Bouygues et SFR se partagent le territoire français

L'accord de mutualisation récemment signé coupe la France en quatre zones dans lesquelles les installations d'un seul des deux partenaires resteront présentes…

  • Publié le 07/02/2014 (mis à jour le 09/08/2018)
  • Écrit par

Après avoir scellé à la fin de la semaine dernière un accord leur permettant de mutualiser leurs réseaux de téléphonie mobile, les patrons de Bouygues Telecom et de SFR ont détaillé cette semaine le contenu et les limites du partenariat au cours d'une conférence de presse commune. Côte à côte, ce qui est rare, Olivier Roussat et Jean-Yves Charlier ont dévoilé la carte du futur réseau partagé.

Une première remarque s'impose : les deux opérateurs ont évité le morcelage en créant quatre grandes zones dans lesquelles un seul opérera. Dans l'intérêt des deux groupes, ce dernier assumera la gestion des sites sur lesquels les antennes sont déployées et la maintenance du matériel commun. Par contre en zone blanche, c'est à dire autour des grandes métropoles régionales, SFR comme Bouygues Telecom conserveront leurs propres réseaux et leurs propres installations. Ces exceptions concerneront 200 grandes et moyennes agglomérations et au total 43 % de la population.

Partage Bouygues - SFR

En bleu : Bouygues Telecom, en rouge : SFR

7 500 sites démontés

Sur les 80 % du territoire restants (57 % de la population) pas question de garder les doublons. 7 500 sites dans lesquels sont installées une ou plusieurs antennes devront être démontés pour  ne garder que 11 500 sites. Les deux partenaires estiment que cette stratégie devrait leur permettre de réaliser entre 20 et 25 % d'économie, soit 200 millions d'euros par an pour SFR et 100 millions d'euros pour Bouygues Telecom.

20 % d'économies dès 2018

À vrai dire ces économies ne se feront pas dans l'immédiat. Le début du partenariat nécessitera au contraire de nouvelles dépenses. Ces dernières permettront précisément de procéder au démontage des émetteurs écartés dans le nouveau schéma. C'est entre autres ce qui fait dire aux deux opérateurs que cette mutualisation n'entraînera pas de suppressions d'emplois. Cette première phase commencera dès cette année et se prolongera jusqu'à la fin 2017. Le nouveau réseau ne sera entièrement fonctionnel qu'à partir de 2018. C'est aussi à cette date que les premières économies pourront être faites.

Forfait bloqué = sérénité

Restez maitre de votre consommation téléphonique (ou de celle de vos enfants) en optant pour un forfait bloqué. JeChange vous a sélectionné un TOP 5 des forfaits bloqués !

Je découvre

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆