Pouvez-vous refuser le nouveau compteur obligatoire Linky ?

Un particulier peut-il légalement refuser le nouveau compteur obligatoire Linky ? Quelles sont les démarches à effectuer en ce sens et les conséquences possibles en cas de refus du nouveau compteur communicant d'Enedis ? JeChange fait le point sur la question.

Compteur Linky
Dans un horizon proche, les anciennes générations de compteur électrique auront cédé leur place au nouveau compteur communicant déployé par Enedis.

Effets sur la santé et l'environnement, confidentialité des données personnelles… Le compteur communicant Linky, qui devrait équiper la totalité des foyers français à l'horizon 2021, suscite les inquiétudes de certains particuliers et même de quelques collectivités territoriales malgré les garanties scientifiques et administratives qui entourent son déploiement. Mais les particuliers sont-ils en droit de refuser l'installation du compteur Linky chez eux ?

Malgré le caractère obligatoire de ce nouveau compteur, il est possible en pratique de s'opposer à l'intervention du technicien. Ce choix, cependant, ne devrait pas être sans conséquence pour les abonnés, qui s'exposeront d'ici quelques années à des pénalités financières, voire à une résiliation de leur contrat.

Linky : à qui appartient le compteur ?

Afin de bien comprendre les tenants et les aboutissants liés à la question de Linky, il est tout d'abord nécessaire de rappeler que le compteur électrique de votre domicile… n'est pas votre propriété ! Il appartient en réalité à votre collectivité locale (intercommunalité, syndicat de l'énergie…), qui délègue ensuite son entretien, son étalonnage et son suivi au gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, c'est-à-dire Enedis (ex-ERDF) sur 95 % du territoire ou une entreprise locale de distribution (ELD) ailleurs.

Refuser Linky
L'article L322-8 du Code de l'énergie confie au distributeur d'électricité « la fourniture, la pose [...] et le renouvellement des dispositifs de comptage ».

Ainsi, Enedis et les distributeurs locaux ont l'obligation légale de procéder au remplacement des compteurs électriques pour le compte des autorités locales, et d'engager progressivement la transition vers les compteurs électriques de nouvelle génération comme l'imposent les normes européennes. Mais qu'en est-il des particuliers eux-mêmes ?

Peut-on refuser Linky ?

Le gestionnaire du réseau de distribution est théoriquement en droit de procéder au remplacement du compteur malgré votre désaccord, puisque l'appareil relève de sa responsabilité. Pour autant, le technicien n'a bien évidemment pas le droit de pénétrer dans votre domicile sans votre consentement pour procéder à cette opération. Selon toute vraisemblance, les particuliers qui s'opposent à la pose du compteur devraient donc obtenir gain de cause par la force des choses !

C'est la raison pour laquelle Enedis mise d'abord sur un effort de communication pour convaincre les usagers les plus récalcitrants. Le distributeur a entamé notamment la diffusion large d'une brochure relative à « La vérité sur le compteur Linky » afin d'apporter la réplique aux critiques les plus couramment entendues, concernant par exemple la nocivité supposée du courant porteur en ligne ou la confidentialité des données.

Linky et CPL
Pour transmettre des informations, Linky communique avec le transformateur Enedis le plus proche grâce à la technologie des courants porteurs en ligne (CPL). Crédit : Enedis.

Dans l'attente de convaincre les indécis, Enedis fait par ailleurs le choix de temporiser. Le distributeur préfère pour l'instant s'incliner en cas de refus manifesté par le propriétaire du logement, mais annonce qu'il reviendra à la charge en 2021, en fin de déploiement. Enedis fait visiblement le pari que l'appareil sera rentré dans les mœurs d'ici là…

Nouvelles offres !

Mint Energie, Plüm Energie, ekWateur, Ilek… Ces noms ne vous disent rien ?
Ce sont les supers challengers de EDF et Engie, ceux qui secouent le marché de l'énergie avec des offres inédites !
Faites une comparaison pour trouver la meilleure offre !

Je compare

Refuser Linky : les démarches à engager

Linky étant un équipement appelé à devenir obligatoire, aucune procédure n'est réellement prévue pour enregistrer un refus. Si vous êtes catégoriquement opposé à l'arrivée de ce nouvel appareil chez vous, il conviendra donc de vous montrer un peu créatif et procédurier !

L'installation du compteur Linky fait normalement l'objet d'un courrier informatif envoyé par Enedis au moins 30 à 45 jours avant le passage du technicien. Si votre intention est de vous opposer à la pose du compteur dans votre domicile, ne perdez pas une minute ! Envoyez, dès réception de cet avis, un courrier recommandé avec accusé de réception à l'attention du distributeur. Vous y détaillerez clairement et sans ambiguïté votre refus.

Au-delà, notez qu'il peut même s'avérer judicieux de prendre les devants et d'informer Enedis de votre décision plusieurs mois en amont. Un rapide coup d'œil au calendrier de déploiement de Linky vous permettra de prendre connaissance de la période retenue pour l'installation du compteur dans votre zone géographique.

Quelles sont les conséquences possibles en cas de refus ?

Comme indiqué plus haut, les refus d'installation du nouveau compteur seront temporairement sans conséquence au moins jusqu'en 2021. Au-delà, il est encore difficile de connaître les sanctions que le distributeur sera susceptible d'appliquer. Elles sont potentiellement de deux ordres :

  1. Enedis indique d'ores et déjà que les clients récalcitrants pourraient être soumis à un « relevé spécial payant » au moins une fois par an, c'est-à-dire à une pénalité financière. Le compteur Linky va permettre en effet de limiter les déplacements de techniciens sur le terrain grâce à sa capacité d'auto-relevé de l'index de consommation électrique. Les compteurs d'ancienne génération, eux, nécessiteront toujours de tels déplacements, qui seront alors facturés par le distributeur.
  2. La question de la résiliation du contrat d'électricité est plus délicate, mais pourrait être posée. Le refus du client de laisser un libre accès à son compteur constitue en effet un non-respect de ses obligations contractuelles, ce qui place alors le distributeur en capacité de résilier le contrat.

Les mairies peuvent-elles s'opposer à l'installation de Linky ?

Vous avez des craintes quant à l'installation du compteur Linky ? Vous ne savez pas vers qui vous tourner ? Vous souhaitez savoir si votre commune peut s'opposer à la procédure ? Sachez que les mairies sont propriétaires des réseaux mais ne peuvent pas s'opposer à la pose des compteurs Linky.

Pourquoi ? Tout simplement parce que celle-ci répond à une obligation légale appliquée par le gestionnaire Enedis. En effet, l'installation des compteurs de dernière génération s'inscrit dans une ambition énergétique encadrée par la loi.

De fait, elle constitue une obligation dont s'acquitte le gestionnaire de réseau (Enedis) et fait partie d'une mission de service public. En clair, Enedis a l'obligation d'installer les compteurs Linky.

Bon à savoir : entre 150 et 200 mairies ont à ce jour pris des délibérations contre l'installation des compteurs et 542 communes ont rejeté l'installation des compteurs Linky en prenant un arrêté pour réglementer la pose du compteur Linky sur leur territoire. Notez cependant que ces actions ont un impact limité puisqu'elles ont conduit à la suspension d'installation de seulement 0,6 % des 6,1 millions de compteurs dont l'installation était prévue entre décembre 2015 et septembre 2017.

Quelles sont les inquiétudes au sujet du compteur Linky ?

L'installation du nouveau compteur communiquant Linky suscite de nombreuses inquiétudes sur ses possibles dangers pour la santé, mais pas seulement. De nombreux opposants à Linky redoutent également des failles dans la sécurité des données personnelles qui pourraient être récupérées grâce au compteur. Parmi les principales inquiétudes relatives à la campagne d'installation du compteur Linky on relève notamment :

  • le manque d'informations ;
  • le caractère obligatoire du compteur Linky ;
  • une crainte pour la santé en raison de l'exposition aux champs électromagnétiques ;
  • le manque de garantie quant à la protection de la vie privée ;
  • la surconsommation potentielle du nouveau compteur qui pourrait disjoncter plus souvent ou ne plus fonctionner correctement ;
  • l'accès au domicile pour l'installation du nouveau compteur (parfois ressenti comme un passage en force) ;
  • le fait que les compteurs accessibles à partir du domaine public soient changés d'office.

Bon à savoir : il ne nous revient pas de juger de la pertinence ou non des inquiétudes dont font part de nombreux consommateurs. Il est cependant important de donner également le point de vue des institutions sur ce sujet.

Du côté des institutions, sur l'impact sanitaire, on avance notamment une étude réalisée par l'Agence nationale sécurité sanitaire alimentaire nationale (Anses) en 2016 et mise à jour en 2017 qui conclut à « la faible probabilité que l'exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants engendre des effets sanitaires à court ou long terme ».

Enfin, sur les préoccupations concernant la protection de la vie privée, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a émis des recommandations pour assurer la protection des données de comptage.

Installation du compteur Linky : quels intérêts pour les consommateurs ?

Linky, aussi appelé le compteur « intelligent » présente - en dépit des nombreuses critiques et des craintes qu'il suscite - un certain nombre d'avantages. Il vous permet notamment de pouvoir maîtriser plus facilement votre consommation électrique.

Grâce à lui, vous avez accès à vos données de consommation électrique sur votre espace personnel. Vous avez également la possibilité d'adapter la puissance de votre compteur.

Enfin, certaines démarches sont facilitées. La relève du compteur s'effectue à distance, sans rendez-vous et sans action de votre part. Le compteur nouvelle génération permet également de détecter les pannes plus rapidement grâce à l'envoi d'un signal. Résultat, le diagnostic est facilité et l'intervention plus réactive.

Combien coûte l'installation de Linky ?

Combien ça coûte ? Voilà certainement la question que vous vous posez. Le remplacement progressif par Enedis des anciens compteurs électriques par le nouveau compteur intelligent Linky a évidemment un coût. Cependant, le gestionnaire de réseau ne facture pas cette opération directement aux consommateurs mais se finance grâce aux revenus d'une taxe.

En clair, lors du remplacement du compteur, ni l'intervention ni le matériel (le compteur Linky) ne vous sont facturés. L'installation de ce compteur, d'un coût unitaire d'environ 130 euros, ne vous coûtera donc pas un centime... pour le moment.

Car, en effet, vous aurez, au final, à financer le dispositif. Les autorités ont simplement décidé d'un système de « différé tarifaire ». Les coûts liés à l'installation du compteur ne seront répercutés sur votre facture qu'à partir de 2021, au moment où Enedis sera censé réaliser des économies grâce au dispositif, en particulier grâce à l'automatisation de certaines tâches comme les relevés de compteurs.

Quel est l'avis de la Cours des Comptes à propos des compteurs Linky ?

Dans son rapport annuel publié le 7 février 2018, la Cour des comptes reproche au programme Linky d'être trop coûteux pour les usagers. Si celle-ci ne remet pas en cause le bien-fondé du dispositif, elle critique cependant plusieurs de ses aspects. Le rapport pointe notamment une communication défaillante à l'égard des usagers lors du déploiement du compteur ainsi qu'un impact insuffisant en matière d'économies pour les particuliers.

Boostez votre pouvoir d'achat

Avec ses 10 ans d'expérience dans le conseil en réduction de factures, JeChange s'y connait en boost du pouvoir d'achat ! Prenez vite contact avec nos conseillers pour changer de fournisseur d’énergie et faire des économies !

Rappel gratuit

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,1/5 - 289 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆