La hausse des assurances auto en 2011 se précise

Comme attendu, les tarifs des assurances auto augmenteront bien de façon conséquente en 2011. Cette hausse variera, selon l'assureur et le type de contrat, entre 2,5 et 4,5% par rapport aux prix actuels. Comme pour les multirisques habitation, la principale raison invoquée est le grand nombre des catastrophes naturelles que nous avons subies en 2010.

  • Publié le 28/12/2010 (mis à jour le 01/06/2012)
  • Écrit par

Comme nous vous l'avions annoncé il y a quelques jours, les assurances auto feront bien, elles aussi, l'objet de hausses importantes en 2011, tout comme pour les assurances habitation et santé. Ses tarifs seront en hausse de 2,5 à 4,5% par rapport aux prix actuels, selon l'assureur et le type de contrat. Il ne vous reste donc qu'à comparer les nouveaux tarifs, résultant de ces hausses, pratiqués par les différentes assurances sur jechange...

Egalement comme pour les multirisques habitation, la principale raison invoquée pour expliquer cette augmentation est la recrudescence des catastrophes naturelles que nous avons connues en 2010. Que ce soit les tempêtes comme Xynthia, ou les inondations, comme celles connues dans le Var, voire la neige, subie il y a quelques jours. Les dégâts causés sur les véhicules ont donc été importants, et la plupart des professionnels des assurances n'avaient pas prévu de solutions efficaces pour anticiper des événements de cette ampleur.

Mais ces péripéties, de moins en moins exceptionnelles, ne sont pas les seules explications des assureurs pour justifier ces hausses. Pour eux, en effet, le nombre de sinistres plus classiques, à plus petite échelle, a augmenté, et ils sont, à la longue, plus coûteux. Telles sont les réponses apportées par l'association SRA (Sécurité et Réparation Automobile), un organisme regroupant des assureurs automobiles, mais aussi des mutuelles d'assurances, qui est chargé de rendre compte de l'évolution du coût des réparations et des pièces.

Selon le SRA, le cas de l'assurance Bris de Glace est ainsi significatif : les coûts des réparations auraient triplé en à peine vingt ans, tandis que l'ensemble des prix des pare-brise, lui-même, a augmenté en moyenne de 5% en 2010. Et pour couronner le tout, le nombre de ces bris de glace serait en constante hausse ces dernières années... Un coup de chaud et froid fatal pour les vitraux, et donc pour les assurances, qui augmentent ainsi, en nombre et en montant, leurs remboursements.

De façon générale, ce sont tout les tarifs des réparations qui auraient flambé, tout comme le prix de la main d'oeuvre, ce qui n'a pas non plus été assez anticipé par les assureurs. D'autre part le prix des pièces est loin d'être en reste : constamment recréées et complexifiées par les constructeurs, elles sont par conséquent de plus en plus difficiles à trouver dans des délais rapides, et font donc le plus en plus souvent l'objet d'importations. Cela est valable pour les carrosseries, mais aussi, nous y revenons, pour les pare-brises eux-mêmes ! D'autres assureurs, quant à eux, pensent au contraire qu'il s'agit là d'un "réajustement" suite à plusieurs années de baisse globale des prix, bien lointaines aujourd'hui.

Cette hausse est en tout cas une mauvaise nouvelle supplémentaire pour les titulaires d'assurances auto. En effet, ils subissent déjà en cette fin d'année le prix des carburants, en franche augmentation, et ne pourront également plus compter sur la prime à la casse, qui disparaitra avec cette année 2010. S'ajoute à cela un autre durcissement : celui du Bonus Ecologique, qui rapportera moins d'Euros que précédemment, sauf pour les titulaires des voitures hybrides. Pour les automobilistes, le temps des cadeaux est donc bel et bien fini !

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆