La durée (longue) des crédits immobiliers atteint le record historique de 2007

Si la moyenne des taux de crédits immobiliers hors assurance se stabilise à 1,43 %, la durée d’emprunt ne cesse de s’allonger. Les banques actionnent ce levier pour redonner du pouvoir d’achat à leur clientèle.

Une jeune femme tient une petite maison dans une main et la recouvre d’une autre

223 mois, c'est la durée moyenne des crédits immobiliers accordés par les banques en octobre, selon le baromètre mensuel de l'Observatoire du Crédit Logement-CSA. C'est six mois supplémentaires par rapport au début de l'année 2018. Retour sur un score qui flirte avec le record historique.

Le coût de l'argent toujours peu onéreux

La fin de l'année approche et les banques mettent tout en œuvre pour boucler leurs objectifs commerciaux. Elles attirent les prospects avec des taux d'intérêt bas qui stagnent à 1,43 % depuis cet été. Pourquoi ? Parce que les établissements bancaires bénéficient du maintien de la politique de la Banque centrale européenne. Celle-ci conserve sa ligne de conduite jusqu'à la mi-2019 avant de remonter progressivement ses taux directeurs, véritables références des taux pratiqués par les banques aux particuliers. Profitant d'un argent pas cher, les établissements financiers se permettent donc de séduire les clients avec des taux attractifs mais pas seulement.

Crédit immo longue durée : des taux attractifs

Les banques jouent également sur le levier de la durée de remboursement des crédits immobiliers. En lissant le coût de leur emprunt dans le temps, les emprunteurs grappillent ainsi du pouvoir d'achat.

La durée des crédits a grimpé à 223 mois au cours du troisième semestre 2018, soit un allongement de six mois par rapport à janvier, et de dix-huit mois par rapport à 2014. Pour rappel, le record historique date de fin 2007 (224,8 mois). Les taux d'intérêt sur les prêts de longue durée sont également intéressants : 1,63 % sur 25 ans, 1,41 % sur 20 ans.

Les emprunts de plus de 25 ans se multiplient

Les prêts de 25 ans et plus ont concerné 48,5 % des moins de 35 ans lors du troisième trimestre 2018, contre 33 % il y a deux ans sur la même période. Une offre d'une durée de 35 ans a même été formulée par le Crédit Foncier Communal d'Alsace et de Lorraine, filiale du Crédit Mutuel Arkéa.

Mais ce rallongement de la durée d'emprunt fait écho à la difficulté qu'éprouvent les banques à ficeler des dossiers de crédit finançables. En effet, le taux nominal (offre commerciale) tangente le taux d'usure (limite légale à ne pas dépasser).

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 1 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆