Le chèque énergie passe à 200 euros dès janvier 2019

Dispositif social permettant de financer des dépenses liées à un logement, le chèque énergie fait peau neuve.

Une main tient des billets de banque au-dessus d’un radiateur

Son montant moyen passera à 200 euros et il sera accessible à 2 millions de personnes en plus à compter du 1 er janvier 2019.

Du nouveau pour le chèque énergie

La nouvelle est tombée : le chèque énergie va passer de 150 euros à 200 euros (montant moyen) à compter du 1 er janvier 2019. Une mesure voulue par le gouvernement qui s'accompagne d'un second changement : le nombre de Français éligibles à cette aide sociale. 2 millions de Français supplémentaires pourront en bénéficier, ce qui amène à 56 millions de personnes en 2019.

Quant aux délais de réception, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, a fait savoir qu'il aimerait que les chèques soient envoyés avant la période habituelle, mars-avril, et il doit s'entretenir avec le premier ministre, Edouard Philippe, qui doit arbitrer.

De plus, tout devient automatique pour les nouvelles personnes entrant dans le dispositif. Aucune démarche ne doit être effectuée puisque c'est l'administration fiscale qui transmet à l'Agence des services et de paiement (ASP) la liste des foyers éligibles.

Chèque énergie : pour qui, pour quoi ?

Le chèque énergie a été mis en place pour donner un coup de pouce aux foyers modestes. La condition : être locataire d'un logement soumis à la taxe d'habitation, même si on en est exonéré. L'éligibilité au chèque énergie dépend également de la composition et des ressources de chaque foyer.

Ce dispositif permet surtout de financer des dépenses liées au logement. Cela peut être des factures d'énergie, certains travaux d'amélioration de performance énergétique (isolation, pose de fenêtres…). Dans ce cas précis, l'aide peut être cumulée avec le crédit d'impôt pour la transition énergétique par exemple. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel « Reconnu garant de l'environnement » (RGE). Pour une personne vivant dans un logement-foyer conventionné, le chèque énergie permet de payer les charges de chauffage dues au gestionnaire.

Des plafonds de ressources et des barèmes

Le chèque énergie est soumis à des conditions de ressources et dépend du revenu fiscal de référence « par unité de consommation » (UC). Cela permet de déterminer les compositions du foyer sachant qu'une personne est égale à une unité, la deuxième à 0,5 et chaque personne supplémentaire à 0,3. Le calcul du montant du chèque énergie peut donc être trouvé en divisant le revenu fiscal de référence par le nombre d'UC du foyer. Il faut savoir que le résultat calculé ne doit pas dépasser 7 700 euros pour une personne contre 11 550 euros pour un couple. Sachant que le plafond augmente de 2 310 euros pour chaque personne supplémentaire. Le montant du chèque énergie est ensuite déterminé en fonction de barèmes obtenus grâce à ce calcul. Il varie ainsi de 48 euros (montant minimum) à 227 euros (montant maximum).

Pour savoir si on est éligible au dispositif, il suffit de faire une simulation via l'outil en ligne créé à cet effet sur chequeenergie.gouv.fr. Progrès oblige, le chèque énergie peut être également utilisé sur Internet depuis le même site.

Votre énergie moins chère !

Êtes-vous sûr de payer le bon prix pour l'électricité et le gaz ?
JeChange compare les offres du marché pour vous dénicher le tarif le plus compétitif selon votre consommation.
N'attendez plus, comparez et faites des économies !

Je compare

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,1/5 - 10 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆