ENI est élu meilleur fournisseur d’énergie 2019 par les consommateurs français

À l’issue d’une enquête menée en ligne auprès d’un panel de plus de 4500 consommateurs, le fournisseur italien de gaz et d’électricité a décroché le titre honorifique de meilleur fournisseur d’énergie pour l’année 2019.

  • Publié le
  • Écrit par

Réalisée par l’institut d’études marketing Inma Stratmarketing et le site www.quisontlesmeilleures.com, ENI a été élu meilleur fournisseur énergétique en 2019 sur le marché français. Pour autant, cette distinction ne saurait faire oublier certains errements du secteur. Epinglés à de nombreuses reprises par l’autorité de répression des fraudes, certains fournisseurs ont même été condamnés à verser de lourdes amendes pour des cas répétés de démarchages abusifs au téléphone ou directement au domicile.

Prime au prix bas, au prix bloqué et à la qualité de service

ENI est l’un des tous premiers fournisseurs alternatifs d’énergie opérant en France. Il remporte logiquement le titre de meilleur fournisseur pour la deuxième fois, les consommateurs saluant la qualité des offres gaz et électricité proposées par le fournisseur italien. Dans un contexte de hausse généralisée des tarifs, sa politique de prix bas, jusqu’à 10% inférieurs aux tarifs réglementés du gaz et de l’électricité, et bloqués de 1 à 3 ans, a particulièrement séduit les personnes interrogées.

Le directeur général d’Eni Gas & Power France, Daniel Fava, explique également ce succès d’estime par la politique d’accompagnement que le fournisseur déploie à l’attention de ses clients : «Ce prix vient récompenser nos efforts au quotidien pour satisfaire nos clients en leur apportant bien plus que du gaz et de l’électricité. Eni est particulièrement attaché à les accompagner tout au long de leur contrat en leur permettant de mieux maîtriser leur consommation d’énergie.”

Des efforts à poursuivre pour réduire le démarchage abusif

Si les consommateurs reconnaissent aux offres d’ENI des avantages indéniables, le nombre de plaintes concernant des cas de démarchage abusif, notamment contre le fournisseur italien, s’est pourtant multiplié ces derniers mois.

Pour tenter de remettre de l’ordre dans un secteur en proie à une guerre commerciale sans merci, la DGCCRF, Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, a réalisé le 27 juin dernier des perquisitions chez Engie et peut-être aussi chez ENI et certains de ses prestataires.

Engie avait déjà été condamné en mars dernier à verser un million d’euros à EDF, au titre du préjudice occasionné à l’entreprise par ces démarchages abusifs. Les enquêtes en cours font planer la menace d’une nouvelle sanction à l’encontre d’Engie, véritable bête noire des enquêteurs de la DGCCRF, mais aussi cette fois d’ENI, qui malgré la satisfaction de ses clients et son titre de meilleur fournisseur 2019, doit encore faire des efforts pour policer davantage ses pratiques commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.8/5 - 10 avis