Une croissance trimestrielle en phase avec ses objectifs annuels pour Direct Énergie

Après avoir rendu publics fin mars des résultats annuels probants, Direct Énergie, premier fournisseur alternatif de gaz et d'électricité dévoile en ce jour une croissance soutenue au premier trimestre 2015. Si l'opérateur parvient à maintenir pareil rythme d'activité dans les mois à venir, l'objectif d'acquisition de 450 000 nouveaux sites clients devrait être atteint sans mal.

  • Publié le
  • Écrit par

À la parution des résultats annuels 2014 de Direct Énergie, on se souvient que le groupe s'était alors fixé des objectifs ambitieux pour l'exercice 2015. Le bilan du premier trimestre dévoilé par l'opérateur via communiqué de presse s'inscrit en cohérence avec ces derniers.

Accélération du rythme d'acquisition clients au 1er trimestre

Pour les trois premiers mois de l'année 2015, le chiffre d'affaires dégagé par Direct Énergie s'établit à 317,5 millions d'euros, une donnée en croissance nette de 24,6 % par rapport au premier trimestre 2014. Cette performance est satisfaisante, d'autant que le groupe a dû composer avec des conditions climatiques normales, à savoir, proches des moyennes saisonnières habituellement constatées.

La dynamique commerciale de Direct Énergie a permis à l'opérateur d'engranger 109 000 nouveaux sites clients. Une donnée en progression de 25 % à comparer avec le premier trimestre de l'année passée, et ce alors que le taux d'attrition mensuel le plus récemment communiqué par le groupe, portant sur l'exercice 2014, s'établissait à 1,7 %. Au 31 mars, le groupe comptait donc 1 335 000 sites clients, contre 1 137 000 au 31 mars 2014.

La dynamique des clients professionnels en soutien de l'activité

En renfort du rythme d'acquisition de Direct Énergie, on notera d'ailleurs une progression significative du segment des professionnels sur lequel s'est positionné le groupe, en anticipation de l'extinction des tarifs réglementés pour ce type de clientèle (disparition progressive de ce type d'offres étalée dans le temps, selon des seuils de consommation).

S'imposant comme l'un des principaux concurrents des opérateurs historiques tant pour le gaz – Engie (anciennement GDF Suez) – que l'électricité – EDF –, les offres ciblées pour professionnels de Direct Énergie s'inscrivent ainsi dans un calendrier législatif favorable et participent de la dynamique commerciale du groupe à l'occasion de ces trois premiers mois de l'année.

La communication comme fer de lance de la stratégie du fournisseur

Parallèlement à cette opération séduction auprès des professionnels, le groupe n'a pas lésiné sur les moyens en ce printemps en vue de communiquer auprès d'une audience plus large. À travers le lancement d'une nouvelle campagne TV conçue par l'agence de publicité Eggs, diffusée tant sur les chaînes hertziennes (TF1) que sur la TNT (HD1, D17, I>Télé, W9, 6ter, NRJ12, BFM TV, NT1…), Direct Énergie s'est employé à faire son entrée dans le foyer des particuliers Français en passant par la petite lucarne.

Cette série de spots au ton décalé, par ailleurs accompagnée d'un fort dispositif display, participe de la volonté du groupe de rappeler aux particuliers la liberté qui leur est offerte de changer à tout moment et sans frais de fournisseur d'énergie. Un axe de communication évident pour l'opérateur quand on sait que près de la moitié d'entre eux méconnaissent cette possibilité, selon des chiffres avancés par le site d'autorité Énergie-info en son baromètre 2014.

La poursuite d'ambitions tous azimuts

Au-delà de cette volonté forte de positionner la « marque Direct Énergie » dans l'esprit des Français, le groupe n'en oublie pas pour autant la poursuite de deux chantiers stratégiques.

D'une part, le fournisseur alternatif d'énergie aura sans nul doute accueilli avec soulagement la récente décision du préfet de Bretagne – avec deux mois de retard sur les délais habituels – d'autoriser l'exploitation de sa centrale à gaz de production d'électricité à Landivisiau. Ce projet, qui cristallise le mécontentement d'une part de la population locale, devrait permettre à l'opérateur de devenir à terme un acteur pleinement intégré du marché de l'énergie.

D'autre part, concernant l'expansion de Direct Énergie en Belgique, ce dernier avait déjà fait part de ses ambitions. Sous la marque commerciale « Poweo », le fournisseur projetait une extension de ses offres à Bruxelles, ainsi qu'à la Flandre « courant 2015 », après s'être lancé sur le marché wallon à l'été 2014. Le calendrier s'est aujourd'hui accéléré, l'opérateur ayant annoncé en début de mois le lancement d'offres en tout point du territoire belge. Avec, dans le viseur, l'objectif de conquérir 50 000 clients d'ici à la fin de l'année.

Un pari pour le moins ambitieux quand on sait que « Poweo » compte pour l'heure moins de 10 000 sites outre-Quiévrain.

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3.7/5 - 7 avis