L'Assurance-maladie dénonce les dépassements d'honoraires

Le total des dépassements d'honoraires réalisés par les médecins en 2010 avoisinerait, selon l'Assurance-maladie, les 2,5 millions d'Euros... Une situation qu’elle juge inacceptable, rejointe dans son indignation par bon nombre d'associations. Certains spécialistes comme les ophtalmologues ou les gynécologues sont plus particulièrement montrés du doigt.

L'Assurance-maladie a rendu publique une étude concernant les dépassements d'honoraires réalisés par les praticiens classés en secteur 2, qui sont donc libres d'en pratiquer, durant ces vingt dernières années. Il s'avère que les spécialistes sont ceux qui en profitent le plus, puisqu'en vingt ans leur taux de dépassement a plus que doublé, passant de 25 à 54% !

Les taux de dépassement d'honoraires des praticiens de secteur 2
  En 1990 En 2010
Généralistes 41% 44%
gynécologues obstétriciens et chirurgicaux 34% 83%
pédiatres 31% 64%
ophtalmologues 29% 60%
gynécologues médicaux 34% 58%
chirurgiens 20% 56%
anesthésistes 18% 51%
Total des spécialistes 25% 54%

(Source : l'Assurance-maladie)

Certains métiers ont ainsi vu leurs taux de marges véritablement exploser ces vingt dernières années, comme les gynécologues chirurgicaux (+49% en 20 ans), les ophtalmologues (+31%), mais aussi les pédiatres (+33%) et l'ensemble des chirurgiens (+36%). En 2010, parmi les 20,9 milliards d'Euros d'honoraires perçus, plus de 2,5 milliards ont fait l'objet de dépassement, dont 2,1 pour les spécialistes ! Ils ont ainsi été 41% à en bénéficier l'an dernier. 

Devant ce constat, l'Assurance-maladie réclame des "réformes structurelles" de notre système de santé. Plusieurs associations lui ont emboîté le pas, parmi lesquelles le CISS (Collectif Inter-associatif Sur la Santé), qui milite pour un secteur optionnel pour concurrencer ce secteur 2. Les mutuelles de santé, représentées par la Mutualité Française, souhaitent de leur côté des régimes complémentaires plus forts face au régime obligatoire. En attendant, c'est au patient lui-même de s'assurer que son allocation complémentaire santé lui remboursera au mieux les 44 à 54% restant à sa charge. Il doit donc particulièrement bien la choisir, et notre comparateur d'assurances santé est là pour ça !

(Source : L'Expansion)

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆