Augmentation du prix du gaz au 1er avril

Au 1er avril le prix du gaz naturel a subi une augmentation de 9,7 %. Une hausse inattendue et déjà qualifiée de "énorme" et "injustifiée" par les syndicats et les associations.

  • Publié le 02/04/2010 (mis à jour le 17/08/2018)
  • Écrit par

Hier matin les consommateurs de gaz naturel ont eu une mauvaise surprise. En effet le prix de celui-ci a augmenté de 9,7 % et ce n'est pas un poisson d'avril. Cette hausse a été décidée le 25 mars dernier par la Commission de Régulation de l'Energie (Cre) suite à une proposition du groupe Gdf Suez. Les syndicats et les associations de consommateurs ont fustigé cette augmentation la qualifiant "d'injustifiée" au vu des prix du marché Spot (le marché de l'énergie au jour le jour) qui n'ont fait que baisser en 2009. Cette hausse de tarifs est dûe en fait à deux augmentations bien distinctes. Une première de 5,9 % concerne l'acheminement, les transports, la distribution, le stockage et le coût de commercialisation. Un arrêté du gouvernement datant de décembre 2009, et approuvé par la Cre, en serait à l'origine. La seconde augmentation de 3,8 % a été décidée par la Cre elle-même. Elle correspond à l'augmentation du prix de la molécule de gaz et a été calculée par rapport aux coûts d'approvisionnements de Gdf Suez pour la période du 1er avril 2009 au 1er avril 2010.

Mais pourquoi le gaz a augmenté ?

Cela a dû être une très mauvaise surprise pour les 10,8 millions de foyers Français qui se chauffent au gaz naturel. Certains y voient une hausse "sans précédent et non justifiée". On peut comprendre le malaise d'autant plus que celle-ci n'avait pas été annoncée. Toutefois, cette augmentation ne se limite pas à la France et toucherait beaucoup d'autres pays. Le marché Spot ayant connu une baisse tout au long de l'année 2009 cette hausse s'explique donc autrement. Il faut savoir que les tarifs réglementés sont fixés par contrat depuis des années, des décenies même parfois, avec les pays fournisseurs de Gdf Suez : la Russie, la Norvège, l'Algérie... La libéralisation récente du marché a obligé les fournisseurs de gaz pour une question de "sécurité d'approvisionnement" à revoir leurs tarifs et s'aligner ainsi sur le prix du pétrole. De plus, les Etats-Unis ne sont plus demandeurs de gaz naturel aujourd'hui, ils ont opté pour un gaz dit "non-conventionnel" fabriqué à partir de molécules de synthèse. La situation de crise mondiale que l'on subit actuellement n'a pas arrangé les choses non plus. "La demande en énergie a considérablement baissée" comme le rapporte certains spécialistes. Il y aurait donc un surplus de gaz naturel liquéfié pour les marchés européen et asiatique, expliquant la baisse des prix sur le marché Spot. Les autres facteurs tels que l'alignement sur le prix du pétrole explique l'augmentation du prix du gaz naturelle.

Négociations

Certains demandent que le coût d'approvisionnement soit intégré au marché Spot. Des négociations ont déjà lieu en ce sens entre E.On et Gdf Suez notamment... Affaire à suivre....

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆