Les maladies orphelines bientôt prises en charge par les assurances santé ?

Souvent montrées du doigt, notamment suite à l'affaire du Médiator, les industries pharmaceutiques tentent de redorer leur image en remettant sur la table la question du remboursement des maladies orphelines par les assurances maladie. A l'occasion du Colloque sur la Journée des Maladies Rares, elles ont en effet mis les organismes de protection et les mutuelles devant leurs responsabilités face au désœuvrement des victimes de ces pathologies.

  • Publié le 27/05/2011 (mis à jour le 18/10/2012)
  • Écrit par

Les personnes atteintes de maladies orphelines sont malheureusement trop peu nombreuses pour être toutes prises en charge par l'Assurance maladie. Elles doivent donc souvent ne compter que sur elles-mêmes pour payer leurs soins spécifiques, voire faire appel aux associations caritatives regroupées au sein de la FMO (Fédération des Maladies Orphelines), symbolisée par les fameux "Nez Rouges".

A l'occasion de l'EURORDIS, le colloque européen sur les maladies rares, plusieurs voix se sont élevées pour que ces dernières soient davantage considérées. Le rapport concernant la directive sur les soins transfrontaliers et la mobilité des patients a ainsi indiqué que la résistance se faisait au niveau des Etats, qui pour la plupart ne souhaitent pas y intégrer ces maladies-là, arguant qu'elles sont de toute façon incurables. Alors que, précise-t-il, "les maladies cardiovasculaires sont elles aussi incurables mais l'industrie développe en permanence des traitements". Vous avez dit « discrimination » ?

Malmenés dans plusieurs pays, notamment en France suite au scandale du Médiator, les laboratoires pharmaceutiques commencent à prendre le sujet à bras le corps. Ils ont fini par se rendre compte que les maladies orphelines représentaient pour eux une ressource financière particulièrement porteuse. La tendance vient des Etats-Unis : fédérées depuis longtemps, les quelques 7 000 maladies rares répertoriées, mises bout à bout, concernent plus de 20 millions d'américains.

Les industriels ont ainsi collaboré à l'élaboration d'un "Eurobaromètre", publié dans le but de sensibiliser le grand public à ces causes. Et ils demandent surtout au marché des assurances santé de prendre en compte ces maladies dans leur campagne de remboursement. Si vous mêmes êtes malheureusement atteint de l'une de ces pathologies, n'oubliez pas de regarder très attentivement sur notre comparateur de mutuelles santé laquelle peut le mieux vous couvrir.

(Source : Maxi Sciences)

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆