En ville comme en campagne, la 4G s'impose

Les citadins sont de plus en plus nombreux à vouloir en bénéficier, et les ruraux testent d'ores et déjà des box 4G aux performances nettement supérieures à celles de l'ADSL...

  • Publié le 21/03/2014 (mis à jour le 09/08/2018)
  • Écrit par

La 4G n'est pas encore entrée vraiment dans le quotidien des Français, pourtant ceux-ci sont de plus en plus nombreux à vouloir s'y abonner dès que possible. À la fin du dernier trimestre de 2013, 11 % des personnes interrogées par Médiamétrie dans le cadre d'une étude commandée par l'université Paris Dauphine déclaraient être prêts à souscrire à une telle offre. 3 mois après seulement, ce sont 21 % des sondés qui envisageaient de s'équiper d'un forfait de téléphonie mobile de 4e génération.

La 4G devient incontournable

Pour l'instant, seules les plus grandes agglomérations dans lesquelles la densité de population est forte sont couvertes par cette technologie. Mais celle-ci, contrairement à ce que l'on a connu par le passé, devrait rapidement conquérir les zones les moins denses. Elle est sans doute en effet l'outil indispensable pour amener le très haut débit dans les campagnes et respecter ainsi le calendrier que se sont fixés le gouvernement et l'Autorité de régulation des télécoms.

Bientôt des box 4G pour supplanter l'ADSL

Dans les communes rurales, et plus particulièrement pour les foyers les plus isolés, l'accès à Internet reste à ce jour synonyme de débits très insuffisants. Mais les opérateurs testent déjà ce que l'on pourrait appeler « des box 4G ». Celles-ci devraient permettre de disposer d'une bande passante d'une dizaine de mégabits par seconde au minimum en étant connecté non pas par l'ADSL, et donc par le biais de sa ligne téléphonique fixe, mais par la téléphonie mobile de 4e génération.

Orange et Bouygues Telecom en phase d'expérimentation

Orange a en la matière pris un peu d'avance. Trois expérimentations sont d'ores et déjà en cours. L'une d'elles est menée dans les communes de Céret et Reynes situées dans les Pyrénées-Orientales. L'opérateur a installé à l'intérieur d'une partie des foyers un routeur Huawei CPE B593 connecté directement à la 4G d'un côté et au réseau domestique de l'autre. À Carignan dans les Ardennes et autour de Nogaro dans le Gers les abonnés qui se sont portés volontaires disposent cette fois à l'extérieur de la maison d'une antenne 4G reliée avec la Livebox installée à l'intérieur du foyer. Grâce à ce dispositif ils devraient bénéficier d'un débit compris entre 8 et 50 Mb/s.

Du côté de Bouygues Telecom, une série de tests comparables va bientôt débuter. Comme pour son concurrent cette expérimentation est réalisée dans le cadre du projet « Villages Numériques ». L'opérateur sollicite actuellement les habitants de Chevroux et Boissey dans l'Ain, de Rochebrune et Espinasse dans les Hautes-Alpes, de Rochefort-Samson et Barbières dans la Drôme, d'Ardente et Villedieu-sur-Indre dans l'Indre, de Saint-Etienne-de-Crossey en Isère et ceux de Cevins, Rognaix et Saint-Paul-sur-Isère en Savoie. Dans ces 12 communes les volontaires testeront eux aussi le routeur 4G d'intérieur Huawei CPE B593. Ils ont jusqu'au 25 mars prochain pour se manifester.

Forfait bloqué = sérénité

Restez maitre de votre consommation téléphonique (ou de celle de vos enfants) en optant pour un forfait bloqué. JeChange vous a sélectionné un TOP 5 des forfaits bloqués !

Je découvre
1 commentaire - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Pauline  -  Le 3 août 2015 à 12h58

Beaucoup de gens qui vivent à la campagne, y sont pour avoir plus de tranquilité et moins de pollution (et je parle également de la pollution par ondes éléctromagnétiques). Personellement je préfére de loin le débit insufisant qu'une grosse antenne implantée dans mon village. Les gens ne se rendent pas compte des dangers à long terme de l'exposition à ces ondes..

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆