut à l'ensemble des utilisateurs de Bouygues Telecom va changer. Une fois le plafond dépassé, ils pourront continuer à surfer à la même vitesse mais contre une facturation au mégaoctet consommé.

Une surfacturation variable selon les forfaits

La désactivation du débit réduit s'applique à tous les forfaits Sensation et B&You, mais le coût au mégaoctet sera plus ou moins élevé en fonction de votre formule. Les forfaits les plus modestes en data sont également ceux qui seront les plus impitoyablement touchés pour tout dépassement constaté. Pour les forfaits Sensation 24/24 20 Mo, Sensation 2h 1 Go, B&You 24/24 20 Mo ou encore B&You 2h 1 Go, comptez 0,05 € par Mo dans la limite de 500 Mo, soit un surcoût maximal de 25 €.

Il s'agit cependant du tarif applicable en France métropolitaine uniquement. Pour tout dépassement effectué depuis un autre pays européen, le coût passe à 0,06 € par Mo tandis que le plafond s'élève cette fois à 1 Go, soit une facture mensuelle augmentée de 60 € pour le voyageur qui ne serait pas sur ses gardes !

Pour tous les forfaits Bouygues Telecom proposant une enveloppe mensuelle supérieure à 1 Go, le surcoût en cas de dépassement n'est que de 0,01 € par Mo dans la limite de 1 Go, soit un montant maximal de 10 €. Dans tous les cas, le client repasse automatiquement en débit réduit non facturé s'il dépasse ces volumes supplémentaires.

Qui est concerné, et qui ne l'est pas ?

Les clients Bouygues Telecom encore liés à une période d'engagement ne sont pas concernés par la modification apportée au mois de février. L'opérateur, tout comme eux, est en effet soumis aux termes du contrat et ne peut donc pas y apporter un changement. Dans leur cas, la désactivation du débit réduit par défaut ne s'appliquera donc qu'à la fin de leur période d'engagement (par exemple le 30 juin 2016, pour un engagement de douze mois souscrit le 30 juin 2015). Ils ont toutefois la possibilité, s'ils le souhaitent, de demander à passer sans attendre à ce nouveau mode de facturation, sachant que ce choix sera ensuite irréversible.

Les clients dont la période d'engagement est terminée seront en revanche touchés par la modification dès la date annoncée par l'opérateur. Il en va évidemment de même pour tous ceux qui ont souscrit un forfait sans engagement chez B&You. Enfin, la facturation au mégaoctet hors forfait s'appliquera automatiquement pour les forfaits avec engagement souscrits à compter du 15 février.

Une stratégie commerciale habile de la part de Bouygues

Au risque de causer une mauvaise surprise ou un mécontentement chez ses clients qui n'auraient pas pris conscience de sa nouvelle politique, Bouygues Telecom cherche visiblement à restaurer sa profitabilité et à se redonner des marges de manœuvre après plusieurs années d'une guerre des prix particulièrement féroce.

La démarche est d'autant plus habile que l'opérateur, dans le même temps, fait tout pour accoutumer sa clientèle à une consommation élevée et insouciante de data. À la fin de l'année 2015, Bouygues Telecom offrait ainsi à tous ses abonnés nouveaux ou anciens une data illimitée le week-end pendant six mois. Cette offre, à la fois intéressante et intéressée, permet aux utilisateurs de se familiariser avec les services 4G les plus gourmands de l'opérateur comme CanalPlay ou Spotify, au risque de ne plus pouvoir s'en passer la semaine.

Habitués des dépassements, comment vous prémunir ?

Contrairement aux apparences, la nouvelle politique tarifaire appliquée par Bouygues Telecom n'est pas déloyale et il est facile d'éviter une facture trop salée en faisant preuve d'un minimum de présence d'esprit. L'opérateur continuera à envoyer un SMS d'alerte lorsque l'utilisateur atteint 80 % de sa consommation autorisée pour le mois. Un nouveau SMS l'avise ensuite qu'il a consommé la totalité de son forfait, ce qui implique donc que le client ne peut pas ignorer la surfacturation dont il va faire l'objet.

S'il vous est impossible de patienter jusqu'à la fin du mois pour obtenir le renouvellement de votre enveloppe de data, mieux vaut acheter avant tout dépassement une recharge de 500 Mo. Au tarif unitaire de 3 €, elles sont bien meilleur marché qu'une facturation au fil de l'eau.

Il reste enfin et surtout possible de réactiver manuellement l'application du débit réduit en cas de dépassement de votre forfait depuis votre espace client sur Internet. Vous pouvez également opter de façon plus radicale pour un blocage pur et simple : un choix toujours utile pour responsabiliser un adolescent, par exemple.

Marre du hors forfait ?

Vous êtes bavard(e) et un smartphone sans data internet est pour vous un cauchemar ?
Découvrez notre sélection de 5 forfaits ILLIMITES pour rester connecté à petit prix !

Je découvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 17 avis