De plus en plus de consommateurs prennent une assurance pour leurs smartphones et autres objets connectés

La hausse des prix des téléphones mobiles et des objets connectés incite les Français à souscrire une assurance complémentaire en cas de vol ou de casse. Cet élan profite aux assureurs spécialisés comme les sociétés SFAM ou SPB.

Une jeune femme pilote une machine à café connectée depuis une tablette

Acheter un smartphone est devenu un véritable investissement comme l'illustre la somme à débourser pour s'offrir l'iPhone X Plus : 1.659 euros. Les objets connectés attisent donc la convoitise des gens malintentionnés, tout autant qu'ils inquiètent leurs propriétaires, soucieux des dégâts accidentels potentiels. Les acteurs du secteur de l'assurance affinitaire l'ont compris et proposent des solutions aux consommateurs.

Qu'est-ce que l'assurance affinitaire ?

L'assurance affinitaire est une extension de garantie de plus en plus souscrite par les Français (smartphones, montres, lunettes, etc.). Ce type d'assurance couvre également les produits électroménagers et les produits multimédias face aux risques de panne, de perte, de vol et de détérioration.

Ainsi, Amazon a créé Amazon Project comme extension de garantie sur les produits acquis sur son portail. SFAM propose une solution multirisque couvrant les appareils intelligents du foyer. Basée à Romans-sur-Isère dans le département de la Drôme, la société de courtage en assurance dirigée par Sadri Fegaier annonce un portefeuille de 5 millions de clients en Europe avec 20 % de l'activité hors de France.

Marre de payer trop cher ?

Assurer son logement à moindre coût, c’est possible en comparant les devis. JeChange travaille avec 5 assureurs partenaires et vous aide à trouver la meilleure offre pour protéger votre logement. A la clé : de grosses économies !

Je compare

La SFAM, une valorisation à 1,7 milliard d'euros

La croissance de la SFAM est spectaculaire : + 2400 % en 5 ans. SFAM employait 1.300 collaborateurs en février dernier et compte embaucher 1.000 nouveaux salariés cette année. Son objectif est d'atteindre 500 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018. Implantée en Belgique, en Espagne et en Suisse, la SFAM est parallèlement devenue le deuxième actionnaire du groupe FNAC Darty et souhaite lancer de nouveaux services comme la création de sites internet pour particuliers ou une carte de fidélité sur le modèle de cashback. La trajectoire est similaire pour le concurrent SPB dont le chiffre d'affaires a bondi de 2,6 % entre 2016 et 2017.

Les ambitions de SPB sur un marché en pleine expansion

L'expert de l'assurance affinitaire sur les produits multimédias et la téléphonie mobile affiche un résultat opérationnel à la hausse, passant de 4,3 à 4,8 millions d'euros. Employant 1.900 salariés, le courtier ambitionne d'ici 2020 de maintenir sa stratégie de croissance dans la banque, la distribution et les télécoms, et de doper sa présence sur les secteurs à fort potentiel (e-commerce, mobilité, santé, prévoyance et voyage).

Les compagnies d'assurance affinitaire profitent des vents porteurs du secteur des objets connectés. Lors du dernier salon MedPi, en avril dernier, GFK indiquait que le seuil du milliard d'euros de chiffre d'affaires avait été dépassé en 2017, avec 5,2 millions d'objets vendus en France, soit une hausse annuelle de 33 %.

Besoin d’un conseil ?

Quelles garanties choisir pour votre logement ? Comment souscrire une assurance habitation rapidement ? Comment résilier votre ancien contrat ? Nos conseillers JeChange répondent gratuitement à toutes vos questions ! Appelez-nous pour faire le point !

Rappel gratuit

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆