Free double Bouygues au premier trimestre 2016

Free a parcouru bien du chemin depuis son entrée sur le marché de la téléphonie mobile en 2012. Loin de peiner à rattraper son retard, il talonne désormais ses concurrents et passe même devant Bouygues Telecom !

Free
Les offres d'Internet fixe et de téléphonie mobile de Free ont séduit près de 300 000 clients supplémentaires sur le seul premier trimestre 2016 !

La publication récente des résultats financiers de Free pour le premier trimestre 2016 marque un tournant important. Pour la première fois, le chiffre d'affaires de l'ancien « outsider » dépasse celui de Bouygues Telecom.

Que ce soit dans le domaine de l'Internet fixe ou dans le mobile, le trublion des télécoms continue à recruter les clients à un bon rythme et grignote continuellement les parts de marché de ses concurrents. Le revenu moyen par abonné mobile (ARPU) reste, comme d'habitude, la grande inconnue même si l'essor de la 4G et des forfaits à 19,99 € laissent supposer une tendance favorable.

Résultats financiers : Free passe devant Bouygues Telecom

Comme chaque trimestre, le groupe Iliad (maison-mère de Free) ferme le bal des communications financières des quatre grands opérateurs des télécoms et annonce des nouvelles indiscutablement bonnes. Confirmant la dynamique favorable de l'exercice 2015, pour le premier trimestre de 2016, le chiffre d'affaires du groupe progresse de 6,6 % et atteint 1,145 milliard d'euros, contre 1,075 milliard un an plus tôt.

Dans le détail, le chiffre d'affaires « mobile » est le plus performant. Il connaît une augmentation de 10,4 % le portant à 483,6 millions d'euros. Le chiffre d'affaires « fixe » affiche quant à lui une progression très honorable de 3,9 % et a atteint 664,6 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'année. Ces bons chiffres sont moins anodins qu'il n'y paraît. Pour la première fois, les résultats trimestriels enregistrés par Free dépassent légèrement ceux de Bouygues Telecom dont le chiffre d'affaires s'élève à 1, 131 milliard d'euros au T1 2016.

Un recrutement de clientèle toujours aussi dynamique

Free n'a plus grand chose à voir avec le « petit opérateur qui monte » de ses débuts, son parc clientèle n'a plus rien à envier à ceux des trois groupes historiques. Mobile et fixe confondus, la firme de Xavier Niel compte désormais un total de 18,116 millions de clients, soit un recrutement net de 293 000 abonnés en trois mois.

Cette performance commerciale est due pour une bonne partie à la téléphonie mobile. Free a su convaincre 215 000 clients mobile supplémentaires au cours du premier trimestre 2016, ce qui porte le total à 11,9 millions d'abonnés. Ce recrutement efficace permet à Free de talonner de plus en plus étroitement Bouygues Telecom (12,1 millions d'abonnés) mais laisse encore une confortable avance à SFR (16,98 millions d'abonnés).

La tendance est également au beau fixe pour le haut et très haut débit fixe, un secteur sur lequel l'opérateur revendique 24 % des parts de marché mais 43 % des recrutements. Free annonce ainsi un recrutement net de 78 000 abonnés Freebox en trois mois, pour un nouveau total de 6,216 millions dans cette branche d'activité. À ce rythme, l'opérateur pourrait bien s'installer sur la deuxième marche du podium et supplanter SFR (6,29 millions de clients fixe) dès le deuxième ou le troisième trimestre de cette année.

4G : la montée en puissance se confirme

La transition des abonnés Free vers le très haut débit mobile se poursuit à un très bon rythme. Au 31 mars 2016, 4,25 millions des abonnés Free Mobile pouvaient profiter du confort de la 4G sur leur smartphone, soit 35,7 % de l'ensemble des clients. Six mois auparavant, ils n'étaient encore que 2,8 millions à profiter du même service, qui concernait alors à peine 24,7 % des clients Free Mobile. La multiplication des antennes Free en 1 800 MHz puis en 700 MHz dans les mois à venir devrait permettre d'accompagner cette croissance rapide et de la porter sur une zone plus étendue du territoire.

Toujours plus nombreux, les clients 4G Free sont également toujours plus gourmands et n'hésitent pas à profiter largement des enveloppes mensuelles de data mobile qui leur sont octroyées. Ils consomment désormais en moyenne 3,8 Go par mois alors qu'ils se limitaient encore à 2,8 Go au 30 septembre 2015. Cette progression spectaculaire de 73,7 % en six mois témoigne encore, s'il en était besoin, de l'accoutumance rapide des Français au très haut débit mobile.

Qu'en est-il du revenu par abonné ?

Le revenu moyen par abonné (ARPU) dans le fixe semble se stabiliser de façon durable. Il s'établissait à 34,4 € par mois au premier trimestre 2016, soit à peine 10 centimes de moins qu'au 30 septembre 2015. Ce niveau est certes moins élevé que dans les années fastes, mais il reste plutôt satisfaisant si on le compare à la concurrence. Chez Orange et SFR, l'ARPU fixe s'élève respectivement à 33 € et 33,9 €. Les forfaits plus haut de gamme de Free semblent de plus remplir leur rôle et améliorent les marges de l'opérateur. L'ARPU de la Freebox Revolution dépasse ainsi 38 € !

Fidèle à sa ligne de conduite, Free reste muet sur le revenu moyen par abonné mobile. On devine toutefois une amélioration de cet indicateur puisque l'opérateur se félicite du succès de ses forfaits à 19,99 € par mois, dont la proportion serait en augmentation par rapport à la fameuse formule à 2 € par mois.

Faites des économies

Un abonnement internet, c’est un budget à l’année… Vous ne pensez pas que vous pourriez faire des économies ? Chez JeChange on en est convaincu ! C'est notre métier de vous aider à faire des économies. Découvrez les offres internet de nos partenaires !

Je découvre
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆