Apple s’engage dans la transition et entraîne ses fournisseurs avec lui

Réduire les émissions carbone et protéger l'environnement est une démarche générale. Apple n'y coupe pas et s'engage dans la cause.

  • Publié le

Bilan 2021 d’Apple sur la réduction d’émissions dans sa chaîne de production

La fabrication de composants et leur distribution implique la marque Apple, certes, mais aussi un grand nombre de fournisseurs. L’enseigne indique des activités internes neutres en carbone depuis 2020. Néanmoins, elle sait que ce n’est pas systématiquement le cas de ses objets vendus. Malgré tout, ces produits finis qui représentent l’empreinte indirecte d’Apple sont aussi ceux qui représentent sa plus grosse pollution.

La société explique donc que c’est à cette empreinte indirecte qu’elle va s’attaquer. Elle a annoncé il y a plusieurs mois vouloir atteindre la neutralité carbone en 2030, avec une réduction de 75 % de ses émissions. De fait, cela impliquerait un impact nul des produits vendus dans les émissions de gaz à effet de serre.

Apple a publié un communiqué, le 14 avril dernier. Dans ce dernier, la firme annonce que ses fournisseurs ont doublé leur usage des énergies renouvelables sur l’année écoulée. Elle recense une non-émission de 13,9 milliards de tonnes de dioxyde de carbone par rapport à 2020. Ce gain d’émissions serait l’équivalent, pendant une année, à trois millions de voitures retirées de la circulation.

nucléaire vert

Un objectif : la décarbonation pour 2030

Comme pour de nombreux acteurs de la tech, dont les opérateurs, Apple met l’écologie au cœur de ses préoccupations. L’entreprise explique qu’elle promet d’atteindre la neutralité en 2030 « dans l’ensemble de ses activités, dans ses chaînes d’approvisionnement et tout au long de la vie de ses produits » qu’elle souhaite « zéro impact écologique ».

Apple appelle ses fournisseurs à recourir aux énergies vertes

Dans un besoin qui se fait de plus en plus réel de protéger l’environnement et lutter contre le réchauffement climatique, les entreprises s’engagent dans la transition. Apple n’y coupe pas.

Pour rappel, les différentes sources des émissions se divisent en scopes, comme suit :

  • Scope 1 reprend les émissions directes de l’entreprise (chauffage au gaz, parc de véhicules…)
  • Scope 2 quant à lui concerne les émissions indirectes liées à l’électricité utilisée sur le lieu de travail
  • Et le Scope 3 représente les émissions indirectes au sens large

Apple a rendu ses propres activités neutres en carbone en 2020, soit les scopes 1 et 2. De fait, la firme pousse ses fournisseurs à faire de même. C’est ainsi que 213 des fournisseurs d’Apple se sont engagés. En effet, répartis dans 25 pays, ces derniers annoncent recourir à l’énergie verte pour les composants d’Apple. Pour ce faire, les fournisseurs d’Apple signent des contrats avec les fournisseurs d’énergie. Ils représentent 10 gigawatts (GW) d’énergie verte, le double de l’année précédente. A terme, ces derniers promettent d’atteindre les 16 GW.

Apple voue une importance à engager ses fournisseurs à ses côtés pour réduire les émissions du scope 3. Selon l’enseigne, 22 % des émissions totales de l’entreprise seraient effectués par les clients finaux.

Recyclage d'un smartphone

Définition de la neutralité carbone dans le numérique

Cent fournisseurs de plus que l’année précédente s’engagent dans l’énergie renouvelable. A ce jour, les 213 fournisseurs évoqués précédemment représentent plus de 60 % des principaux fournisseurs de la firme. Apple donne des exemples de fournisseurs en Europe. Entre autres, nous retrouvons l’entreprise Infineon dont les sites en Autriche et en Allemagne fonctionnent avec l’énergie solaire. De même aux Pays-Bas avec DSM Engineering Materials qui y soutient un projet éolien.

En revanche, le 100 % renouvelable montre des limites. Si la consommation provient par abus de langage de l’énergie verte, qu’en est-il du transport des matières premières ? De l’incitation à l’achat de nouveaux produits ?

Pourquoi « abus de langage » ? Parce que, comme pour un particulier, être sous contrat avec un fournisseur d’énergie verte ne veut pas dire que l’énergie consommée est systématiquement verte. Toutes les centrales ne peuvent être construites sur sites, cela va de soi, et la production d’énergie verte compense alors l’usage d’une énergie polluante.

Il faut donc porter une certaine attention au discours des différentes firmes, quelle qu’elle soit.

Cependant, même si ces points ne sont pas communiqués par Apple, la firme reste l’une des plus précises dans ses objectifs. De même, elle est l’une des seules à étendre ces derniers à ses fournisseurs. Comme elle l’indique, « l’énergie propre est bonne pour les affaires et bonne pour la planète ».

Apple a pris les devants et réalisé des investissements directs dans des centrales propres. Par exemple au Texas, avec une centrale solaire d’environ 300 mégawatts.

Comparez, changez, économisez sur votre forfait !

Votre conseiller JeChange vous oriente vers l’offre la plus adaptée à vos besoins et s’occupe de tout gratuitement.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.8/5 - 5 avis