Un organisme de crédit va plus loin que la Loi Lagarde

Alors que la réforme Lagarde sur le crédit renouvelable est officiellement appliquée depuis le début de ce mois de mai, pour protéger davantage les souscripteurs et leur éviter des situations de surendettement, certains établissements de crédit l’on déjà anticipée. C'est le cas de Cofidis, qui a officiellement lancé sa nouvelle offre modulable : "Accessio"; et surtout de Cetelem, qui propose un taux encore plus avantageux que celui imposé par la nouvelle loi.

Face au danger de surendettement que représentaient les crédits renouvelables, la Loi Lagarde, pleinement appliquée depuis le début de ce mois de mai, a pour but de limiter la durée de ces crédits, mais aussi l'augmentation des taux de remboursement. Une marge de manœuvre plus réduite, donc, pour les établissements de crédit, qui ont souvent été montrés du doigt. Mais certains parmi eux, comme Cofidis et surtout Cetelem ont anticipé cette nouvelle donne, annoncée bien à l'avance.

Le nouveau prêt de Cofidis, "Accessio", propose ainsi d'avancer de sommes allant de 500 à 3 000 Euros à la fois, pour un prêt total allant jusqu'à 10 000 Euros. C'est vous mêmes qui définissez vos mensualités, et ne devrez régler aucun frais, même en cas de retard. L'argent peut vous être prêté sous 48 heures, dès la ligne de crédit ouverte.

Quant à Cetelem, l'organisme bancaire spécialiste en crédit à la consommation, il propose depuis le début de ce mois de mai un crédit dont le TAEG est encore inférieur au nouveau taux plafond fixé par le Gouvernement. Ce dernier est en effet fixé à 19,53%, contre 14,9% pour celui de Cetelem. D'autre part, ce contrat propose un remboursement fixé à 28 mois, voire 24, si l'emprunteur consent à augmenter certaines mensualités de deux Euros. Soit une baisse de moitié de la durée en vigueur précédemment…et généralement du total des remboursements ! Rappelons que la Loi Lagarde, impose désormais une durée maximum de 36 mois.

Et les remboursements ne flambent pas pour autant chez Cetelem, restant aux taux habituels. La banque de crédit veut ainsi se montrer encore plus protectrice que l'Etat lui-même; en proposant ces offres qu'elle garanti comme étant parfaitement amortissables. Les autres établissements, face à cet impressionnant écart, devraient au moins, dans les prochains semaines, le réduire par de nouvelles offres... Au consommateur et peut-être futur souscripteur que vous êtes d'en profiter !

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆