La 4G+ chez Bouygues Telecom et Orange dès cet été

Bien qu'ils ne puissent pour l'instant commercialiser de terminaux compatibles, Bouygues Telecom et Orange déploieront la 4G+ d'ici quelques jours. Pour en bénéficier il faudra alors s'équiper de routeurs. Leurs clients devront attendre jusqu'à l'automne s'ils veulent disposer sur leur téléphone mobile d'une bande passante pouvant atteindre 220 Mb/s...

Orange s'apprête à déployer la 4G+

C'est parti, Bouygues Telecom vient de donner le top départ de la course à la 4G+. L'opérateur en est convaincu, c'est désormais l'objectif sur lequel l'ensemble de ses concurrents devront se concentrer pour conquérir de nouveaux clients. Pas sûr que ces derniers l'entendent de cette oreille. SFR et Free ne se laisseront pas entraîner pour l'instant sur ce terrain. Orange en revanche s'y engagera. Il n'a pas le choix, pour conserver son image de leader de la téléphonie mobile il va mettre en route une riposte adaptée, sans toutefois promettre monts et merveilles.

Bouygues Telecom se veut le champion du très haut débit mobile

Comme il l'a fait en octobre 2013 avec son déploiement ultrarapide de la 4G sur tout le territoire, Bouygues Telecom cherche à étonner les consommateurs en embrayant presque simultanément sur le lancement de la 4G+. Mais à bien y regarder tout le battement médiatique autour de l'arrivée de sa LTE-Advanced pourrait être qualifié d'excès de vitesse. Certes le matériel qu'il a déployé au moment du recyclage de son réseau 2G pour le transformer en réseau 4G sera rapidement capable de diffuser la 4G+. Il l'a déjà testée à Bordeaux dès octobre 2013. Il est alors parvenu à agréger deux bandes de fréquences pour obtenir 182 Mb/s. Il a depuis amélioré sa technologie et proposera dès le 1er juillet un débit pouvant atteindre 220 Mb/s. Pour y parvenir il a élargi la bande de fréquences utilisée sur ses sites équipés d'émetteurs 1 800 MHz. Elle passe désormais de 10 MHz à 15 MHz. Ça sera le cas pour commencer à Avignon, Clermont-Ferrand, Dijon, Toulon, Nîmes, Rennes, Grenoble, Chartres, St-Étienne, Rouen, Perpignan, Lyon et Bordeaux. Avant la fin de l'été ce n'est pas moins de 1 600 communes que Bouygues Telecom assure pouvoir couvrir de son très haut débit mobile dernière génération.

La charrue avant les bœufs

Cependant, dans l'immédiat cette prouesse technologique ne sera pas d'une grande utilité pour la quasi-totalité de ses clients y compris quand ils résident ou séjournent temporairement dans l'une de ces villes. Les premiers smartphones compatibles avec la 4G+ ne seront pas commercialisés avant la fin de l'été. Il en est de même pour les forfaits qui incluront cette 4G de catégorie 5. En attendant, pour prouver qu'il est d'ores et déjà capable de la diffuser, Bouygues Telecom commercialise son premier terminal compatible, la box 4G+ de Huawei. Celle-ci se présente sous la forme d'un routeur grâce auquel les ordinateurs à sa portée pourront accéder au Web via son réseau très haut débit mobile.

Orange lancera sa 4G+ dès cet été lui aussi

Orange ne se laissera pas distancer sur le terrain de la communication. Comme son concurrent il ne pourra lui non plus proposer d'offres incluant la 4G+ avant l'automne. Même chose pour les smartphones compatibles. Sa stratégie commerciale se bornera donc à mettre au catalogue un routeur 4G+ et à équiper deux grandes villes, à savoir Strasbourg et Toulouse. Le véritable lancement de sa 4G+ est prévu pour le début d'année 2015, quatorze grandes métropoles régionales devraient alors en bénéficier.

SFR pour sa part se montre nettement plus mesuré. La 4G+ il connaît, il a été le premier à l'expérimenter. Cela se passait au début de l'automne 2013 à Marseille et c'est vraisemblablement la seule ville dans laquelle elle sera officiellement lancée avant la fin de l'année. Pour l'instant sa priorité reste de renforcer le déploiement de ses réseaux 3G et 4G.

C'est aussi la stratégie de Free Mobile. Il ne communique toujours pas sur le lancement de sa 4G+. Le pourrait-il d'ailleurs ? Il faudrait au minimum pour cela qu'il ajoute une bande de fréquences à celle qu'il possède. Cela pourrait se faire grâce à l'acquisition des licences d'exploitation et des réseaux d'un de ses concurrents. On pense bien évidemment à Bouygues Telecom, qui pour sa part continue à rejeter une telle éventualité…

Forfait bloqué = sérénité

Restez maitre de votre consommation téléphonique (ou de celle de vos enfants) en optant pour un forfait bloqué. JeChange vous a sélectionné un TOP 5 des forfaits bloqués !

Je découvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 5 avis