La campagne « back to school » de Numericable-SFR porte ses fruits

Même si son parc client continue de se réduire, le groupe Numericable-SFR se félicite de l'endiguement de la perte de ses abonnés au troisième trimestre 2015, une réussite qu'il attribue au succès de sa campagne promotionnelle de rentrée.

Suite à la fusion de SFR et Numericable, le holding Altice, propriétaire du nouvel ensemble, a entrepris un vaste chantier de réorganisation : refonte de la gamme d'offres commerciales, optimisation des dépenses d'exploitation et d'investissement… Une stratégie qui, si elle n'a pas encore nécessairement abouti, est à l'origine des résultats encourageants constatés au troisième trimestre 2015.

Même si le groupe continue globalement à perdre des clients, il a en effet enregistré entre juillet et septembre sa meilleure performance de l'année en termes de souscription. Il affiche par ailleurs un EBITDA en progression de 15 % par rapport au troisième trimestre de 2014.

résultats de Numericable SFR au T3 2015

Évolution du nombre de clients et de l'ARPU de Numericable-SFR au troisième trimestre 2015 (Source : Numericable-SFR).

Un début de stabilisation de la base client…

Alors que le parc client de Numericable-SFR a accusé d'importantes pertes, tant sur le fixe que sur le mobile, et tout particulièrement depuis le début de l'année 2015, cette tendance semble enfin s'atténuer au troisième trimestre 2015.

L'opérateur télécom, qui comptait plus de 23 millions de clients mobile au troisième trimestre 2014, n'en dénombre certes plus que 21,8 millions au 30 septembre 2015. Ce résultat est cependant à relativiser : le parc client mobile n'a diminué que de 0,4 % entre le deuxième et le troisième trimestre 2015, et la clientèle d'entreprise a augmenté entre les 3èmes trimestres 2014 et 2015, passant de 6,63 millions à 6,72 millions.

Concernant la téléphonie fixe, la tendance est la même. Avec 6,36 millions d'utilisateurs recensés à la fin septembre 2015, Numericable-SFR accuse une perte de 245 000 clients fixe depuis le même mois en 2014. Cependant, son parc client fixe ne s'est réduit que de moins de 1 % entre le deuxième et le troisième trimestre 2015.

Le groupe explique cette stabilisation par sa bonne performance de septembre en termes de recrutements, elle-même attribuée au succès de sa campagne commerciale de rentrée scolaire. « La réussite de la campagne commerciale de rentrée Back to school a permis au groupe de stabiliser sa base de clients au troisième trimestre, tant sur le fixe que sur le mobile » explique un communiqué de presse en date du 28 octobre.

… allié à une augmentation du revenu moyen par abonné (ARPU)

Malgré un recrutement encore fragile, Numericable-SFR se prévaut toutefois de la poursuite de la croissance de son revenu moyen par abonné (ARPU).

Quand chaque client mobile s'acquittait en moyenne d'un paiement de 22,8 € par mois au troisième trimestre 2014, cette somme est estimée à 23,20 € à la fin septembre 2015, ce qui représente une augmentation de 1,8 % sur un an et de 2,2 % par rapport au trimestre précédent. L'ARPU des seuls abonnés mobile s'élève à 26,5 € par mois, en hausse de 1,7 % par rapport au deuxième trimestre 2015.

Le revenu moyen par client fixe continue également à progresser. Il passe de 34,3 € au troisième trimestre 2014 à 35,8 €, soit une hausse de 4,4 % sur un an mais de seulement 1,3 % par rapport au deuxième trimestre 2015. La facture mensuelle dont s'acquittent en moyenne les abonnés aux offres très haut débit est sensiblement plus importante : 41 € par mois. Ce prix moyen est cependant en baisse en comparaison au T3 2014 où il s'élevait à 41,6 € par mois.

Chiffre d'affaires en baisse mais variation annuelle de l'EBITDA en hausse

Coté financier, si le chiffre d'affaires accuse une baisse de 3,5 % sur l'année, ce qui le porte à 2,77 milliards d'euros, la chute n'est que de 0,3 % par rapport au deuxième trimestre 2015.

Sur le seul marché grand public, le chiffre d'affaires représente 1,92 milliards d'euros soit une perte de 2,2 % par rapport au troisième trimestre de 2014, mais une hausse de 0,5 % par rapport au second trimestre 2015. Cette légère hausse est attribuée aux résultats du secteur mobile qui gagne 0,9 % par rapport au trimestre précédent. Le chiffre d'affaires lié au fixe est quant à lui resté stable.

Parallèlement, après une hausse de 21 % entre les 1ers trimestres 2014 et 2015 suivie d'une augmentation de 19 % entre les 2èmes trimestres 2014 et 2015, l'EBITDA continue sa progression au troisième trimestre 2015 avec une croissance de 15 % par rapport au T3 2014, et une marge opérationnelle de 37,3 %. Il atteint 1,03 milliard d'euros ce qui représente cependant 23 millions d'euros de moins qu'au deuxième trimestre 2015.

Insistant sur le fait que l'augmentation en variation annuelle de l'EBITDA a été réalisée en dépit de l'augmentation des frais liés à sa campagne promotionnelle de rentrée, Numericable-SFR s'affirme confiant quant à la concrétisation de son objectif de 45 % de marge d'EBITDA ajusté à moyen terme.

Les perspectives de Numericable-SFR d'ici la fin de l'année et à moyen terme

Fort de ventes nettes positives sur le marché grand public mobile et fixe, Numericable-SFR est conforté dans ses stratégies basées notamment sur ses déploiements en 4G et en fibre optique. Le groupe a annoncé qu'il accélérera encore ses investissements, déjà estimés à 421 millions d'euros à la fin septembre (+ 2 % par rapport au trimestre précédent).

Alors que 60 % de la population française est déjà couverte par son réseau 4G, l'opérateur s'est fixé pour objectif d'atteindre 65 % d'ici la fin de l'année et 90 % d'ici fin 2017.

Sur le marché du fixe, Numericable-SFR a annoncé poursuivre sa politique de migration des offres ADSL vers la fibre, et cela aussi bien sur le marché du grand public que des professionnels. Parmi ses 6,35 millions de clients fixe, 1,74 million bénéficie du très haut débit au troisième trimestre 2015, contre 1,67 million au deuxième trimestre et 1,5 million au premier trimestre.

Après avoir déployé 1 million de prises supplémentaires depuis le début de l'année, le groupe compte désormais s'appuyer sur une « reprise massive des déploiements en FttH » en zones moins denses et des partenariats avec les collectivités locales pour atteindre un rythme de 2 millions de nouvelles prises par an, ce qui lui permettrait de viser 12 millions de prises en 2017 et 15 millions en 2020.

Besoin d’un conseil ?

ADSL, fibre optique, box 4G… vous êtes perdu parmi les offres ?
Demandez conseil à JeChange pour trouver une box internet rapide, fiable et bon marché. Nos conseillers répondent à toutes vos questions et vous font des offres Internet sur-mesure !

Rappel gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - 12 avis