Comment négocier ou renégocier le tarif de son forfait mobile ?

Vous pouvez tout à fait renégocier le tarif de votre forfait mobile comme on le fait pour un prêt immobilier. Cela peut même vous permettre de gagner gros ! Découvrez comment avec JeChange…

Une jeune femme tient son mobile à la main et lève le poing de joie

En France, la concurrence entre les opérateurs mobiles est féroce, ce qui fait profiter aux consommateurs des tarifs les plus bas d’Europe. Dans ce contexte, un abonné, c’est précieux, et on fait tout pour le garder. Vous êtes donc en position de force pour négocier, surtout si vous n’êtes plus engagé. Avec le nombre d’offres et de promotions qui inondent le marché, vous ne serez que rarement à cours d’argument pour demander une ristourne sur le prix de votre forfait.

Que dit la Loi Châtel sur la question ?

Avant de négocier quoi que ce soit avec votre opérateur, vérifiez si vous êtes encore engagé auprès de lui et pour combien de temps. Il faut que la menace de le quitter soit crédible. Si par exemple il vous reste moins d’un an d’engagement et que vous êtes client depuis plus d’un an, vous serez en position favorable.

En effet, depuis 2008 et l’application de la loi Châtel, même si vous êtes encore engagé, votre opérateur ne pourra pas exiger de vous plus de 25% des sommes totales dues au titre de vos mensualités restantes de la seconde année d’engagement si vous souhaitez rompre votre contrat avant son échéance. Résilier son abonnement n’est donc pas toujours si coûteux que ça. Et votre opérateur fera tout pour vous retenir.

Comment négocier un meilleur prix pour son forfait ?

Demandez à parler au service résiliation de votre opérateur, c’est lui qui est chargé d’essayer de vous retenir et qui a le pouvoir de vous accorder un meilleur prix pour votre forfait. Pour que votre demande ait des chances d’aboutir favorablement, il vous faut des arguments.

Consultez les offres des concurrents et repérez les offres équivalentes à la vôtre mais moins chères ou avec des services et des options supplémentaires. Bref, faites comprendre à votre conseiller que vous auriez tout intérêt à résilier, qu’il ne tient qu’à lui de vous faire une proposition qui vous fera rester. Prenez en compte le fait que les opérateurs négocient plus facilement le prix du forfait que celui d’un mobile.

Ne déclarez pas forfait

Faire des économies sur votre facture de téléphone, c’est possible ! JeChange a fait le tri parmi toutes les offres du marché. Pour découvrir le nom du forfait le moins cher qui correspond à vos besoins, utilisez notre comparateur !

Je compare

Quelles économies puis-je espérer réaliser ?

Tout dépend du prix de départ de votre abonnement et de votre situation. Si votre forfait date de plusieurs années, il y a fort à parier qu’il soit déjà dépassé par de nombreuses offres concurrentes. Dans ce cas, vous n’aurez pas de difficultés à renégocier son prix.

Prenez garde néanmoins, votre conseiller vous proposera souvent de remplacer votre ancien abonnement par un nouveau en vous demandant de vous réengager sur 12 ou 24 mois. Rien ne vous oblige à accepter, surtout si au final vous payez plus cher qu’avant, même pour une offre mieux dotée. Ne perdez pas de vue que l’objectif de la manœuvre est bien de faire baisser le montant de votre facture, pas de l’augmenter.

Faut-il résilier son contrat si on n’obtient pas satisfaction ?

Si vous n’avez pas obtenu ce que vous espériez, vous pouvez choisir de rester quand même ou bien passer à l’étape suivante et résilier votre contrat. Si vous n’êtes plus engagé, rien de plus simple. La résiliation est gratuite quel qu’en soit le motif.

Si vous êtes encore engagé, en revanche, vous devrez « acheter » votre départ en versant la totalité des mensualités dues au titre des 12 premiers mois d’engagement et 25% du total des mensualités dues au titre des 12 mois d’engagement suivants. Notez que la plupart des opérateurs prennent en charge une partie de ces frais. Dans tous les cas, n’oubliez pas de réclamer votre numéro RIO afin de pouvoir conserver votre numéro de mobile.

Quel est l’intérêt de passer à un forfait low-cost ?

Si même après négociation votre opérateur ne parvient pas à satisfaire vos exigences tarifaires, n’hésitez pas à vous tourner vers les opérateurs low cost que sont B&You, RED by SFR, Sosh ou Free Mobile, les filiales à bas coût des opérateurs traditionnels.

Ils proposent des forfaits adaptés à tous les profils et à prix très attractifs, surtout si vous possédez déjà un mobile. Leurs offres sont toutes sans engagement et débutent à 2 euros par mois pour la plus économique d’entre elles. À ce prix-là, évidemment, il sera difficile pour votre fournisseur de s’aligner. Inutile alors d’essayer de négocier. Gagnez du temps : résiliez directement votre forfait et changez d’opérateur.

Quelle est la bonne période pour renégocier son forfait ?

Certaines périodes dans l’année sont plus favorables que d’autres pour tenter de renégocier le prix de son forfait mobile. Les temps forts commerciaux, comme la rentrée de septembre par exemple, voient toujours se multiplier les offres promotionnelles de bienvenue chez la plupart des opérateurs. À vous d’en profiter sciemment pour nourrir votre argumentaire.

Pour vous retenir, votre opérateur pourra éventuellement vous faire un rabais d’un montant équivalent à ceux de ces offres sur vos prochaines factures pour récompenser votre fidélité. Dans le cas contraire, si vous n’êtes pas encore engagé sur une trop longue période, n’hésitez pas à résilier ! À service égal, pourquoi payer plus cher ?

Et si vous changiez ?

Depuis combien de temps êtes-vous chez le même opérateur ? C’est peut-être le temps de changer de forfait, non ? Nos conseillers JeChange vous aident à changer d'opérateur pour profiter de nouveaux services et faire des économies !

Rappel gratuit
0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆