Carburant : les prix ne cessent de monter, de nouvelles mesures ?

L'inflation continue et le carburant n'est pas épargné. Sa hausse est peut-être une bonne raison de changer...

  • Publié le

La hausse du carburant inquiète les conducteurs

En effet, le prix du carburant vendu en France poursuit son évolution. A ce jour, il franchit de nouveaux records de semaine en semaine. Les chiffres arrêtés par le ministère de la transition écologique le vendredi 21 janvier montrent que les prix ont augmenté par rapport à la semaine précédente. De fait, le gazole atteignait 1,65 € le litre, soit 3,26 centimes plus cher. Quant à eux, le SP95 et le SP98 ont pris 1,80 centime du litre.

Les prix du carburant à la pompe sont basés sur celui du baril de pétrole. La reprise économique mondiale a fait exploser le cours et l’inflation demeure.

Le lundi 24/01, Bruno Le Maire était invité aux micros de France Info, devant lesquels il a indiqué ne pas trouver « souhaitable de baisser la fiscalité sur les carburants, [car] on ne peut pas dire qu’on veut essayer d’être de moins en moins dépendant aux énergies fossiles, donc à l’essence et au diesel, et dans le même temps baisser la fiscalité sur ces énergies. » Pour finir, il a précisé qu’il valait mieux « aider ceux qui n’ont pas d’autre choix que de prendre leur véhicule pour aller travailler ».

Un homme fait le plein d'essence à la pompe, dans une station-service

Le prix du carburant en pleine crise de l’énergie

Suite à la hausse des prix de l’énergie, le ministre a assuré sur BFM ne fermer « aucune porte à de nouvelles mesures ». Il souligne le fait que certaines ont déjà été prises, notamment celle du chèque énergie, de l’indemnité inflation ou bien ce qui a été réalisé avec EDF. « La facture de l’ensemble de ces mesures, c’est 15 milliards d’euros déjà engagés par l’Etat. Il faut bien mesurer les coûts que ça représente, le manque à gagner pour l’Etat, pour les services publics. »

Dans cette même intervention, il a été questionné sur le fait de baisser la TVA à 5,5 % de l’essence, contre les 20 % actuels. Face à cette interrogation, il a fait preuve de prudence et a répondu que « dix centimes de moins le litre, sur un plein de 50 litres, c’est 5 € en moins [pour le consommateur], mais 5 milliards de perte de recette fiscale pour l’Etat ».

Il faut prendre en compte les différentes mesures mises en place par l’Etat sur les derniers mois, et Bruno Le Maire continue en précisant qu’il va « continuer à suivre les prix des carburants, voir si des mesures complémentaires sont nécessaires. Nous ajustons les dispositifs en permanence. »

En plus des prix du carburant, pourquoi passer à la voiture électrique ?

Les automobilistes qui font le choix de l’électrique sont de plus en plus nombreux. En effet, en premier, nous voyons souvent l’argument du « zéro émission », mais ceci n’est pas la seule raison !

Par ailleurs, il faut retenir que l’ambition française veut que, d’ici 2035, les véhicules thermiques neufs seront interdits à la vente, considérés comme trop polluants. Au fil des années, les véhicules électriques se veulent plus efficaces, plus performants et plus ergonomiques.

L’entretien du véhicule électrique : moins cher et plus simple !

Si à l’achat, une voiture électrique paraît être un investissement lourd, ce dernier est amorti sur la durée. La fabrication du véhicule a en effet un coût, question expertise et ingénierie, le moteur lui, fonctionne de manière assez simple. De plus, il n’est pas soumis aux frottements mécaniques, ni aux échanges de flux liquides ou gazeux. De même, il n’a pas besoin de lubrification ou d’échappement. En bref, l’entretien du moteur électrique est moins contraignant, et les pannes sont plus rares.

Pour l’achat, n’oubliez pas l’existence de primes et aides gouvernementales. Par exemple, vous pouvez bénéficier de la prime à la conversion pour l’achat ou la location de véhicules moins polluants. Cette dernière peut atteindre les 5000 €, ce qui n’est pas rien, et elle n’est pas la seule ! Il existe de même le bonus écologique pouvant monter jusqu’à 6000 € lors de l’achat d’un véhicule électrique.

Enfin, il faut prendre en compte l’économie de la charge.

voiture-electrique

Le prix d’une recharge sur une voiture électrique contre un plein de carburant

Celui-ci varie en fonction du modèle de véhicule, de sa puissance et de la borne à laquelle vous le rechargez. En effet, si vous rechargez la voiture chez vous, vous devrez prendre en compte le prix d’installation de la borne. La charge quant à elle vous coûtera entre 1,5 et 4 € pour 100 km contre 6 à 10 € pour un carburant pour moteur thermique. Sur une borne publique, le prix de la charge sera selon le réseau utilisé et le tarif du kWh pratiqué.

     Bon à savoir :

Certaines enseignes proposent la recharge gratuite. par exemple, les magasins LIDL ou Leroy Merlin. Quelques grandes surfaces de même, mais aussi les magasins Super U, etc.

Les véhicules électriques sont entre 12 et 20 kWh / 100km. De fait, selon le modèle que vous choisissez, le plein vous reviendra moins cher !

Le véhicule électrique moins pollueur !

En effet, pour finir la liste non exhaustive des arguments en faveur de l’électrique, ce dernier n’est pas des moindres. La voiture électrique ne produit ni CO2, ni hydrocarbures, ni fumée, ni odeur, etc. En résumé, zéro émission. De plus, il est possible de faire la recharge de votre véhicule à l’énergie verte, selon le fournisseur choisi.

Tous ces avantages permettent donc une transformation de nos transports et de limiter leur impact sur l’environnement.

Financez votre véhicule électrique !

Besoin d’un crédit au meilleur taux ?
Trouvez une solution de financement adaptée à chacun de vos projets.
Prenez conseil auprès de nos experts CréditUnique, c’est rapide et sans engagement.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 19 avis