73% des Européens souscrivent régulièrement des assurances affinitaires

Trois quarts des Européens déclarent souscrire une assurance affinitaire ponctuellement pour couvrir les produits ou services achetés. Et en France ?

Une jeune femme tient son smartphone cassé à la main dans la rue

Une enquête Harris Interactive menée en 2016 pour la Fédération des Garanties et Assurances Affinitaires (FG2A) indique que 73 % des consommateurs européens contractent régulièrement une assurance affinitaire, une solution qu'il trouve rentable et sécurisante.

Quels sont les besoins de protection des consommateurs ?

Les biens de consommation, dont les risques de panne ou de vol sont susceptibles d'avoir un impact négatif sur la qualité de vie des sondés, sont l'électroménager, la voiture, les ordinateurs, les tablettes, les smartphones et les appareils de santé (lunettes, prothèse auditive, etc.). Par contre, les loisirs, les prêts immobiliers, les animaux domestiques ou encore les moyens de paiement sont peu mentionnés. 

Questionnées sur les raisons qui les incitent à souscrire une assurance affinitaire, plus de 4 personnes sur 10 évoquent la rentabilité en cas de souci (42 %) et le sentiment de protection qu'elle procure (32 %). Interrogé sur les effets repoussoirs de cette solution, le panel met en avant le coût de l'assurance affinitaire qui apparaît trop élevé par rapport aux garanties proposées (52 %). D'autres estiment qu'il est plus rentable de racheter le produit ou pointent une absence de besoin identifiée (35 %).

L'assurance affinitaire en plein essor

En 2016, 62 % des Français prétendaient avoir été séduits par cette option contre 81 % des Espagnols, 76 % des Italiens, 75 % des Allemands et 72 % des Belges. Ce résultat est paradoxal car que les Français affichent un plus grand pessimisme sur la vulnérabilité de leurs produits et services à l'avenir. Logiquement, ils devraient privilégier l'assurance affinitaire pour se couvrir.

En réalité, c'est ce qu'il se passe. Le sondage remontant à 2016, les perspectives de croissance du secteur explosent depuis, nourries par l'envolée du e-commerce et le multimédia. En France, le chiffre d'affaire du secteur atteint 81,7 milliards d'euros en 2017. Ce score devrait flirter avec la barre des 93 milliards d'euros dès cette année avec, en ligne de mire, le cap symbolique des 100 milliards d'euros pour 2019.

Avec la hausse des prix des équipements high tech et la démocratisation des objets connectés, l'assurance affinitaire, qui promeut des services de remboursement, de dépannage ou de remplacement, a de beaux jours devant elle.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

0/5 - 1 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆