Quel livret d'épargne réglementée choisir ?

Liquidité des fonds, ouverture rapide, simplicité du fonctionnement et fiscalité allégée sont autant d'atouts à porter au crédit des livrets réglementés. Livret A, LDD, LEP, PEL, CEL... Les offres d'épargne réglementée sont multiples et un épargnant peut le plus souvent être dérouté dans cette « forêt » de livrets. JeChange vous révèle l'essentiel à savoir à leur sujet et vous aide à trouver le livret qui correspond à vos besoins, en vous informant notamment du nouveau taux de chaque placement actualisé au 1er août 2015.

  • Publié le 26/11/2012 (mis à jour le 15/11/2018)
  • Écrit par
Quel livret d'épargne choisir ?
Livret A, LDD, LEP, CEL, PEL... Savez-vous quel livret d'épargne rapporte le plus en 2015 ?

Selon de premières données publiées en cette fin juillet par la CDC, le Livret A, l'un des produits phares de l'épargne réglementée n'exercerait plus sur les épargnants Français la même attraction qu'auparavant. Toujours selon des chiffres avancés par la CDC, le fameux livret serait le premier placement d'épargne à subir de plein fouet ce retour de flamme. Bien que figurant toujours en tête des produits d'épargne préférés des Français, ces derniers seraient de plus en plus nombreux à s'en détourner.

Sur les six premiers mois de l'année 2015, la collecte nette du Livret A accuse ainsi une perte de - 2,45 milliards d'euros, alors qu'elle atteignait l'an passé + 2,28 milliards d'euros pour le même semestre. Il s'agit en juin du troisième mois consécutif de collecte négative pour ce produit défiscalisé, étant entendu que les retraits réalisés sur ce placement ont été supérieurs aux dépôts effectués depuis le début de l'été.

« N'oubliez pas que les livrets réglementés ne sont pas les seuls supports pour placer son argent : comptes à terme et contrats d'assurance vie s'avèrent dans certains cas bien plus intéressants »

Le contexte économique globalement déprimé de l'économie peut pour partie expliquer ce désaveu exprimé par de plus en plus d'épargnants. La situation comptable du LDD, quant à elle, est légèrement meilleure que celle du Livret A, la collecte nette réalisée sur ce produit atteignant près de 20 millions d'euros pour le mois de juin 2015.

Au total et dans un contexte plutôt morose, le solde cumulé de ces deux placements en fin de premier semestre 2015 s'élève à hauteur de 362,4 milliards d'euros. Et ce n'est certainement pas la décision d'abaisser le taux du Livret A, par ailleurs identique à celui du LDD, lequel plonge à 0,75 %, qui devrait améliorer la situation.

Ce plus-bas historique que connait le Livret A, se répercutant par ailleurs de facto sur le taux du LDD, est effectif depuis début août 201(. Et ce faible taux relatif à ces deux supports d'épargne restera inchangé tant que persistera une faible inflation. C'est peut-être l'occasion idéale pour tout épargnant de s'intéresser dès lors de plus près à d'autres placements et d'envisager une réallocation de son épargne. Tour d'horizon des opportunités que présente l'épargne réglementée.

Fonctionnement de base

Les livrets d'épargne réglementés sont détenus dans le but d'obtenir des intérêts sur les sommes d'argent déposées sur ces comptes. Le compte sur livret est un produit financier qui, comme son nom l'indique, est étroitement réglementé par l'État, à l'exception du Livret Jeune dont la rémunération est fixée par la banque. L'État définit entièrement les modalités de versements et de retraits des fonds, le mode de calcul des intérêts, le taux de rémunération, la limitation du nombre de livrets par foyer, le plafonnement des dépôts, etc. Attention à ne surtout pas confondre livret réglementé et livret bancaire fiscalisé, ce dernier répondant à des règles spécifiques édictées par chaque organisme bancaire le commercialisant.

Le système de l'épargne réglementée est volontairement simplifié et s'axe principalement autour d'un principe de sécurité : sans aucun frais, votre épargne est à votre disposition. En revanche, vous ne pouvez pas régler des achats à partir de ces livrets (pas de carte ou de chéquier). Les intérêts perçus sont calculés au moins deux fois par mois, à partir de la quinzaine qui suit. Ces intérêts sont ensuite crédités tous les ans sur votre compte au 31 décembre.

À noter qu'il est dans votre intérêt de procéder à un retrait le 1er ou le 16 du mois plutôt que le 15 ou le 30/31 afin d'optimiser votre épargne et ne pas perdre le bénéfice d'une quinzaine d'intérêts.

Le solde de ces livrets réglementés ne peut être inférieur à 15 euros pour la plupart quand un plafond maximum est fixé pour tous, hors intérêts capitalisés. Les règles de transmission et de clôture de chaque livret au décès de leur titulaire varient tout comme l'épargne capitalisée est soumise aux droits de succession.

Les taux de ces comptes épargne sont évolutifs et peuvent être modifiés - à l'initiative de l'État - jusqu'à plusieurs fois l'an.

Avantages du compte sur livret

L'ensemble de ces livrets jouissent d'une fiscalité plus ou moins favorable. Pour certains d'entre eux, la rémunération de votre placement (les intérêts) bénéficie d'une totale exonération d'impôts : les intérêts ne sont pas imposables au titre de l'impôt sur le revenu et aucun prélèvement social ne s'applique.

Au-delà de ce premier intérêt d'ordre fiscal, l'épargne est à l'abri de l'instabilité des marchés financiers. Le capital investi est garanti et la disponibilité des sommes d'argent engagées est immédiate. Même en cas de faillite de la banque, le capital de chaque épargnant est couvert par le Fonds de garantie des dépôts qui assure les liquidités jusqu'à hauteur de 100 000 euros. Les versements sont libres et ne sont soumis à aucun frais.

Si la fiscalité des livrets est attractive, leur rendement n'est en revanche pas leur point fort en comparaison des placements nécessitant une plus grande prise de risques.

Quel livret réglementé choisir ?

Plusieurs types de livrets réglementés sont disponibles sur le marché, chacun d'eux essayant de s'adapter à la situation personnelle et aux projets de chacun. Au 1er août 2015, plusieurs livrets s'offrent au choix de l'épargnant :

  • Avec un taux de 0,75 % pour un plafond fixé à 22 950 euros, le Livret A (également appelé Livret Bleu pour le Crédit Mutuel) est le plus répandu puisqu'il est accessible à tout particulier indépendamment de l'âge ou de la situation fiscale.
  • Le Livret d'Épargne Populaire (LEP), idéal pour les épargnants modestes, dispose d'un meilleur taux que le Livret A, égal à 1,25 % pour un plafond de 7 700 euros.
  • Si le plafond de ces livrets est atteint, pensez à ouvrir un Livret de Développement Durable (LDD), ex Codevi. Moins intéressant en tant que tel puisque son taux équivaut à celui du Livret A, l'encours maximal autorisé sur ce placement est de 12 000 euros.
  • Le Livret Jeune pour les moins de 25 ans est plafonné à 1 600 euros avec un taux qui varie selon l'organisme bancaire mais qui ne peut pas légalement être inférieur au taux du Livret A. C'est le seul livret dont le taux de rémunération est fixé par la banque.
  • Concernant l'épargne logement, il existe le Plan Épargne Logement qui propose un taux intéressant de 2 %, auquel on peut adjoindre la détention d'un Compte Épargne Logement, au taux brut de 0,5 %. Ces deux placements permettent principalement de se constituer un apport en vue d'obtenir auprès de sa banque un prêt à taux préférentiel en vue de procéder à l'achat d'un bien immobilier. De surcroît, une prime de l'État peut s'ajouter à ces placements sous conditions.

Comparatif des comptes sur livret

Comme le montre le tableau ci-dessous, le taux de rémunération des livrets d'épargne peut sembler à première lecture déprimant. D'autant que ce taux est susceptible de baisser de nouveau à l'avenir. Émergeant du lot, seul le PEL semble attractif. Qui plus est, les intérêts générés sont exemptés de toute imposition sur le revenu pendant 12 ans mais non de prélèvements sociaux.

Comparatif des comptes sur livret au 1er janvier 2015
Produit Solde minimum Plafond de dépôt Taux net d'intérêts Fiscalité
Livret A 1,50 € 22 950 € 0,75 % Exonération
Livret Bleu 15 € 22 950 € 0,75 % Exonération
LDD 15 € 12 000 € 0,75 % Exonération
Livret Jeune 10 € 1 600€ 0,75 % au minimum Exonération
LEP 30 € 7 700 € 1,25 % Exonération
PEL 225 € à l'ouverture, 540 € min. l'an 61 200 € 1,69 % Prélèvements sociaux (15,5 %) + imposition sur le revenu à partir du 12ème anniversaire du PEL
CEL 300 € à l'ouverture, 75 € min. par versement libre 15 300 € 0,42 % Prélèvements sociaux (15,5 %)

Où se rendre pour ouvrir un livret ?

Toutes les banques, de l'agence physique au coin de la rue à n'importe quelle banque web, proposent toutes la gamme des livrets d'épargne réglementés. Toutefois, les banques en ligne sont généralement plus enclines à faire bénéficier à leurs nouveaux clients de taux promotionnels à l'ouverture de certains placements. Concernant les banques traditionnelles, ces offres existent mais sont généralement réservées aux clients possédant déjà des placements dans l'établissement.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3,7/5 - 7 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆