Couverture 3G : Free Mobile honorera ses engagements

Au 1er janvier 2015 au plus tard, Free Mobile annonce qu'il couvrira 75 % au moins de la population avec son réseau de téléphonie mobile. Orange avec qui il a signé un contrat d'itinérance prévoit que dès cette date débutera l'extinction progressive du partenariat qui assure à Free Mobile une présence sur l'ensemble du territoire...

  • Publié le 02/06/2014 (mis à jour le 09/08/2018)
  • Écrit par
Logo de l'opérateur télécom Free Mobile

Voilà qui devrait faire plaisir à ses clients, Free saisit toutes les occasions qui lui sont données pour affirmer qu'il redouble d'efforts pour s'émanciper du contrat d'itinérance qui le lie à Orange. Nombreux en effet sont les abonnés Free Mobile qui affirment que le service mis à leur disposition est bien différent selon qu'ils captent les signaux émis par une antenne 3G Orange ou ceux reçus à proximité d'un émetteur Free.

Les clients Free Mobile impatients de quitter la 3G d'Orange

Certes, si l'on se contente de comparer les débits obtenus dans l'un ou l'autre cas en utilisant l'un des nombreux « speedtests » disponibles, les performances des 2 opérateurs sont comparables. Téléphoner ou surfer sur Internet procure la même sensation. Il en va tout autrement pour les utilisateurs qui fréquentent les plates-formes de streaming, celles qui permettent le téléchargement d'applications comme l'App Store, tout comme d'une manière générale tous les services gourmands en bande passante. Une partie des mobinautes qui disposent d'un abonnement Free Mobile déclarent qu'en pareil cas ils constatent que les débits sont nettement plus bridés quand ils sont à portée d'un émetteur Orange.

La fin de l'itinérance synonyme de plus de profits

La toute dernière intervention de Maxime Lombardini devant la commission des affaires économiques du Sénat leur aura sans doute donné du baume au coeur. Le Directeur Général du groupe Iliad, dont les propos ont été rapportés par Univers Freebox, participait en effet il y a quelques jours au cycle d'audition sur le secteur des télécommunications et ses perspectives économiques à court et moyen terme. Il a affirmé devant les membres de la commission que Free poursuivait ses investissements dans le déploiement des réseaux afin notamment d'étendre la couverture du territoire national avec son réseau mobile. Maxime Lombardini a affirmé que si cette dernière, comme le prévoyait ses engagements, n'était pour l'instant que de 65 % de la population, elle atteindra bel et bien 75 % dès le début de l'année 2015. Posséder ses propres antennes et son matériel est d'ailleurs selon lui essentiel. Pour appuyer son propos il a attiré l'attention des sénateurs sur la stratégie de Free qui consiste depuis toujours à s'assurer une forte rentabilité en devenant autonome. Ce fut notamment le cas avec le déploiement de son réseau ADSL par le passé, en privilégiant le dégroupage total de ses abonnés.

L'ARCEP veille à ce que Free Mobile tienne ses engagements

Cette volonté affichée par Free de tenir ses engagements en termes de couverture du territoire par ses réseaux 3G et bientôt 4G est aussi une bonne nouvelle pour l'autorité de régulation des télécoms. C'est en effet l'occasion pour celle-ci de montrer qu'elle avait raison en soutenant contre vents et marées l'arrivée d'un 4ème opérateur dans le secteur de la téléphonie mobile. Cela n'empêche pas pour autant l'ARCEP de rester vigilante. Elle n'a cessé de demander à Free Mobile de rendre des comptes sur l'avancement de son réseau. Elle vient par ailleurs d'ouvrir une enquête afin de s'assurer que les investissements mobilisés par l'opérateur sont suffisants pour atteindre ses engagements.

L'itinérance de Free, une bonne affaire financière pour Orange

À bien y regarder il y a cependant peu de chance qu'il en soit autrement. Le probable démantèlement de Bouygues Telecom qui aboutirait à la vente de ses émetteurs et de son réseau de téléphonie mobile à Free est de plus en plus probable. Par ailleurs, Orange qui assure pour l'instant son itinérance 2G et 3G, et qui en a retiré des profits substantiels, est sur la même longueur d'onde. Son patron, Stéphane Richard, affirmait il y a quelques jours sur le plateau du Grand Journal de BFM TV que l'extinction de l'itinérance était en bonne voie, qu'elle se ferait progressivement avec une première vague début 2015 et un arrêt définitif en 2018.

D'ici là, le paysage français des télécoms aura bien changé en bonne partie à cause, ou grâce - c'est à chacun de choisir s'il s'agit d'une bonne chose ou pas - au rôle primordial tenu par Free. Quoi qu'il en soit, on le voit tous les éléments semblent concorder, Free Mobile devrait sans aucun doute remplir la feuille de route qui lui était assignée et couvrir l'ensemble du territoire de son réseau de téléphonie mobile dans le temps qui lui était imparti...

Forfait bloqué = sérénité

Restez maitre de votre consommation téléphonique (ou de celle de vos enfants) en optant pour un forfait bloqué. JeChange vous a sélectionné un TOP 5 des forfaits bloqués !

Je découvre
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆