Nouvelle aide de l’Etat pour installer un thermostat et économiser le chauffage

A partir du 1er juillet 2020, vous pourrez bénéficier d’une aide de l’Etat de 150 euros pour l’installation d’un thermostat intelligent à votre domicile.

  • Publié le

Afin d’aider les particuliers à réaliser des économies d’énergie, le Ministère de Transition écologique met en place à partir du 1er juillet 2020 un dispositif d’accompagnement baptisé « Coup de pouce thermostat ».

Au programme : une aide de 150 euros pour l’installation d’un thermostat connecté plus performant.

Objectif : favoriser les économies d’énergie et parer à de possibles tensions sur l’approvisionnement énergétique l’hiver prochain. Détails.  

Un « coup de pouce » de 150 euros

Après le « Coup de pouce chauffage » et le « Coup de pouce isolation », la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne lancera le 1er juillet 2020 le programme « Coup de pouce thermostat ».

Objectif ? Favoriser les économies d’énergie des ménages en leur permettant de réduire leur consommation de chauffage cet hiver.

Pour y parvenir l’éEtat propose une aide de 150 euros pour l’installation d’un thermostat dernière génération capable de programmer le chauffage de façon optimale.

Une aide qui, selon les estimations du gouvernement, devrait permettre de couvrir la moitié du coût d’installation.

Un projet ambitieux puisque le Ministère de la Transition écologique table sur 20.000 à 40.000 installations par mois grâce à cette incitation.

Diminuer votre facture d’énergie

Ce dispositif incitatif devrait permettre de réduire de façon significative la consommation de chauffage des ménages, et donc le montant de leur facture d’énergie.

Les particuliers sont en effet nombreux à chauffer la totalité de leur logement alors que seules quelques pièces sont occupées.

Les thermostats connectés doivent permettre de contrôler la programmation du chauffage de chaque pièce de manière intelligente et éviter ainsi le gaspillage et son impact sur la facture d’énergie.

Une facture s’élève en moyenne à 1696 € par an (gaz et/ou électricité), le chauffage et l’eau chaude représentant environ les trois quarts de la facture.

Pourtant, en baissant le thermostat de seulement 1 degré il est possible de réaliser des économies substantielles.

Pour y parvenir l’installation d’un thermostat intelligent capable de contrôler le chauffage et l’eau chaude est une solution efficace.

Avec ce dispositif on estime en effet l’économie d’énergie à 10 % par an, soit 100 à 200 € en moyenne. Sans que vous n’ayez besoin de réduire la température !

Thermostat 2.0 : comment ça marche ?

Quelle que soit l’énergie que vous utilisez, elles sont toutes compatibles avec les nouveaux thermostats.

Pour fonctionner le thermostat 2.0 doit simplement être raccordé à une connexion internet ainsi qu’au système de chauffage central.

Le thermostat intelligent est conçu pour vous permettre de baisser votre consommation en optimisant notamment la température de chacune de vos pièces.

En clair, pour que chaque pièce bénéficie de sa température la plus adaptée, le thermostat ajuste le chauffage avec précision.

Vous pouvez ainsi programmer la température idéale à chaque moment de la journée.

Notez que certains modèles intègrent un détecteur de présence ou encore les données météorologiques afin de proposer l’optimisation maximale.

Demander la prime : mode d’emploi

Tous les ménages peuvent bénéficier de cette prime.

Vous êtes intéressé ? Vous souhaitez en faire la demande ?Commencez par vous rapprocher d’un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour lui demander un devis.

Une fois validé, l’entreprise s’occupera de tout (la prime sera déduite du montant de la facture).

Sachez cependant que votre demande doit être faite avant signature du devis final. Il vous faudra également fournir plusieurs pièces justificatives :

  • devis,
  • facture des travaux,
  • attestation sur l’honneur,
  • certificat RGE du professionnel,
  • avis d’imposition.

Notez que la demande de prime peut aussi être réalisée auprès d’une société qui délivre de l’énergie (grande surface, fournisseur d’énergie…).

Dans ce cas, il vous faudra gérer vous-même l’ensemble des démarches.

La prime est financée par le mécanisme des Certificats d’économie d’énergie (CEE) ou primes d’énergie CEE, qui imposent aux fournisseurs d’énergie de contribuer au financement des travaux d’amélioration de la performance énergétique chez les particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3.9/5 - 13 avis