Renault ou la marque qui veut passer au 100 % électrique d’ici 2030

Selon le PDG de Renault, Luca de Meo, la marque ne proposera plus que de l'électrique en 2030. Une annonce dans le sens de la décarbonation.

  • Publié le
voiture-electrique

Renault passe de son objectif de 90 % électrifié à 100 % électrique

Début juillet, le PDG de Renault, Luca de Meo, annonçait vouloir atteindre un objectif de 90 % électrique sur sa gamme de véhicules d’ici 2030. Ainsi, à ce jour, il monte cet objectif d’un cran supplémentaire. Il a donc annoncé ce jeudi 13 janvier vouloir atteindre une marque zéro émission d’ici à 2030.

Cependant, il n’est pas question de laisser la marque Dacia de côté. Cette dernière suivra puisque le calcul des émissions de CO2 se fait sur le groupe, dans son intégralité. Luca de Meo confirme vouloir conserver la compétitivité de la marque et déclare « Dacia va suivre, et son électrification va être cohérente avec un positionnement qui nous impose de ne pas augmenter les prix ».

Renault mise tout sur les sorties à venir de ses véhicules 100 % électriques. Cette année la Mégane E-Tech doit se lancer, et la R5 électrique suivra, prévue pour 2024. La marque a annoncé la sortie de 5 autres modèles de véhicules, 100 % électriques, d’ici 2025.

En effet, vous avez dû le remarquer, tout est fait sur les dernières années pour inciter les conducteurs, mais aussi les constructeurs, à passer à l’électrique. Avec les enjeux climatiques, le but est donc de faire disparaître les voitures thermiques, jugées trop polluantes.

Renault : une ambition pour l’Europe

Les nouvelles ambitions de Renault sont donc à ce jour officielles. Le PDG a changé ses plans et a confirmé qu’il s’était « mis en tête de préparer les conditions pour que Renault soit une marque 100 % électrique à l’horizon 2030 ». Il parlait d’abord d’une flotte à 90 % électrifiée, puis de 90 % électrique, pour finir sur du 100 % électrique. Un pari qui ne lui fait pas peur et que Renault se lance de tenir en Europe. Il n’y a pas eu encore de précisions concernant les autres parties du monde où Renault est implantée, comme l’Amérique du Sud, par exemple.

Un groupe de constructeurs de plus en plus grand

En effet, Renault n’est pas la seule enseigne à aller dans ce sens. Audi, Fiat ou encore Opel, mais aussi Volvo promettent depuis quelques mois qu’ils ne vendraient que des voitures électriques en 2030 au sein de l’Europe. Le gouvernement, aujourd’hui, demande l’arrêt des moteurs thermiques sur les véhicules neufs à partir de 2040. En revanche, la Commission européenne propose de raccourcir le délai et ramener cette mesure à 2035. Luca de Meo, quant à lui, plaide pour que les voitures hybrides restent autorisées jusqu’en 2040.

Renault : la marque en évolution constante ces derniers mois

Renault avait prévu d’électrifier son catalogue au cours des prochaines années, et misait beaucoup sur l’hybride. D’ailleurs, il avait tenté de faire repousser la date d’interdiction de vente de modèles neufs thermiques à 2035. C’est en cela que sa dernière déclaration surprend. Le groupe lance donc son plan Renaulution, et prépare sa renaissance à travers ce dernier. La Renaulution, c’est donc le plan stratégique de la marque qui cherche à baisser les coûts tout en mettant en avant la qualité. Le « nouveau » PDG, arrivé il y a tout juste un an et demi, souligne que « notre redressement est le plus rapide de l’histoire automobile récente ! Nous allons très très très vite », en parlant bien sûr de la marque, « nous avons réduit de 40 % le coût de développement des nouveaux véhicules ! », ajoute-t-il.

Photo Renault Clio

Malgré la pénurie des semi-conducteurs, Renault est resté dans la course et son plan de Renaulution se déroule bien. La première phase du plan, nommée « Résurrection », devrait se terminer fin 2022. Renault doit présenter ses résultats financiers pour l’année 2021 le 18 février.

« Malgré le demi-million de voitures que nous avons perdues, les choses se sont plutôt bien passées d’un point de vue financier », a constaté Luca de Meo. « Nous nous étions fixé un objectif de réduction des coûts fixes de 2 milliards d’euros. Nous avons atteint l’objectif en octobre 2021, avec plus d’un an d’avance sur notre plan, annonce fièrement le directeur général. Nous voulions aussi réduire le point mort de 30% en 2023. Nous avons déjà fait mieux que ça en 2021. Nous avons donc deux ans d’avance sur le plan. »

La voiture électrique, oui, mais comment ?

Et vous ? Vous pensez passer à l’électrique ? Faites entrer de nouveaux projets dans votre quotidien. Les experts de JeChange et CréditUnique se mettent à votre disposition. Ils vous aident dans vos démarches et vous trouvent les meilleures solutions pour gagner en pouvoir d’achat. Intégrer de nouveaux projets à vos finances, c’est possible. N’hésitez plus : un appel gratuit suffit à faire le point !

Financez votre véhicule électrique !

Vous avez déjà des crédits en cours ?
Regroupez-les, financez votre véhicule et bénéficiez d’une seule mensualité allégée.
Prenez conseil auprès de nos experts CréditUnique, c’est rapide et sans engagement.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 32 avis