Le prix des lunettes plombe les remboursements mutuelle en optique

Des récents reportages ont braqué la lumière sur le marché de l'optique en France, un business particulièrement lucratif. Deux Français sur trois sont porteurs de lunettes. Regard sur la situation...

  • Publié le 16/04/2013 (mis à jour le 22/04/2013)
  • Écrit par

La santé de nos yeux est devenue un luxe

Les acteurs du marché de l'optique en France sont pointés du doigt. Ils ne sont pas nombreux puisque deux fabricants seulement se font concurrence. De quoi expliquer le budget élevé des Français qui représente 500 à 580 euros pour une monture et ses verre. Un des tarifs les plus élevés d'Europe. Les écarts de prix s'avèrent également très importants, allant du simple au triple, soulignant ainsi des marges importantes comprises entre 60 et 70 %.

L'arnaque sur les verres et les lunettes ...

La qualité médiocre d'un verre fabriqué en Chine ou en Corée du Sud ne se remarque pas lors de l'achat. Cependant, il se salira ou se rayera très vite et très facilement. Le coût de fabrication d'un verre bas de gamme, à base d'une résine de plastique, revient en moyenne à 5 €. Revendu 200 € chez certains opticiens peu scrupuleux, le calcul de la marge est vite fait... On constate la même arnaque pour les montures. Certains opticiens n'hésitent pas à s'approvisionner chez des grossistes en lunettes facturant les montures à 2 € en moyenne pour les revendre en première paire.

En optique, les mutuelles ont du mal à rembourser

Entre deux et trois millions de français ne peuvent porter les lunettes dont ils auraient besoin en raison d'un coût trop élevé. L'Assurance Maladie rembourse 4% sur une paire de lunettes et même si certaines mutuelles proposent de bons remboursements en optique, ils ne ne suffisent pas toujours à combler le reste à charge. Pour une paire de lunettes d'une valeur de 500 euros, la Sécurité Sociale rembourse 15 euros, la mutuelle rembourse 275 euros, reste à charge 210 euros pour l'assuré. Le consommateur paie la plus grosse partie.

Le boom des offres sur Internet et les risques liés

D'une étude publiée fin 2009 il ressortait que la vente en ligne de lunettes représentait moins de 1 % du marché de l'optique. Depuis 2 ans, surfant sur une conjoncture économique difficile, les opticiens en ligne ont envahi le Web, proposant des prix extrêmement attractifs. Certains peuvent proposer des tarifs jusqu'à 4 ou 5 fois moins chers que leur confrères physiques.

Les e-opticiens proposent en majorité les mêmes produits que ceux vendus en boutiques. La seule différence réside parfois dans le choix, moins large que celui des grands réseaux traditionnels. L'essayage se fait en téléchargeant sa photo-portrait et en cliquant sur la monture de son choix qui se placera directement sur le nez.

L'achat d'une monture nécessite le centrage des verres par rapport aux yeux du client en mesurant l'écart pupillaire. Cette phase s'avèrera inévitablement délicate pour un opticien en ligne ! Le centrage sur un axe vertical notamment est soumis à de nombreux paramètres tels que la morphologie du nez, la forme de la monture, la position des branches... Les verres progressifs exigent des réglages au demi-millimètre près et ne supportent qu'une infime marge d'erreur au risque de réduire le champ de vision et d'engendrer inconfort, maux de tête et fatigue visuelle, douleurs cervicales et inadaptation aux verres.

La prise de mesure ne doit plus incomber au consommateur. Cependant, le retard pris dans l'élaboration d'une réglementation en ce sens semble montrer les limites du système de vente de lunettes en ligne. La vente de verres déjà corrigés à faire tailler en fonction de la monture par un opticien partenaire serait peut-être la solution ? A voir...

Votre santé a un prix

Mais inutile de payer votre assurance santé au prix fort ! Pour profiter de bonnes garanties et ne pas vous ruiner en dépenses de santé, JeChange vous aide à comparer les formules santé des assureurs. Vous serez surpris des économies que vous allez réaliser !

Je compare

3 commentaires 1 note - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆

moi  -  Le 23 mai 2014 à 17h09

quel monceau d' âneries !!!! vous poussez tout simplement à acheter du chinois!! honte à la France et a son gouvernement! quid des fabricants de montures françaises dans le jura et des verriers Français ?

man  -  Le 10 novembre 2014 à 23h11

Qui peux aujourd'hui se permettre des marges de plus de 50% .il est bien normal que gouvernement cherche à faire un peut de ménage.encore faudra t il qu il ai le courrage d aller jusqu'au bout.les consommateurs ne sont pas idiot.cela fermera peut etre quelques boutiques mais ce n'est rien comparé au bénéfices que chacun y compris les mutuelles pourra y trouver

myl  -  Le 9 janvier 2018 à 16h48

★ ☆ ☆ ☆ ☆