2019, ou l'arrivée des véhicules autonomes sur les routes françaises !

Un décret permettra bientôt les essais de voitures autonomes sur l'ensemble du réseau routier de France. L'État permet ainsi aux constructeurs spécialisés d'être plus libres dans leur expérimentation. Et favorise le développement de ces véhicules de demain...

Voiture autonome : multiplier les essais afin d'accélérer le développement !

Dès le 1er janvier 2019, toutes les routes de France pourront accueillir des tests de voitures autonomes, ces véhicules intelligents capables de rouler sans intervention humaine. Le 16 mai prochain, le gouvernement présentera en effet la loi intitulée "Pacte". Il s'agit d'un encadrement législatif permettant enfin aux constructeurs les essais expérimentaux au-delà des zones privées et limitées qui leur étaient jusqu'ici consacrées.

L'autorisation des tests, conférée aussi bien par l'État que par les différentes sociétés concessionnaires d'autoroute, restera valide pour une durée de 24 mois. L'objectif ? Multiplier les mises en situation en contexte réel et collecter le plus d'informations possible. Ceci, afin de permettre aux constructeurs français un développement plus rapide de ces voitures innovantes dont la commercialisation est prévue aux alentours de 2020.

Accès libre des voitures autonomes sur les routes, qu'est-ce que ça change ?

S'il y a un accident ou une infraction lors des tests, ce n'est plus la responsabilité du conducteur qui est engagée, mais celle du constructeur ! Selon la loi, ce sera donc la société détentrice de l'autorisation expérimentale qui s'acquittera financièrement du dédommagement des contraventions et de celui des dommages corporels au niveau pénal. Changement de taille donc, qui va amener les compagnies d'assurance automobile à mettre au point de nouveaux contrats basés sur ce décret.

Une expérimentation qui s'étend au-delà du domaine individuel...

Selon le projet de loi, l'expérience ne se cantonnera pas aux véhicules individuels. Par la suite, elle comprendra également des transporteurs de colis autonomes, ainsi que des navettes circulant avec plusieurs passagers à leur bord. Ces essais auront la possibilité de s'affranchir de la présence d'un contrôleur (conducteur ou passager) à l'intérieur du véhicule. Toutefois, celui-ci devra superviser l'opération et pouvoir prendre, si besoin, le contrôle du véhicule à distance. Un moyen intéressant d'étendre la sphère d'expérimentation des constructeurs...

Avant d'avoir une voiture autonome infaillible, vous aimeriez déjà baisser le prix de votre assurance auto ? Avec JeChange, c'est possible ! Contactez nos conseillers pour obtenir des devis au 0800 811 911 (appel gratuit).
0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆