Zoom sur la garantie villégiature de l’assurance habitation

Vous envisagez de partir en vacances et de louer un logement ? Pourquoi ne pas souscrire une assurance villégiature ? C’est simple et rapide et cela vous permet de parer à toute éventualité pour des vacances en toute sérénité.

  • Publié le
  1. Qu’est-ce qu’une assurance villégiature ?
  2. Assurance villégiature : quelle législation en vigueur ?
  3. Quels risques sont couverts par la garantie villégiature ?
  4. Comment bénéficier de la garantie villégiature ?
  5. Que faire en cas de sinistre ?

L’assurance villégiature est une garantie spécifique qui vous assure durant un séjour hors de votre domicile.

Est-elle obligatoire ? Quelles sont les garanties qui vous protègent ? Et si nous vous faisions découvrir cette assurance ?

Qu’est-ce qu’une assurance villégiature ?

Commençons par définir ce qu’est une villégiature. Il s’agit d’un logement que vous louez pour une courte période, pour un week-end ou des vacances.

Il peut s’agir de différents types de logements tels que :

  • une maison ;
  • un gîte ;
  • un appartement ;
  • un mobil-home ;
  • un bungalow ;
  • un chalet.

Bon à savoir

En faisant un comparatif d’assurance habitation, vous découvrirez les offres des compagnies d’assurance en matière de garantie villégiature. Cela vous permettra de prendre connaissance des différentes protections qui vous sont offertes.

Avec l’assurance voyage villégiature, vous êtes assuré contre différents risques liés à vos vacances, nous découvrirons plus en détail ces risques au fil de ce guide. En France ou à l’étranger, selon le contrat souscrit, vous êtes mieux protégé.

Cette assurance est une garantie spécifique de l’assurance multirisque habitation. Attention, elle n’est pas automatiquement incluse dans votre contrat.

Bon à savoir

Que vous soyez assuré ou non, vous êtes pleinement responsable des dégâts que vous causez. Mieux vaut donc souscrire une assurance habitation que de devoir rembourser votre propriétaire en cas de sinistre.

Assurance villégiature : quelle législation en vigueur ?

Rappelons que l’assurance habitation n’est obligatoire que dans une situation spécifique : la location. Or, il s’agit bel et bien de la location à l’année, pas de la location saisonnière.

Légalement, si vous êtes propriétaire de votre résidence principale, rien ne vous oblige à souscrire une assurance habitation. Par extension, rien ne vous contraint à bénéficier d’une garantie villégiature.

Toutefois, malgré son caractère non obligatoire, l’assurance villégiature peut être demandée par votre hôte. Dans ce cas, vous devez lui fournir une attestation d’assurance villégiature.

Pour lui, ce sera beaucoup plus sérénisant. De fait, lui-même n’est pas contraint de souscrire une assurance pour protéger son bien, même si cela est plus que conseillé.

Cette assurance lui permet de bénéficier d’une garantie responsabilité civile en cas d’accident causé à un hôte, d’une garantie perte financière ou bien encore d’une garantie contre les vols et les dégâts causés à ses biens et ceux de ses clients.

Accueillir un locataire capable de présenter une attestation d’assurance villégiature lui permet de louer son bien sans s’inquiéter des éventuels dommages qui pourraient lui être causés.

Quels risques sont couverts par la garantie villégiature ?

L’assurance villégiature permet de couvrir un certain nombre de dommages durant votre séjour.

Voici une liste non exhaustive des garanties, chaque compagnie d’assurance étant tout à fait libre de proposer une offre spécifique :

  • dommage causés par vous-même ;
  • dommages causés par vos enfants ;
  • dommages causés par vos animaux ;
  • dommages causés par votre personnel de maison le cas échéant ;
  • dommages causés par vos objets.

Pour mieux comprendre, citons quelques exemples.

  1. Vous faites tomber une lampe dans le logement que vous avez loué, vous êtes assuré.
  2. Votre enfant joue au football et casse une vitre avec son ballon, vous êtes indemnisé.
  3. Votre chien mord le propriétaire, là encore vous êtes protégé.

La garantie villégiature vous permet de bénéficier d’une responsabilité civile globale afin d’être indemnisé en cas de dommage causé de manière accidentelle.

Au-delà de cette responsabilité, toujours selon la nature de votre contrat, vous pouvez être protégé dans les situations suivantes :

  • incendie ;
  • dégât des eaux ;
  • effraction grâce à la garantie vol aux biens de l’assuré en villégiature ;
  • etc.

Certaines compagnies proposent même des garanties complémentaires à l’image de la garantie annulation si un cas de force majeure vous empêche de vous rendre sur votre lieu de vacances.

Attention aux exclusions de garantie

Souscrire une garantie villégiature ne signifie pas que vous serez assuré en toute circonstance.

Ainsi, comme c’est le cas dans de nombreux contrats d’assurance, il peut exister des exclusions, nous attirons votre vigilance sur ce point.

Avant toute signature, nous ne pouvons que vous conseiller de bien lire les garanties et les conditions générales et particulières pour prendre connaissance des éventuelles exclusions.

Parmi celles-ci, citons :

  • les objets de valeur ;
  • les dommages créés de manière intentionnelle ;
  • les dommages engendrés en dehors de dates du contrat ;
  • les dommages causés en dehors du territoire défini par l’assurance villégiature.

Comment bénéficier de la garantie villégiature ?

Nous l’avons évoqué, l’assurance villégiature figure parfois dans le contrat d’assurance multirisque habitation.

Si tel est le cas, il vous suffit de prévenir votre compagnie d’assurance afin qu’elle prenne connaissance du risque et qu’elle puisse vous délivrer une attestation.

Vous devez indiquer à votre assureur :

  • l’adresse du logement,
  • ses caractéristiques,
  • les dates de votre séjour.

Si vous n’avez pas d’assurance habitation ou si celle-ci ne contient pas de garantie villégiature, vous pouvez demander à votre assurance une extension de garantie pour votre séjour.

Nous vous invitons également à utiliser un comparateur d’assurance habitation. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est aujourd’hui la meilleure solution pour comparer les offres des différentes assurances.

Rappelons que les conditions de chaque contrat et les tarifs pratiqués sont totalement libres.

Chaque compagnie définit ses offres, certaines seront plus intéressantes que d’autres selon vos besoins.

Cette démarche sera peut-être l’occasion, pour vous, de trouver une nouvelle assurance habitation offrant un meilleur rapport qualité/prix.

Ce séjour pourrait ainsi vous permettre de réaliser des économies sur le long terme, et pas uniquement durant vos vacances.

Que faire en cas de sinistre ?

Si, malgré vos précautions, un sinistre intervient durant votre séjour, l’assurance villégiature est une garantie qui vous protège de la même manière que toute assurance habitation classique.

Vous devez ainsi respecter les mêmes règles en matière de déclaration de sinistre.

Voici donc les délais de déclaration de sinistre :

  • 2 jours pour un vol ou un cambriolage ;
  • 5 jours pour un incendie ou un dégât des eaux ;
  • 10 jours pour une catastrophe naturelle à compter de la publication de l’arrêté ministériel.

Naturellement, en cas de sinistre, il est plus que conseillé de prévenir rapidement le propriétaire.

Si toutefois votre garantie villégiature ne prenait pas en charge les dégâts causés, peut-être que le propriétaire lui-même serait assuré et pourrait obtenir une indemnisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 369 avis