Faut-il acheter ou louer en 2019 ?

Achat ou location d’un logement, le débat est éternel. Faut-il privilégier une de ces deux solutions en 2019 ? Une récente étude nous éclaire.

Un jeune couple souriant se tient à l’entrée d’une maison avec les clés du logement dans les mains

2 ans et 8 mois, c'est la durée moyenne suffisante pour rentabiliser l'acquisition d'un logement de 70 m² en France. Cela signifie qu'un locataire d'un bien équivalent en superficie qui reste plus longtemps perd de l'argent. Mais des variations existent selon les villes. Explications.

Une rentabilité qui fluctue selon la localisation et la surface du bien

Une étude menée par un courtier pour le site PAP.fr arrive en effet à cette conclusion en combinant plusieurs paramètres. Dans l'optique d'un achat, les critères retenus sont le prix du m², le coût de la taxe foncière et les taux d'intérêt de l'emprunt immobilier. Pour la location, les éléments sont le montant du loyer et le rendement des sommes épargnées qui auraient dû être investies si le particulier avait concrétisé un achat.

Ainsi, la rentabilité de l'achat d'un logement de 70 m² survient après 2 ans et 1 mois. Au-delà, le locataire perd de l'argent. Mais l'acheteur devra patienter 11 ans à Paris ou à Bordeaux. Autrement dit : l'acquisition d'un bien immobilier dans ces deux villes (auxquelles on peut associer Lyon) présente un retour sur investissement plus long. Pourquoi ? A cause de l'augmentation sensible des prix du m² et de la taxe foncière. Ailleurs, la hausse des prix du m² est compensée par la baisse des taux d'intérêt.

Hormis les cas particuliers pour lesquels la réflexion entre acheter et louer s'impose, mieux vaut acquérir sa résidence principale plutôt que de louer. Á une nuance près : la rapidité de la rentabilité varie aussi en fonction de la superficie du logement. Plus la surface est petite, plus le seuil de rentabilité est long à atteindre, toujours par rapport à l'option locative.

Achat ou location en 2019 : savoir se projeter

D'autres ingrédients sur le long terme participent à la prise de décision. Acheter votre résidence principale vous permet de vous constituer un patrimoine. Lorsque les échéances de remboursement de votre crédit immobilier s'arrêtent, vous décrochez aussitôt un gain de pouvoir d'achat. Cette nouvelle enveloppe financière peut vous servir à concrétiser d'autres projets personnels (financement des études supérieures des enfants, compensation d'une baisse de rentrées d'argent suite au départ en retraite, etc.). Enfin, vous pouvez espérer réaliser une plus-value en cas de revente de votre bien.

Le statut de locataire vous offre également des avantages. Vous êtes dispensé du financement de lourds travaux de copropriété (ravalement de façade, changement de toiture, installation d'un ascenseur, etc.). Vous avez plus de flexibilité et aucun mal à déménager pour trouver un emploi dans une autre ville ou région. Votre mobilité géographique est un véritable atout sur le marché actuel du travail. Néanmoins, l'étude rappelle que choisir entre achat et location n'est pas toujours une option pour ceux dont les revenus sont trop faibles pour accéder au crédit, ou pour ceux qui habitent dans des villes où le coût du foncier leur est inaccessible.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆