Orange promet d’accélérer le débit en zones rurales

Améliorer le débit Internet fixe de 2,5 millions de foyers ruraux d'ici 2019 ou encore privilégier une couverture en très haut débit mobile pour les zones les plus isolées figurent parmi les engagements majeurs pris par Orange.

Orange Gardens
L'inauguration de « Orange Gardens » a été l'occasion pour l'opérateur de préciser sa stratégie quant à l'aménagement numérique en zones rurales. (Crédit :Orange)

L'inauguration du nouveau campus « Orange Gardens » à Châtillon, mercredi 8 juin 2016, marque un tournant dans la stratégie de recherche et d'innovation du numéro un des télécoms. Ce nouveau pôle imposant de trois mille salariés, qui couvre une surface de 70 000 m², regroupe des activités anciennement disséminées à travers sept sites différents en petite couronne parisienne.

Vidéo de présentation du campus « Orange Gardens » - Crédit : Orange

En présence du chef de l'État François Hollande et de la secrétaire d'État chargée du numérique, Axelle Lemaire, le P-DG Stéphane Richard a pu détailler tout à loisir les objectifs du groupe pour les années à venir dans le cadre du nouveau plan « Orange Territoires Connectés ». Ce dernier recense les engagements d'Orange en matière de couverture fixe et mobile des zones rurales.

Au-delà même du sujet récurrent de la couverture 3G des fameuses « zones blanches », le dirigeant s'est montré offensif sur le déploiement du très haut débit fixe et de la 4G dans ces secteurs isolés.

Fixe : un meilleur débit pour un million de foyers d'ici un an

Bien souvent situés en bout de câble, loin du répartiteur, les villages isolés sont typiquement les mal-aimés de l'ADSL, avec des débits descendants inférieurs à 1 Mb/s. En réponse à cette situation régulièrement dénoncée par les élus locaux, Orange s'engage dans son plan « Territoires Connectés » à améliorer de façon significative le débit Internet fixe dans un million de foyers ruraux d'ici un an, et dans 2,5 millions de ces foyers d'ici à la fin de l'année 2019.

Orange - débit fixe en zones rurales
Le plan « Territoires Connectés » devrait améliorer le débit Internet fixe de 2,5 million de foyers ruraux à horizon 2019 - Crédit : Orange

Pour y parvenir, Orange procédera selon les cas à une mise en compatibilité des lignes concernées avec le VDSL2 - dont le débit réel peut offrir jusqu'à 30 Mb/s - ou à une extension de son réseau fibre optique, via « l'opticalisation et la dé-saturation des NRA ». En clair, et à défaut de pouvoir amener la fibre jusqu'au seuil de chaque maison de campagne, Orange envisage dans un premier temps de l'amener au moins jusqu'au répartiteur local (technologie FTTN). Un progrès qui permettrait déjà de décupler le débit effectif de nombreux foyers en bout de chaîne.

Orange souhaite par ailleurs se positionner comme délégataire de service public dans les nombreuses régions rurales où la pose de la fibre est de la compétence des réseaux d'initiative publique (RIP). C'est le cas par exemple « en Auvergne, en Bretagne, à Dax, sur le Plateau de Saclay et à Laval ».

3G et 4G : Orange veut prendre de l'avance

Le déploiement du très haut débit mobile (4G) est l'autre grand chantier qui occupe actuellement Orange dans les secteurs les moins densément peuplés du territoire. La couverture 4G des zones rurales a progressé à bon rythme depuis 2015, et serait passée selon l'opérateur de 30 à 42 % de la population concernée, soit environ 2,3 millions d'habitants. D'ici la mi-2017, et pour se conformer aux exigences fixées par l'ARCEP, Orange ambitionne de porter ce taux de couverture à 68 % de la population rurale (et 90 % de la population totale). Soit une anticipation de trois ans sur les objectifs imposés par le gendarme des télécoms !

Ces investissements soutenus dans la 4G ne devraient pas se faire au détriment des dernières antennes 3G manquantes sur le territoire. Ces « zones blanches » dépourvues d'Internet mobile devraient quasiment disparaître dans l'année à venir, avec la promesse renouvelée de l'opérateur de couvrir l'intégralité des centres-bourgs concernés.

Parallèlement, et au-delà des seuls centres-bourgs, Orange a répondu avec d'autres opérateurs à un appel d'offres lancé par le gouvernement début 2016 pour la couverture de 800 sites d'intérêt économique ou touristique. Un système de « guichet » permettra aux mobinautes, à terme, d'y bénéficier de tous leurs services Internet mobile quel que soit l'opérateur auquel ils sont abonnés.

Vers une convergence des technologies pour les zones isolées

Qu'en est-il des zones particulièrement isolées, et dans lesquelles l'arrivée de la fibre devrait rester une utopie ? La solution, selon Orange, est toute trouvée et passera par la diffusion de sa technologie « Internet fixe via la 4G ».

Orange - débit mobile en zones rurales
L'opérateur privilégie une couverture en très haut débit mobile pour les zones les plus isolées - Crédit : Orange

Concrètement, l'opérateur privilégiera pour ces zones une couverture en très haut débit mobile, beaucoup plus simple à mettre en œuvre, et proposera à leurs habitants des offres spécifiques qui permettront de suppléer un ADSL faiblard en profitant de la 4G sur l'ordinateur du domicile. Encore mal définie, cette offre pourrait être commercialisée dès 2017 avec un équipement spécifique.

À l'inverse, les foyers disposant d'un bon débit fixe mais en limite de couverture mobile pourront profiter dès la rentrée de la voix sur Wi-Fi, à condition de posséder un smartphone compatible.

Faites des économies

Un abonnement internet, c’est un budget à l’année… Vous ne pensez pas que vous pourriez faire des économies ? Chez JeChange on en est convaincu ! C'est notre métier de vous aider à faire des économies. Découvrez les offres internet de nos partenaires !

Je découvre
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆