Les Français toujours aussi frileux quant au paiement mobile

Si le paiement sans contact par carte bancaire est en plein essor sur le territoire hexagonal, les Français se montrent beaucoup plus réticents à utiliser cette technologie avec leur téléphone mobile.

paiement mobile NFC
La relative méfiance à l'égard de cette technologie n'empêche pas Apple, Google et maintenant Orange de développer leurs applications de paiement mobile sans contact.

La technologie de communication en champ proche, ou NFC, est en passe de devenir une fonctionnalité standard de la plupart des smartphones en circulation. Rien qu'en France, près de 8,3 millions de téléphones portables sont déjà compatibles et ont donc la capacité de se transformer en véritable terminaux mobiles de paiement sans contact. Encore faut-il bien sûr que leurs propriétaires acceptent de franchir le pas, ce qui est loin d'être évident !

Un récent sondage OpinionWay et Tilder souligne la réticence d'une part considérable des utilisateurs, quatre sur cinq environ ne s'estimant pas prêts à payer avec leur téléphone. Difficile de dire si les nouvelles solutions mises au point par Orange, Google ou Apple vont inverser la tendance.

Paiement mobile : une méfiance qui frôle parfois la défiance

Les instituts de sondage Tilder et OpinionWay ont consulté un échantillon total de 1 004 personnes âgées d'au moins 18 ans, et représentatives de la population française dans son ensemble.

Réalisée en deux jours les 21 et 22 octobre 2015, l'enquête dresse un tableau plutôt sombre de l'avenir du paiement sans contact en France, du moins en ce qui concerne son application aux téléphones portables. 81 % des personnes sondées, soit une écrasante majorité, déclarent ne pas avoir l'intention d'utiliser un smartphone pour effectuer un paiement dans un avenir plus ou moins proche.

Le détail des résultats révèle même une opposition franche d'une bonne partie de la population. 36 % des personnes interrogées font preuve d'une certaine méfiance mêlée malgré tout d'une petite part de curiosité, et se disent « plutôt pas » prêtes à tenter le paiement sans contact par smartphone. Pas moins de 45 %, en revanche, sont beaucoup plus catégoriques et précisent n'être « pas du tout » prêtes.

Même les quelques personnes non opposées à l'idée brillent rarement par leur enthousiasme. Sur les 19 % d'utilisateurs qui pourraient accepter de tester la technologie, seuls 6 % se déclarent « tout à fait » prêts.

Jeunes urbains qualifiés : le futur cœur de cible ?

Le découpage des résultats par sexe ou catégorie socioprofessionnelle fait apparaître des différences qui, sans être spectaculaires, permettent de dresser le portrait type de l'utilisateur potentiellement intéressé par les technologies de paiement sans contact. Ce dernier, tout d'abord, est majoritairement de sexe masculin : 23 % des hommes ont répondu favorablement au sondage, contre seulement 15 % des femmes.

Il est aussi issu, bien souvent, des classes moyennes ou supérieures et dispose d'un diplôme de l'enseignement supérieur : 26 % des sondés appartenant à ce type de catégorie socioprofessionnelle se disent prêts à tester le paiement sans contact. À comparer avec 18 % d'opinions favorables chez les CSP populaires et 16 % chez les inactifs.

La carte bancaire continue à dominer le NFC en France…

Les Français sont cependant loin de tourner entièrement le dos aux technologies de paiement sans contact, bien au contraire. 20 millions de transactions ont par exemple été réalisées via ce mode de paiement pour le seul mois de juillet 2015 en France. L'observatoire du NFC et du « sans contact », qui suit l'évolution du secteur depuis trois ans, indique que les transactions ont quadruplé en volume entre 2014 et 2015.

Plutôt qu'utiliser leur smartphone pour réaliser ce genre de paiement qualifié de « rapide et pratique », les Français préfèrent en effet plébisciter leur carte bancaire. 37 millions de cartes bancaires sont déjà équipées de cette nouvelle technologie, soit environ 57 % du nombre total de cartes en circulation en France. Un chiffre qui devrait continuer à augmenter très vite en raison du rythme naturel de renouvellement des cartes bancaires parvenant à expiration.

La carte bancaire reste perçue comme plus sécurisante qu'un téléphone portable pour délivrer une autorisation de paiement. Les Français raffolent en effet de leur smartphone mais sont également nombreux à ne pas lui faire confiance pour les questions d'argent, avec des craintes qui concernent notamment la protection des données personnelles et le respect de la vie privée.

…malgré le développement de nouvelles solutions

La perception majoritairement négative du paiement sans contact via smartphone pourrait évoluer avec le lancement en France, dès le mois d'octobre, de la nouvelle application Orange Cash, qui fait suite à une expérimentation menée pendant un an dans quatre villes françaises.

Réservée aux clients du premier opérateur français détenteurs d'un smartphone compatible, Orange Cash va tenter de faire oublier l'échec relatif de Moneo et propose un paiement sans contact pour toutes les transactions inférieures à 20 €, lorsqu'elles sont réalisées chez des commerçants équipés d'un terminal NFC. L'application, disponible pour Android ou Windows Phone, fait directement concurrence à Apple Pay et offre par ailleurs la possibilité d'effectuer des achats d'un montant supérieur à 20 €, mais en entrant un code confidentiel.

Rappelons enfin que Google vient de lancer son propre service de paiement mobile baptisé Android Pay, et réservé pour l'instant aux seuls utilisateurs américains. Son arrivée éventuelle en France pourrait contribuer à diffuser encore un peu plus ce nouvel usage du smartphone.

Marre du hors forfait ?

Vous êtes bavard(e) et un smartphone sans data internet est pour vous un cauchemar ?
Découvrez notre sélection de 5 forfaits ILLIMITES pour rester connecté à petit prix !

Je découvre
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

5/5 - 2 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆