SFR et Bouygues investissent ensemble pour déployer la fibre optique

Bouygues et SFR s’associent dans le déploiement du très haut débit. En signant un accord, vendredi dernier, pour partager les coûts d’installation de la fibre optique dans des zones très denses, les deux opérateurs mettent un coup d’accélérateur au développement de ce marché

  • Publié le 13/12/2010 (mis à jour le 09/08/2018)
  • Écrit par

Le déploiement de la fibre optique s'accélère… Bouygues Telecom et SFR viennent de signer un accord pour cofinancer l'installation du réseau à très haut débit dans certaines grandes villes de France. L'association prendra corps au niveau de  l'infrastructure, les deux opérateurs continuant de proposer indépendamment leurs offres commerciales. Une mutualisation qui va permettre à chacun de réduire les coûts et d'accélérer le déploiement de la fibre dans les régions. 

En faisant le choix commun de la technologie GPON (technologie concurrente de celle déployée par Free, le point à point), les deux opérateurs vont partager les réseaux horizontaux en fibre optique qui sont déployés entre leurs points de présence et chaque immeuble des communes retenues. Quelles communes ?  Le déploiement de la fibre interviendra dans des zones très denses, telles que définies par l'Arcep, le gendarme français des télécoms (Décision n° 2009-1106 du 22 décembre 2009). Ces zones regroupent 148 communes et 5,54 millions de foyers, dont environ 3,5 millions en grands immeubles ou accessibles via des galeries visitables de réseaux d'assainissement.

Pour SFR, cette initiative s'inscrit dans la continuité : il a déjà ouvert commercialement ses services FTTH (fiber to the home) dans plusieurs communes, et prévoit d'en ouvrir de nouvelles courant 2011. Pour Bouygues Telecom, c'est une première. S'appuyant pour le moment sur le réseau de Numericable, l'opérateur envisage d'ouvrir ses propres services FTTH au second semestre 2011. Le discours, de part et d'autre, est limpide : pour Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Telecom, «cet accord relatif au partage d'un réseau de fibres horizontal permet à Bouygues Telecom, nouvel entrant dans le fixe, de devenir un acteur de la fibre à part entière». Pour Frank Esser, président directeur général de SFR, «cet accord renforce notre capacité d'investissement et de déploiement et nous permettra de continuer à apporter le meilleur de la technologie à nos clients.»

L'Arcep, elle, se frotte les mains. Pour le régulateur, cet accord traduit le dynamisme et la capacité d'un nouvel entrant sur le marché du haut débit (Bouygues Telecom) à investir de manière pérenne dans les infrastructures en fibre optique. Il se félicite au passage pour ses choix de régulation, et adoptera dans les tout prochains jours une décision complémentaire visant à définir les principales règles de déploiement des réseaux très haut débit en fibre optique en dehors des zones très denses. Ainsi, avant la fin de l'année, le marché français disposera d'un cadre réglementaire complet qui permettra aux acteurs d'étendre leurs investissements à l'ensemble du territoire national.

Besoin d’un conseil ?

ADSL, fibre optique, box 4G… vous êtes perdu parmi les offres ? Demandez conseil à JeChange pour trouver une box internet rapide, fiable et bon marché. Nos conseillers répondent à toutes vos questions et vous font des offres Internet sur-mesure !

Rappel gratuit
0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆