BforBank lance son compte bancaire

De simple spécialiste de l’épargne en ligne, BforBank s’apprête à connaître la même évolution que certains de ses concurrents directs comme Boursorama ou ING Direct, et vient de faire connaître les détails de sa toute nouvelle offre de compte courant.

Compte courant de BforBank
Pour 2015, BforBank fait le choix d'un modèle bancaire 100 % en ligne avec le lancement de son nouveau compte courant.

En plus des traditionnels contrats d'assurance-vie et autres plans d'épargne en actions, la filiale du Crédit Agricole intègre donc de nouvelles prestations qui lui permettent de devenir une « vraie » banque 100 % en ligne.

Avec 120 000 clients recensés en 2014, BforBank ne compte certes pas pour l'instant parmi les poids-lourds du secteur mais bénéficie d'une bonne image de marque auprès des classes moyennes supérieures, et affiche des ambitions importantes à un horizon de cinq ans.

Un compte courant BforBank, orienté premium

Disponible pour les clients BforBank depuis le début du mois de mai 2015, le compte courant de la banque en ligne a été officiellement présenté par le groupe. Le produit fait déjà l'objet d'une intense campagne de promotion, via notamment les fameuses publicités en noir et en blanc qui constituent la marque distinctive du groupe.

Fidèle à son positionnement haut de gamme et CSP+, BforBank va réserver l'ouverture de son compte courant aux seuls clients qui peuvent justifier d'un revenu supérieur à 1 800 € par mois pour un célibataire ou à 2 700 € par mois pour un couple. À défaut, il faudra s'engager à y déposer un encours d'au moins 6 000 €.

Le principal élément de différenciation du compte courant BforBank est la carte bancaire qui lui est associée : le client ne pourra pas en effet se contenter d'une Visa d'entrée de gamme, et devra opter soit pour une carte Visa Premier entièrement gratuite (alors que cette dernière est facturée en moyenne 100 à 120 € par an dans la majorité des banques), soit payer pour une Visa Infinite. Les autres bonnes surprises de la grille tarifaire, certes assez habituelles chez les banques en ligne, incluent l'absence de commissions d'intervention sur un compte à découvert (seuls les agios seront facturés) et la gratuité de la plupart des opérations courantes. Une prime de bienvenue de 80 €, enfin, pourrait permettre de convaincre quelques indécis supplémentaires.

Une stratégie mûrement réfléchie…

Lancée en 2009, BforBank a depuis conquis une certaine notoriété sur le marché des spécialistes de l'épargne en ligne. Son cœur de métier n'en a pas moins souffert assez fortement au cours des dernières années, avec une diminution générale des taux d'intérêt servis, une fiscalité de moins en moins favorable aux super-livrets ou encore une augmentation du plafond du livret A et du livret de développement durable (que BforBank ne propose – pour l'instant – pas).

L'assemblée générale tenue en 2014 a permis de valider une réorientation de BforBank vers le modèle d'une banque 100 % en ligne. Cette approche a également été retenue dans le plan stratégique du Crédit Agricole. Alors même que de nombreux réseaux bancaires traditionnels éprouvent les pires difficultés pour maintenir la rentabilité de leurs agences, les banques en ligne connaissent en effet un succès qui ne se dément pas. Le marché est remarquablement porteur : si 11 % environ des Français détiennent déjà un compte courant dans une banque en ligne, ce qui est peu, près de 17 % se déclareraient prêts à franchir le cap dans les prochains mois.

…et un objectif de croissance jugé raisonnable

BforBank est actuellement forte de 120 000 clients, ce qui la place encore loin derrière les principaux acteurs du secteur, dont ING Bank France avec plus d'un million de clients, Boursorama qui vient de franchir la barre des 700 000 fidèles ou encore Fortuneo et sa clientèle de 310 000 personnes environ.

Le groupe, malgré tout, compte sur son nouveau compte courant pour attirer un nombre croissant de clients, et espère 30 000 nouvelles ouvertures de compte tous les ans d'ici 2020. Un tel scénario lui ferait atteindre une masse critique de 250 000 clients et devrait la doter d'un encours s'élevant à 7 milliards d'euros. D'ici là, cet effort d'innovation et d'investissement devrait se traduire par des résultats déficitaires au moins jusqu'en 2018.

De nouveaux produits à venir avant la fin 2016

Avant la fin du mois de juin 2015, l'offre BforBank devrait tout s'abord s'enrichir d'un accès aux livrets réglementés classiques que sont le livret A et le livret de développement durable. Ces deux produits sont en effet des compléments indispensables à une formule avec compte courant, et permettront de crédibiliser davantage la banque en ligne sur le marché. Un nouveau pas sera ensuite rapidement franchi dans l'autonomie, avec le développement d'une offre exhaustive de crédits à la consommation pour financer un achat de voiture ou encore des travaux.

Le produit le plus symbolique et le plus emblématique d'une grande banque, à savoir le crédit immobilier, devrait bientôt être disponible chez BforBank, mais pas avant l'année prochaine. La filiale du Crédit Agricole, ainsi, devrait suivre la voie déjà tracée par d'autres banques en ligne devenues particulièrement complètes au fil du temps, comme Boursorama et ING Direct.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆