L'offre tarifaire de Monabanq évolue

Avis aux clients ou futurs clients de Monabanq : la banque en ligne, filiale du groupe Crédit Mutuel-CIC, engage une importante réforme de sa politique tarifaire, applicable au 1er septembre 2014 et naturellement consultable en ligne.

Monabanq redessine son offre tarifaire

La filiale numérique du groupe bancaire mutualiste faisait, jusqu'à présent, un peu figure à part dans le petit monde des banques en ligne, en proposant notamment un compte à la carte plutôt qu'une carte bancaire gratuite, ce qui permettait aux clients avec de faibles besoins de payer des frais très bas.

La donne pourrait légèrement changer, dans la mesure où les clients seront désormais astreints à des frais minimums de tenue de compte.

Suppression du compte à la carte

Un nouveau client chez Monabanq avait auparavant le choix entre deux options : tout d'abord celle du compte à la carte, qui lui permettait de sélectionner uniquement les services dont il avait besoin, par exemple la carte bancaire Visa classique à 30 € par an.

L'autre option consistait à opter pour le « Compte Tout Compris » (CTC), un pack facturé à 24 € par an et comprenant une vingtaine de services inclus, dont notamment la carte bancaire.

Le compte à la carte, autrement dit, n'était potentiellement intéressant que pour les clients souhaitant se passer de carte bancaire, et qui pouvaient alors espérer payer moins de 24 € de frais par an. Cette possibilité n'est désormais plus de mise puisque le compte à la carte est supprimé.

Le CTC : la nouvelle entrée de gamme

Le Compte Tout Compris constitue le nouveau produit d'entrée de gamme de la banque en ligne. Le client, par conséquent, est contraint d'opter a minima pour cette formule. Cette dernière, certes, est globalement avantageuse mais implique donc le paiement de frais bancaires d'au moins 24 € par an, carte bancaire comprise. Étant précisé que les clients ne souhaitant pas de carte bancaire devront, malgré tout, s'acquitter de la même somme au titre des frais de tenue de compte.

28 services supplémentaires

La banque, par la même occasion, a choisi d'ajouter 28 services supplémentaires à son offre de Compte Tout Compris, sachant que suite à la suppression du compte à la carte, toutes les prestations du CTC portent désormais le libellé « Gratuit » (comprendre « Inclus ») dans la brochure tarifaire. On peut noter par exemple une offre plus compétitive pour les retraits d'espèces au distributeur, qui restent désormais gratuits même à partir du onzième retrait du mois calendaire (privilège autrefois réservé à la Visa Premier).

« À lire : Quelle banque en ligne choisir ? »

Les retraits de devises à l'étranger (à un guichet de banque) subissent également une modification qui rend plus attractif le retrait de petits montants : l'ancien système (commission fixe de 3,41 € + taux de 0,45 %) disparaît au profit d'une commission strictement proportionnelle (2 %, avec toutefois un minimum de 1 €). Les retraits en devises à un distributeur restent en revanche inchangés.

La tarification des incidents de paiement, enfin, subit une révision notable. Citons le cas des commissions d'intervention, facturées jusqu'ici 7,50 €, et qui sont portées au maximum réglementaire de 8 €.

Le Compte Tout Compris Premium (CTCP)

Malgré les diverses modifications effectuées, la version premium du CTC conserve tout son intérêt pour les grands voyageurs, grâce notamment à ses franchises généreuses appliquées aux paiements, retraits et virements à l'étranger. À ce bémol près que l'offre est désormais plus strictement limitée, à raison de 50 paiements et 25 retraits effectués par année civile. Au-delà, le client Premium paiera des frais, inférieurs toutefois de 25 % au montant standard. Les virements émis et reçus à l'étranger restent quant à eux gratuits, sous réserve des frais appliqués par les banques tierces.

Ajoutons à cela que la tolérance d'agios de 3 € par trimestre, auparavant appliquée aussi aux détenteurs d'un CTC, devient l'apanage des Premium.

Le maintien du TurboRetrait

Afin de compenser l'absence d'agence physique et de garantir à ses clients une certaine souplesse dans la gestion de leurs avoirs, Monabanq annonce par ailleurs le maintien de son service innovant « TurboRetrait ». Ce dernier permet, concrètement, de retirer à un distributeur une somme d'argent supérieure au plafond habituel de la carte. Il suffit pour cela d'en soumettre la demande via le formulaire dédié sur votre compte Internet, ou par tout autre moyen (mail, téléphone...), puis de patienter pendant vingt-quatre heures. Le tout étant entièrement gratuit car inclus dans le CTC.

TurboRetrait s'est également doté d'une variante « Express », facturée 25 € par an, et qui vous offre les mêmes avantages avec un délai d'attente de seulement deux heures.

Un service innovant à classer dans la même veine que l'« e-retrait » proposé dans les banques physiques du groupe Crédit Mutuel-CIC, une autre formule permettant de solliciter sur Internet un futur retrait de 20 à 500 € dans un distributeur sans aucune carte bancaire, avec l'aide d'un code à usage unique.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆