Molotov.tv : un cocktail assez explosif pour tuer les box TV ?

À l'approche de sa présentation au CSA prévue pour le 4 novembre, Molotov a dévoilé un peu plus le contenu de son offre qui contiendra plus de 80 chaînes françaises et internationales. En quoi consistera ce futur service ?

molotov.tv
D'après Jean-David Blanc, l'un de ses créateurs, Molotov.tv compte « exposer la richesse et la diversité de la télévision au sein d'une nouvelle expérience ». (Source : Molotov.tv)

Mise à jour au 11 juillet 2016 : Après plusieurs mois d'attente, l'application Molotov.tv est enfin officiellement disponible !

En version gratuite, elle propose 33 chaînes et 10 heures d'enregistrement (ou « bookmarks ») accessibles sur 4 écrans simultanément. Pour 9,99 € par mois, l'option « extended » permet quant à elle de profiter de plus de 70 chaînes et offre 100 heures d'enregistrement supplémentaires. Une seconde option à 3,99 € devrait bientôt être disponible.

Mise à jour au 14 juin 2016 : Molotov a finalement annoncé son lancement public à partir du 11 juillet 2016. La plate-forme de distribution de télévision se réjouit par ailleurs de la signature d'un accord avec Canal+ lui permettant d'ajouter les chaînes du groupe à son offre.

Beaucoup d'oreilles curieuses devraient se tourner, le 4 novembre prochain, vers le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). C'est en effet à cette date que l'équipe de Molotov.tv, un site Internet officiellement déclaré « opérateur de télévision » depuis cet été, va présenter son projet à la haute autorité chargée de réguler le secteur de l'audiovisuel.

Au-delà de son nom à la fois détonant et détonnant, le projet intrigue par ses parrains prestigieux et par l'originalité de son offre, qui devrait consister en une sorte de Netflix ou Deezer de la télévision regroupant au moins 80 chaînes françaises, gratuites ou payantes, accessibles sur n'importe quel écran. Que faut-il attendre de l'ouverture de Molotov.tv à la fin de l'année ?

Un projet porté par plusieurs personnalités de l'audiovisuel

Il y a encore quelques jours, les seuls éléments connus avec certitude concernant le projet Molotov étaient ses prestigieux fondateurs. Le site Internet bénéficie en effet de l'attention de plusieurs grandes figures de l'audiovisuel, à commencer par Pierre Lescure et Jean-David Blanc, à l'origine respectivement de Canal+ et AlloCiné. Se sont greffés à l'équipe Kevin Kuipers, du site culturel SensCritique.com, et enfin Jean-Marc Denoual, qui a précédemment exercé les fonctions de directeur de l'innovation chez TF1.

Sous le slogan « La télévision est morte, vive la télévision ! », la naissance de Molotov.tv a été actée au mois de juin 2015 par une tribune publiée dans Le Monde. Le buzz a ensuite été savamment entretenu par l'équipe avec la possibilité, pour les personnes les plus intéressées, de fournir leur adresse mail afin d'accéder ensuite au service en avant-première : au moins 10 000 premiers clients auraient ainsi été captés.

Une ambition : « délinéariser » l'accès à la télévision

Molotov.tv se présente comme un service « over the top », ou OTT, qui devrait notamment permettre d'agréger les différentes plates-formes Internet gérées par les chaînes de télévision et proposant du replay ou un suivi des programmes en direct (par exemple MYTF1, France TV Pluzz, M6/W9, etc…). Il pourra être accessible depuis un ordinateur, un smartphone, une tablette et sans doute aussi sur l'écran de télévision, via différents appareils ou applications comme Android TV, Apple TV ou bien sûr la Chromecast de Google. Cette polyvalence implique, en principe, que Molotov pourra diffuser plusieurs chaînes en simultané sur différents écrans du foyer. Pour séduire les utilisateurs, le site mise donc visiblement sur un accès simple, universel et rapide à la quasi intégralité de la télévision.

Le modèle économique de Molotov.tv part en effet du constat que l'offre télévisuelle actuelle, riche et diversifiée, est insuffisamment mise en valeur en raison de l'évolution des usages du public. Beaucoup de programmes passent inaperçus à cause d'horaires de diffusion inadaptés, d'un replay difficile d'accès ou tout simplement parce que le public potentiellement intéressé n'a pas connaissance de leur existence. En s'imposant comme un intermédiaire unique entre les chaînes de télévision et leurs téléspectateurs, les fondateurs de Molotov.tv ont pour ambition de rétablir « une linéarité des programmes dans la délinéarisation de l'accès »... déclaration suffisamment obscure pour susciter une grande curiosité depuis maintenant plusieurs mois !

80 chaînes annoncées, gratuites ou payantes

La liste des chaînes participant au projet a été dévoilée récemment et confirme la future envergure de Molotov.tv. Avec au total plus de 80 chaînes françaises et internationales d'ores et déjà confirmées, le site serait en mesure de couvrir environ 90 % de l'audimat en France. Les partenaires incluent les chaînes du groupe TF1, de France Télévisions, de NextRadioTV (RMC et BFM TV, notamment), de Lagardère Active (Gulli) mais aussi le groupe M6 ou encore les chaînes parlementaires. À l'international, les futurs utilisateurs de Molotov pourraient déjà compter sur CNN, Euronews ou encore France 24. La liste n'est sans doute pas exhaustive, et un accord entre Molotov et le groupe Bloomberg serait notamment en cours de négociation.

Le panel offert par le nouvel opérateur est donc large mais compte un grand absent, à savoir Canal+ et les autres chaînes du groupe Bolloré. Rien d'étonnant si l'on considère que le service déjà existant le plus proche de Molotov.tv est MyCanal, qui permet à tous les abonnés Canalsat de bénéficier du replay et du direct sur quasiment toutes les chaînes du bouquet.

Se voulant un portail aussi transparent que possible, Molotov sera entièrement gratuit pour visionner les chaînes gratuites, et payant pour les chaînes payantes selon des modalités qui restent encore à définir. Il est toutefois acquis que le site ne se rémunérera pas en prélevant une commission sur les publicités diffusées à l'antenne. Des publicités supplémentaires intégrées à l'application, en vidéo ou en bannières, ne sont en revanche pas à exclure.

À quoi devrait ressembler Molotov.tv concrètement ?

L'ergonomie du site et son principe de fonctionnement restent les deux grandes inconnues à l'heure actuelle. Beaucoup d'observateurs pronostiquent une interface à base d'une mosaïque de vignettes, comparable à ce qui existe déjà sur Youtube ou certains services de vidéo à la demande (VoD et SVoD).

En tirant un trait sur la répartition classique des programmes par numéro de chaîne ou par grilles horaires, Molotov.tv pourrait s'appuyer sur un algorithme façon Netflix, qui apprendra à connaître l'utilisateur et à l'orienter vers les programmes qui l'intéressent le plus. Jusqu'à, pourquoi pas, reconstituer pour lui une chaîne de télévision quasiment sur mesure, accessible depuis n'importe quel écran !

Besoin d’un conseil ?

ADSL, fibre optique, box 4G… vous êtes perdu parmi les offres ? Demandez conseil à JeChange pour trouver une box internet rapide, fiable et bon marché. Nos conseillers répondent à toutes vos questions et vous font des offres Internet sur-mesure !

Rappel gratuit
0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆