Le gouvernement a publié fin septembre sur numerique.gouv une liste d'applications et de services alternatifs aux GAFAM

Jusqu’à très récemment il n’existait pas vraiment en France d’alternative qui tienne la comparaison avec les outils et les services proposés par les géants du Web. Mais les choses ont bien changé.

Un ordinateur portable noir est ouvert et son écran affiche plein d’icônes de toutes les couleurs

Qwant, DuckDuckGo pour les moteurs de recherche, Firefox, Brave ou encore Vivaldi pour les navigateurs internet : le gouvernement propose depuis peu une liste complète de services alternatifs et gratuits destinés à échapper aux GAFAM, ce « club des cinq » aujourd’hui largement pointé du doigt pour ses pratiques en matière de données personnelles. Retour sur une initiative salvatrice.

Objectif : éviter les grandes plateformes

Alors que la méfiance à l’égard des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) gagne du terrain chez les utilisateurs, le gouvernement français a choisi de présenter des solutions alternatives aux services proposés par les grandes plateformes américaines. Bien que très populaires auprès des Français, ces outils, qui offrent des services numériques performants, faciles d’emploi et gratuits, posent problème. La connaissance que ces derniers ont de notre vie privée inquiète en effet de plus en plus, notamment pour la manière dont ils utilisent les données personnelles.

Il est donc indispensable de mesurer les risques qu’implique leur usage en matière de protection des données personnelles, ou encore de respect du droit national et européen.Et pourtant, difficile d’échapper aux offres de ces géants, soit par méconnaissance de solutions alternatives, soit par simple habitude.C’est la raison pour laquelle le Secrétaire d’Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, a proposé une liste d’outils alternatifs aujourd’hui disponibles sur le site officiel numerique.gouv.fr.

Qwant, Firefox, Framasoft : des alternatives encore méconnues

Difficile de changer les mœurs, notamment en matière de pratiques numériques. Plusieurs raisons à cela : d’abord, les solutions alternatives de qualité ne sont que relativement récentes. Ensuite, la facilité et l’habitude d’utiliser certains outils poussent les utilisateurs à ne pas aller voir ailleurs. Enfin, ces nouvelles solutions demeurent tout simplement méconnues du grand public.

Pourtant, il existe aujourd’hui quantité de plateformes performantes pour naviguer sur Internet, améliorer sa productivité, travailler de façon participative, ou encore communiquer avec ses proches.

Des solutions pour chaque application

Pour échapper efficacement aux outils et services proposés par les GAFAM, le gouvernement a fait le choix d’une solution globale. Pour couvrir le champ d’application le plus vaste possible, Mounir Mahjoubi a ainsi choisi d’articuler l’offre numérique autour de six grands champs d’application : naviguer sur internet, rechercher et s’identifier, s’organiser, travailler de manière collaborative, partager des données, se localiser et enfin coder.

Ainsi, à chaque application correspond une offre alternative performante : Qwant, DuckDuckGo pour les moteurs de recherche ; Firefox, Brave, Vivaldi pour les navigateurs internet ; France Connect pour l’identification ; Wekan pour la gestion de projet ; Zoutch, Morganize, pour l’agenda ; Owncloud, Framadrive pour le partage de documents ; ou encore Etherpad et Ethercalc pour la rédaction.

Autant de nouveaux outils « maison » destinés à remplacer les services les plus connus ! Envie de tester ?

Besoin d’un conseil ?

ADSL, fibre optique, box 4G… vous êtes perdu parmi les offres ? Demandez conseil à JeChange pour trouver une box internet rapide, fiable et bon marché. Nos conseillers répondent à toutes vos questions et vous font des offres Internet sur-mesure !

Rappel gratuit

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆